Le Jardinier d'Argenteuil - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Le Jardinier d'Argenteuil.

Le Jardinier d'Argenteuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Jardinier d'Argenteuil
Réalisation Jean-Paul Le Chanois
Acteurs principaux
Pays d’origine
France

Allemagne de l'Ouest
Genre Comédie
Durée 86 minutes[1]
Sortie 1966

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Jardinier d'Argenteuil est un film franco-allemand de Jean-Paul Le Chanois sorti en 1966.

Synopsis

Sous son allure bonasse d'amoureux des fleurs et de peintre naïf, le père Tulipe est un faux-monnayeur qui fabrique seulement des petites coupures pour améliorer son ordinaire. Son filleul Noël, acoquiné avec Hilda, une nurse suisse, connaît son secret. Hilda pousse Tulipe à fabriquer des billets plus intéressants. Le vieux obtempère et bientôt le trio s'installe sur la Côte. Tulipe accède à une vie confortable et le baron de Santis, séduit par ses tableaux naïfs, l'invite sur son yacht et l'entraîne au casino où Tulipe, en veine, rafle une fortune. Hilda et Noël, épouvantés par la présence de gendarmes, brûlent ce qu'ils croient être des faux billets. Tulipe retournera aux fleurs d'Argenteuil aux côtés du fiacre et du cheval qu'il a achetés durant son voyage.

Fiche technique

  • Réalisation : Jean-Paul Le Chanois
  • Scénario : d'après le roman de René Jouglet Le jardinier d'Argenteuil
  • Adaptation : Jean-Paul Le Chanois, François Boyer, Alphonse Boudard
  • Dialogue : Alphonse Boudard
  • Assistants réalisateur : Louis Pascal, François Rochas
  • Images : Walter Wottitz
  • Opérateur : Adolphe Charlet, assisté de Max Lechevallier, Jean-Claude Gaillard
  • Son : Jean Rieul, assisté de Vartan Karakusian
  • Décors : Jean-Paul Boutié, assisté de Maurice Petri et Michel de Broin
  • Peintre d'art décoratif : Henri Gourdan
  • Costumiers : Tanine Autre, Marc Doelnitz
  • Robes de Yorn
  • Coiffures de Jean-Louis David
  • Perruques de Chombert
  • Montage : Emma Le Chanois, assistée d'Hélène Muller
  • Musique : Serge Gainsbourg
  • Maquillage : Yvonne Gasperina, Jacqueline Pipard, Jacky Reynal
  • Régisseur général : Roger Boulais, Louis Manella
  • Régisseur extérieur : Pierre Lefait, Jean Boulet
  • Photographe de plateau : Marcel Dole
  • Tournage d'avril à , dans les studios Franstudio de Saint-Maurice et dans les studios de la Victorine à Nice et pour quelques extérieurs à Argenteuil.
  • Pellicule 35 mm, procédé Eastmancolor-Techniscope
  • Tirage : Laboratoire L.T.C Saint-Cloud - système sonore S.O.R Westrex
  • Générique : Jean Fouchet
  • Production (franco-allemande) : Les Films Copernic, Films Vertrieb, Roxy Films (Berlin) - Gafer (Paris)
  • Première présentation le 07/10/1966
  • Genre : Comédie
  • Durée : 86 minutes
  • Visa d'exploitation : 31511

Distribution

Réception

Quatrième collaboration entre Jean Gabin et le réalisateur Jean-Paul Le Chanois, après Le Cas du docteur Laurent, Les Misérables et Monsieur, Le Jardinier d'Argenteuil rencontra à sa sortie un véritable échec commercial, totalisant seulement 195 556 entrées dans les salles parisiennes, en huit semaines à l'affiche. Le film ne fait guère mieux en province, bien que totalisant plus de 673 000 entrées, soit un total de 868 897 entrées[2]. L'insuccès du film marque la fin de la carrière cinématographique de Le Chanois, qui finira sa carrière à la télévision. Quant à Gabin, qui avait connu un score similaire avec Pour l'amour du ciel, seize ans auparavant, il attendra l'année suivante, avec Le Soleil des voyous, pour retrouver le succès.

Notes et références

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Le Jardinier d'Argenteuil
Listen to this article