Richard Collin - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Richard Collin.

Richard Collin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Richard Collin
Portraits réalisés par Richard Collin pour la Teutsche Academie.
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Membre de
Guilde de Saint-Luc d'Anvers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Richard Collin (1626-1698) est un graveur luxembourgeois.

Biographie

Richard Collin est né dans la ville de Luxembourg[1].

Il a été l'élève du peintre et graveur allemand Joachim von Sandrart à Rome[2], et est devenu maître à son tour au sein de la guilde de Saint-Luc d'Anvers en 1650-1651[1].

Il a ainsi principalement travaillé à Rome et Anvers et est connu pour les portraits gravés qu'il a exécutés pour la publications du Het Gulden Cabinet de Cornelis de Bie, puis du Teutsche Academie de Joachim von Sandrart[1]. Il a principalement travaillé sur des portraits et sur des sujets religieux[1].

Il commence à prendre des élèves dans les années 1660, dans son atelier d'Anvers. Il a ainsi notamment Hendrik Causé (1660-1661), Jan Gregori (1662-1663), Guillelmo de Huldert (1665-1666) et Franciscus Prost (1668-1669)[1].

Il déménage en 1678 à Bruxelles et devient graveur de Cour pour Charles II d'Espagne[1],[2].

Richard Collin meurt à Bruxelles en 1698[1].

Conservation

Sa gravure de Christine de Suède est conservée au Victoria and Albert Museum de Londres[3].

Plusieurs estampes sont conservées au Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie et au musée municipal de La Haye[1].

Notes et références

  1. a b c d e f g et h (nl) « Fiche de Richard Collin », sur Rkd.nl (consulté le 22 janvier 2017).
  2. a et b (en) « Richard Collin », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787).
  3. (en) « Fiche de la gravure Christina of Sweden », sur Victoria and Albert Museum (consulté le 22 janvier 2017).

Annexes

Bibliographie

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Richard Collin
Listen to this article