Tony Leung Ka-fai - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Tony Leung Ka-fai.

Tony Leung Ka-fai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tony Leung
Nom de naissance Leung Ka-fai
梁家輝
Naissance (62 ans)
Hong Kong
Nationalité
chinoise
Profession Acteur
Films notables Reign Behind the Curtain
L'Amant
La Rose noire
Election
Cold War
Empreintes de mains et autographe sur l'Avenue des Stars à Hong Kong.
Empreintes de mains et autographe sur l'Avenue des Stars à Hong Kong.

Tony Leung, de son vrai nom Leung Ka-fai (梁家輝, né le ) est un acteur hongkongais ayant remporté quatre fois le Hong Kong Film Award du meilleur acteur, ce qui constitue le deuxième record après Tony Leung Chiu-wai (cinq fois). Comme il est souvent confondu avec lui en raison de la similitude des noms, il est surnommé « Big Tony » tandis que Tony Leung Chiu-wai est surnommé « Little Tony », ce qui correspond à leurs tailles respectives.

Il est connu en France pour son rôle dans L'Amant (1992) de Jean-Jacques Annaud.

Biographie

Tony Leung Ka-fai apparaît pour la première fois à l'écran dans le film Burning of the Imperial Palace où il joue l'empereur Xianfeng, rôle pour lequel il obtient le Prix d’interprétation aux Hong Kong Film Awards. Il travaille ensuite avec Chow Yun-fat sur trois films, Prison on Fire (1987), Le Syndicat du crime 3 (1989), et L'Arnaqueur de Hong Kong (1994). Il apparaît également dans le rôle du mari de Joyce Godenzi (en) dans Justice sans sommation (en) (1990).

Le physique de Tony Leung Ka-fai lui vaut d'être rapidement cantonné à des rôles de « bellâtres ». Mais il parvient pourtant à sortir de ces rôles imposés en tournant dans de très nombreux films de réalisateurs de la Nouvelle Vague hongkongaise : Derek Yee, Tsui Hark ou Kirk Wong.

En 1991, il se rend en France pour jouer dans L'Amant de Jean-Jacques Annaud, film basé sur un roman de Marguerite Duras, dans le rôle de l'amant plus âgé d'une jeune écolière adolescente, interprétée par l'actrice britannique Jane March. Depuis, il fait partie des habitués du Festival de Cannes où on l'a vu notamment dans Love Will Tear Us Apart (1997), Double Vision (2002) ou encore Election (2005).

Filmographie

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Tony Leung Ka-fai
Listen to this article