Équipe du Danemark de football - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Équipe du Danemark de football.

Équipe du Danemark de football

Équipe du Danemark
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs Rouge et blanc
Surnom Les Dynamites danoises
De Rød-Hvide (« les Rouges et Blancs »)
Stade principal Parken Stadium
Classement FIFA en augmentation 10e (16 septembre 2021)[1]
Personnalités
Sélectionneur
Kasper Hjulmand
Capitaine Simon Kjær
Plus sélectionné Peter Schmeichel (129)
Meilleur buteur Poul Nielsen (52)
Jon Dahl Tomasson (52)
Rencontres officielles historiques
Premier match
(9-0,
France
)
Plus large victoire 17-1,
France
()
Plus large défaite 0-8,
Allemagne
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 6
Quart de finale en 1998
Championnat d'Europe Phases finales : 9
Médaille d'or, Europe Vainqueur en 1992
Ligue des nations Phases finales : 0
Coupe des confédérations Phases finales : 1
Médaille d'or, monde Vainqueur en 1995
Jeux olympiques Médaille d'argent, Jeux olympiquesMédaille d'argent, Jeux olympiquesMédaille d'argent, Jeux olympiques Finaliste en 1908, 1912 et 1960
Kit left arm den21h.png
Kit body den21h.png
Kit right arm den21h.png
Kit shorts den21h.png
Kit socks den21h.png
Domicile
Kit left arm den21h.png
Kit body den21a.png
Kit right arm den21h.png
Kit shorts den21a.png
Kit socks den21a.png
Extérieur
Kit left arm den21t.png
Kit body den21t.png
Kit right arm den21t.png
Kit shorts den21t.png
Kit socks den21t.png
Autre

Actualités

Pour la compétition en cours, voir :
Groupe F des éliminatoires de la zone Europe de la Coupe du monde de football 2022

L'équipe du Danemark de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs danois sous l'égide de la Fédération du Danemark de football. Elle compte un titre majeur à son palmarès remporté de façon surprenante à l'Euro 1992, lors d'une compétition continentale où elle ne s'était pas qualifiée, récupérant une place à la suite du forfait de la Yougoslavie avant d'écarter durant le tournoi les trois derniers champions d'Europe, la France, les Pays-Bas et l'Allemagne, battue 2-0 en finale.

Histoire

Les débuts du Danemark

La Fédération du Danemark de football est fondée en 1889. Lors des Jeux olympiques d'Athènes en 1896, le Danemark remporte le tournoi officieux disputé en parallèle au tournoi olympique proprement dit, ainsi que 10 ans plus tard, les Petites Olympiades d'Athènes en 1906 (tournoi grec de la célébration officieuse des 10 premières années de l'olympisme). Elle est membre fondateur de la FIFA en 1904. Les deux premiers matchs officiels des Danois sont restés dans l’histoire car le premier à Londres le , dans le cadre des JO de Londres, le Danemark humilie la France sur le score de 9 buts à 0. Trois jours plus tard, la même rencontre a lieu à Londres et voit la France se faire atomiser par un score sans appel de 17-1, ce qui constitue la plus large victoire de l’équipe du Danemark de football et la plus large défaite de l'équipe de France. Le Danemark a remporté trois médailles d'argent aux Jeux olympiques de Londres en 1908, à ceux de Stockholm en 1912, et ceux de Rome en 1960, une médaille de bronze aux Jeux de Londres en 1948. Le à Breslau (actuelle Wrocław en Pologne), l’Allemagne inflige une large défaite au Danemark sur le score de 8 buts à 0. La Fédération du Danemark est membre de l'UEFA depuis sa création en 1954. Elle n’a participé à aucune Coupe du monde de football jusqu’en 1986.

De l’Euro 1964 (la première expérience au niveau mondial) jusqu’en 1984

La première expérience du Danemark fut le Championnat d’Europe 1964, en Espagne. Durant le tour préliminaire, il bat Malte (6-1 ; 3-1), puis l’Albanie (4-0 ; 0-1) et bat difficilement le Luxembourg (2-2 ; 3-3 ; 1-0), puis en demi, il s’incline au Camp Nou contre l’URSS sur le score de 3-0. Pour le match pour la troisième place, l’équipe du Danemark échoue contre la Hongrie malgré le but de Carl Bertelsen sur le score de 3-1 ap. Le long passage à vide (1964-1984) voit le Danemark ne participer à aucune compétition durant cette période.

De 1984 à 1992

À l'Euro 1984 en France, l’équipe du Danemark fait enfin parler d'elle avec des joueurs comme Preben Elkjær Larsen, Morten Olsen, Sören Lerby et le tout jeune Michael Laudrup, en terminant deuxième de son groupe avec une défaite contre la France (0-1), deux victoires contre la Yougoslavie (5-0, buts de Klaus Berggreen, doublé de Frank Arnesen, buts de John Lauridsen et de Preben Elkjær Larsen) et sur la Belgique (3-2, buts de Kenneth Brylle Larsen, de Frank Arnesen et de Preben Elkjær Larsen) en atteignant les demi-finales où elle est éliminée par l'Espagne aux tirs au but malgré le but de Søren Lerby.

Confirmant la prestation de l'Euro 1984 à la coupe du monde 1986 au Mexique, le Danemark termine premier de son groupe avec trois victoires contre l’Écosse (1-0, but de Preben Elkjær Larsen), l’Uruguay (6-1, buts de Michael Laudrup, de Søren Lerby, de Jesper Olsen et un coup du chapeau de Preben Elkjær Larsen) et la RFA (2-0, buts de Jesper Olsen et de John Eriksen). Au deuxième tour de la compétition, il est battu par l'Espagne sur le score de 5-1 malgré l’ouverture du score de Jesper Olsen. À l’Euro 1988, il repart avec trois défaites. Il ne se qualifia pas pour la Coupe du monde 1990.

L’Euro 1992 : la surprise danoise

Lors des éliminatoires de l'Euro 1992, le Danemark tombe dans le groupe 4, composé de l’Autriche, de l’Irlande du Nord, des Îles Féroé et de la Yougoslavie. Il termine deuxième du groupe, derrière la Yougoslavie avec 13 points (six victoires, un match nul et une défaite, 18 buts marqués pour 7 buts encaissés). La Yougoslavie se qualifie donc pour l’Euro 1992. Mais une chose imprévue arrive : la Yougoslavie est en pleine guerre (Guerre de Yougoslavie) et est exclue des compétitions européennes du fait des sanctions de l’ONU. Ayant terminé seconds de leur poule de qualification derrière la Yougoslavie, les Danois s'apprêtaient à regarder la phase finale disputée en Suède devant leur poste de télévision. Mais l’équipe du Danemark fut donc repêchée in extremis. Elle tombe dans le groupe A, composé de la France, de l’Angleterre et du pays organisateur, la Suède. À noter l'absence chez les Danois du plus célèbre d'entre eux : fâché avec son sélectionneur Richard Møller Nielsen, Michael Laudrup avait en effet décliné la sélection. Jouant de manière totalement décomplexée, bénéficiant également d'une certaine dose de réussite, les Danois remportent l'Euro après avoir fait au premier tour un match nul contre l’Angleterre (0-0), puis perdu contre la Suède (0-1) et battu la France sur le score de 2-1 (buts de Henrik Larsen et de Lars Elstrup). Ils terminèrent deuxièmes et durent affronter les Pays-Bas, tenants du titre en demi-finale. Grâce au doublé de Henrik Larsen, le match se solde par un score de 2-2 ap et doit aller aux tirs au but, qui voit s’imposer le Danemark grâce au tir manqué de Marco van Basten arrêté par Peter Schmeichel. En finale, les Danois, qui sont la surprise de la compétition, affrontent la redoutable Allemagne, championne du monde en titre. À la 18e minute, John Jensen ouvre la marque, puis à la 78e minute, Kim Vilfort aggrave le score et permet au Danemark de gagner le seul titre qui figure actuellement à leur palmarès. Les Danois emmenés par l'entraîneur Richard Møller Nielsen, le gardien Peter Schmeichel et l'attaquant Brian Laudrup ramènent le trophée à Copenhague. Cela leur permet de se qualifier pour la Coupe des confédérations 1995, en Arabie saoudite. À cet Euro 1992, le Danemark a ainsi éliminé les trois grands favoris de la compétition (Allemagne, France et Pays-Bas) qui en étaient également les trois derniers vainqueurs.

Le Danemark de 1992 à 2000

De 1992 à 2000, l’équipe du Danemark a participé à deux championnats d’Europe des Nations et à une Coupe du monde, celle de 1998.

Elle ne participa pas à la Coupe du monde 1994. Ayant terminé, dans son groupe de qualification, troisième à égalité avec le deuxième, l’Irlande, le nombre de buts marqués fut défavorable aux Danois.

La Coupe des confédérations 1995 voit le Danemark gagner le tournoi. Il bat l’Arabie saoudite 2-0 (buts de Brian Laudrup et de Morten Wieghorst), puis fait 1-1 (but de Peter Rasmussen) contre le Mexique. Étant donné que le Mexique et le Danemark étaient à égalité parfaite, ils ont dû aller aux tirs au but. C'est le Danemark qui gagne 4-2, termine premier du groupe et accède à la finale, contre l’Argentine. Grâce à Michael Laudrup et à Peter Rasmussen, le Danemark remporte la Coupe des confédérations.

Le Danemark participa à l’Euro 1996 pour défendre son titre. Il fait match nul contre le Portugal (1-1, but de Brian Laudrup), s’incline contre la Croatie (0-3) et bat la Turquie (3-0, doublé de Brian Laudrup et but d'Allan Nielsen). Cela n’est pas suffisant pour se qualifier pour les quarts.

À la Coupe du monde 1998, les Danois battent les Saoudiens (1-0, but de Marc Rieper), puis font match nul contre l’Afrique du Sud (1-1, but de Allan Nielsen) et perdent contre la France (1-2) malgré le penalty de Michael Laudrup. Ils terminent deuxièmes, affrontent en huitièmes le Nigeria et s’imposent 4-1 grâce à des buts de Peter Møller, de Brian Laudrup, de Ebbe Sand et de Thomas Helveg. Mais en quarts, le Brésil inflige une défaite honorable au Danemark au Stade de la Beaujoire à Nantes sur le score de 3-2 (buts de Martin Jørgensen et de Brian Laudrup). Cela constitue la meilleure performance du Danemark en Coupe du monde.

À l'Euro 2000, le Danemark ne confirma pas sa performance de 1998, avec trois défaites contre la France (0-3), les Pays-Bas (0-3), et la République tchèque (0-2) sans avoir marqué un seul but.

Le Danemark depuis 2000

Après un Euro 2000 très décevant, le Danemark réussit à se qualifier pour la Coupe du monde 2002, en terminant premier de son groupe composé de la République tchèque, de la Bulgarie, de l’Islande, de l’Irlande du Nord et de Malte. Dans le groupe A, il bat l’Uruguay sur le score de 2-1 (doublé de Jon Dahl Tomasson), puis fait match nul contre le Sénégal (1-1, but de Jon Dahl Tomasson) et bat la France (2-0, but de Jon Dahl Tomasson et de Dennis Rommedahl). À la suite de l'Euro 1984, de l'Euro 1992, de la coupe du monde 1998 et de l'Euro 2000, on peut remarquer que lorsque le Danemark et la France s'affrontent lors des matchs de poules du premier tour, le vainqueur du match finit par remporter le tournoi. Cette tradition ne fut cependant pas respectée lors de la coupe du monde 2002 puisque les Danois furent éliminés en 1/8 de finale par l'Angleterre, sur le score de 3 buts à 0. Jon Dahl Tomasson est le meilleur buteur danois avec 4 buts, à égalité avec Preben Elkjær Larsen.

À l’Euro 2004, l’équipe du Danemark a réussi à se qualifier pour les quarts en faisant match nul contre l’Italie (0-0), battant la Bulgarie (2-0, but de Jon Dahl Tomasson et de Jesper Grønkjær) et faisant match nul contre la Suède (2-2, doublé de Jon Dahl Tomasson). La différence de buts favorise la Suède et le Danemark et élimine l’Italie. Mais en quarts la République tchèque ruine les espoirs d’un deuxième titre européen pour le Danemark sur le score de 3-0.

Troisièmes de leur groupe de qualification, derrière l’Ukraine et la Turquie, le Danemark ne se qualifie pas pour la Coupe du monde 2006.

Quatrièmes de leur groupe de qualification derrière l’Espagne, la Suède et l’Irlande du Nord, les Danois ne participent pas non plus à l’Euro 2008.

Il n'en est pas de même pour la Coupe du monde 2010. Premiers de leur groupe de qualification devant le Portugal et leur rival suédois qu'ils ont battu deux fois sur le score de 1-0, ils se qualifient directement pour la compétition où ils figurent dans le groupe E en compagnie des Pays-Bas, du Japon et du Cameroun. Malheureusement pour eux, cette quatrième Coupe du monde est assez désastreuse, avec une seule victoire contre le Cameroun, et deux défaites contre les Pays-Bas, et surtout contre un surprenant Japon au meilleur de sa forme. C'est la première fois que le Danemark échoue en phase de poules d'un Mondial.

Le Danemark réussit à finir leader de son groupe en éliminatoires pour l'Euro 2012 devant le Portugal. Il fera un Euro 2012 exemplaire en battant les Pays-Bas (1-0), en remontant deux buts avant de s'incliner en fin de match face au Portugal (2-3) et en s'inclinant légèrement face à l'Allemagne (1-2).

Il ne se qualifie pas pour la Coupe du Monde 2014, puisqu'il a terminé comme moins bon deuxième de groupe lors des éliminatoires; ni pour l'Euro 2016, éliminé en barrages par la Suède (défaite 1-2 à l'extérieur à l'aller, match nul 2-2 à domicile au retour).

Mais le Danemark fera meilleure impression lors des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018, au cours desquels il termine 2e de son groupe, derrière la Pologne qu'il a battu sèchement à domicile durant les rencontres de poule (4-0). Il fait cette fois partie des huit meilleurs 2e et dispute un barrage face à l'Irlande. Le Danemark est tenu en échec à domicile lors du match aller (0-0) mais il domine largement son adversaire lors du match retour à Dublin (5-1) et se qualifie pour la Coupe du Monde 2018, les Danois disputeront donc la 5e phase finale d'un Mondial de leur histoire. Le Danemark a hérité de la France, le Pérou et l'Australie en phase de groupe[2]. Les Danois terminent à la deuxième place du groupe derrière la France puis s'incline en 8e de finale face à la Croatie après une séance de tirs au but.

Juste après cette Coupe du monde, des tensions apparaissent entre les joueurs et la Fédération danoise de football concernant le nouveau contrat de sponsoring. La fédération souhaitant imposer ses conditions aux joueurs qui n'auraient ainsi pas le droit d’afficher leur propre sponsor sur leurs chaussures. Les internationaux partent alors en bras de fer avec la fédération et décident de boycotter le match amical face à la Slovaquie le puis le premier match de la Ligue des nations face au Pays de Galles. Pour éviter un forfait entraînant une forte amende et une possible suspension de sa sélection, la fédération a donc été dans l’obligation de faire appel à des joueurs amateurs évoluant principalement en troisième division et à des joueurs de futsal[3]. Cette sélection d'amateurs s'incline 3-0 en Slovaquie. Finalement, les joueurs professionnels décident de revenir en sélection pour le match de Ligue des Nations et ils s'imposent 2-0 face au Pays de Galles. Le Danemark terminera en tête de son groupe 4 de Ligue des nations, à la faveur d'un autre succès à l'extérieur contre les Gallois (2-1) et deux matchs nuls et vierge contre l'Irlande, synonyme de promotion en Ligue A pour l'édition 2020-2021.

Lors des éliminatoires pour l'Euro 2020, le Danemark se qualifie pour la phase finale de la compétition en terminant 2e du groupe D derrière la Suisse sans perdre de match et en prenant 4 points sur 6 contre cette dernière (3-3 à l'extérieur à l'aller, victoire 1-0 à domicile au retour) mais est devancée par les Helvètes du fait de points perdus à l'extérieur contre la Géorgie (0-0) et face à l'Irlande contre qui elle concède le nul 1-1 à l'aller comme au retour. Les Scandinaves se trouveront dans le groupe B en compagnie de la Belgique, la Russie et la Finlande et auront l'avantage de disputer leurs trois rencontres à domicile, Copenhague et Saint-Pétersbourg étant les villes hôtes de cette poule. Enfin, les Danois terminent 2e du groupe 2 de Ligue des nations derrière la Belgique contre laquelle ils concèdent deux revers (0-2 à domicile à l'aller, 2-4 à l'extérieur au retour) mais devant l'Angleterre (0-0 à domicile à l'aller, victoire 1-0 à l'extérieur au retour) et l'Islande (succès 3-0 à l'extérieur à l'aller et 2-1 à domicile au retour), assurant leur maintien en Ligue A à défaut de se qualifier pour le Final 4.

Lors de l'Euro 2021, le Danemark est battu d'entrée contre la Finlande (0-1), pour qui il s'agissait de sa toute première participation à une grande compétition internationale, sur un but de Joel Pohjanpalo à l'heure de jeu tandis que le penalty de Pierre-Emile Højbjerg a été stoppé par le gardien finlandais Lukáš Hrádecký près d'un quart d'heure après l'ouverture du score adverse ; dans une rencontre marquée par le malaise cardiaque de Christian Eriksen à la 42e minute de jeu[4] ayant entraîné la suspension de la rencontre pendant plus de deux heures. Lors de la journée suivante, le Danemark affiche un jeu collectif séduisant face à la Belgique, symbolisé par l'ouverture du score précoce de Yussuf Poulsen à la 2e minute de jeu. Cependant les Dynamites danoises ne parviennent pas à concrétiser leur opportunités suivantes en première période et paient leur manque de réalisme offensif en deuxième mi-temps ; puisque Kevin De Bruyne, entré en début de seconde période, fait basculer la rencontre en étant passeur décisif sur l'égalisation belge puis buteur un quart d'heure après cette égalisation (1-2). Dos au mur avant la dernière journée, le Danemark réalise une prestation aboutie et écrase la Russie (4-1), ce qui lui permet de terminer 2e du groupe avec le même nombre de points que les Finlandais et les Russes mais une différence de buts particulière supérieure. En outre, les coéquipiers de Simon Kjær deviennent la première équipe à parvenir à se qualifier pour la phase à élimination directe d'un Championnat d'Europe malgré deux défaites inaugurales. Opposé en 1/8e de finale au Pays de Galles, le Danemark l'emporte largement (4-0) et défie la Tchéquie pour une place dans le dernier carré de la compétition. Il remporte ce duel d'outsiders (2-1), bien que l'ouverture du score danoise au bout de 5 minutes de jeu découle d'une erreur d'arbitrage due à un corner inexistant[5],[6]. Son épopée s'arrête en demi-finale face à l'Angleterre (défaite 1-2 en prolongations) malgré l'ouverture du score de Mikkel Damsgaard sur un sublime coup-franc à la demi-heure de jeu ; au cours d'une rencontre marquée par une nouvelle polémique liée à l'arbitrage, cette fois-ci avec un penalty généreux[7],[8] accordé à l'Angleterre à la 102e minute alors que le score était de 1 partout, sentence convertie par Harry Kane en deux temps après un arrêt initial du portier danois Kasper Schmeichel. Malgré la déception de l'élimination aux portes de la finale, le parcours et le jeu affiché par la sélection scandinave a été largement salué par la presse sportive, notamment pour l'état d'esprit de résilience de l'équipe qui a su surmonter le contexte difficile du malaise cardiaque d'Eriksen lors du premier match de poule ainsi qu'un jeu collectif et offensif de grande qualité[6].

Composition

Joueurs

Joueurs emblématiques

Années 1900-1920 :

Années 1930-1940 :

Années 1950-1960 :

Années 1970 :

Années 1980 :

Années 1990-2000 :

Années 2010 :

Joueurs records

Mis à jour le . Les joueurs en gras sont encore en activité.

Record de sélection
Sélections Joueur Période Buts
129 Peter Schmeichel 1987–2001 1
126 Dennis Rommedahl 2000–2013 21
115 Simon Kjær 2009-présent 3
112 Jon Dahl Tomasson 1997–2010 52
109 Christian Eriksen 2010–présent 36
108 Thomas Helveg 1994–2007 2
104 Michael Laudrup 1982–1998 37
102 Martin Jørgensen 1998–2010 12
102 Morten Olsen 1970–1989 4
101 Thomas Sørensen 1999–2012 0
Meilleurs buteurs
Buts Joueur Période Sélections
52 Poul Nielsen 1910–1925 38
52 Jon Dahl Tomasson 1997–2010 112
44 Pauli Jørgensen 1925–1939 47
42 Ole Madsen 1958–1969 50
38 Preben Elkjær Larsen 1977–1988 69
37 Michael Laudrup 1982–1998 104
36 Christian Eriksen 2010-présent 109
30 Nicklas Bendtner 2006-2018 81
29 Henning Enoksen 1958–1966 54
22 Michael Rohde 1915–1931 40
22 Ebbe Sand 1998–2004 66

Sélection actuelle

Équipe du Danemark de football au au 1er octobre 2021
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
1 G Schmeichel, KasperKasper Schmeichel 12 767 5/11/1986 (34 ans) 74 0
Leicester City
2013
16 G Hansen, JesperJesper Hansen 13 351 31/3/1985 (36 ans) 0 0
AGF Aarhus
-
22 G Rønnow, FrederikFrederik Rønnow 10 668 4/8/1992 (29 ans) 8 0
1. FC Union Berlin
2016
2 D Andersen, JoachimJoachim Andersen 9 272 31/5/1996 (25 ans) 10 0
Crystal Palace
2019
3 D Vestergaard, JannikJannik Vestergaard 10 669 3/8/1992 (29 ans) 29 1
Leicester City
2013
4 D Kjær, SimonSimon Kjær Capitaine 11 895 26/3/1989 (32 ans) 115 4
AC Milan
2009
5 D Mæhle, JoakimJoakim Mæhle 8 918 20/5/1997 (24 ans) 19 5
Atalanta Bergame
2020
6 D Christensen, AndreasAndreas Christensen 9 323 10/4/1996 (25 ans) 50 1
Chelsea FC
2015
13 D Nissen, RasmusRasmus Nissen 8 866 11/7/1997 (24 ans) 1 0
Red Bull Salzbourg
2021
17 D Stryger Larsen, JensJens Stryger Larsen 11 198 21/2/1991 (30 ans) 45 2
Udinese Calcio
2016
7 M Jensen, MathiasMathias Jensen 9 423 1/1/1996 (25 ans) 13 1
Brentford FC
2020
8 M Delaney, ThomasThomas Delaney 11 004 3/9/1991 (30 ans) 62 7
Séville FC
2013
14 M Damsgaard, MikkelMikkel Damsgaard 7 778 3/7/2000 (21 ans) 11 4
UC Sampdoria
2020
15 M Nørgaard, ChristianChristian Nørgaard 10 085 10/3/1994 (27 ans) 12 0
Brentford FC
2020
18 M Wass, DanielDaniel Wass 11 829 31/5/1989 (32 ans) 37 1
Valence CF
2011
23 M Højbjerg, Pierre-EmilePierre-Emile Højbjerg 9 572 5/8/1995 (26 ans) 50 4
Tottenham Hotspur
2014
9 A Bruun Larsen, JacobJacob Bruun Larsen 8 431 19/9/1998 (23 ans) 2 0
TSG 1899 Hoffenheim
2019
10 A Daramy, MohamedMohamed Daramy 7 225 7/1/2002 (19 ans) 3 0
Ajax Amsterdam
2021
11 A Skov Olsen, AndreasAndreas Skov Olsen 7 965 29/12/1999 (21 ans) 11 4
Bologne FC
2020
12 A Dolberg, KasperKasper Dolberg 8 779 6/10/1997 (24 ans) 30 10
OGC Nice
2016
19 A Wind, JonasJonas Wind 8 290 7/2/1999 (22 ans) 12 4
FC Copenhague
2020
20 A Poulsen, YussufYussuf Poulsen 9 988 15/6/1994 (27 ans) 61 11
RB Leipzig
2014
21 A Cornelius, AndreasAndreas Cornelius 10 444 16/3/1993 (28 ans) 33 7
Trabzonspor
2012
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Ben Rosen
Entraîneur(s) des gardiens
Médecin(s)
  • Thøger Persson Krogh



Légende


Appelés récemment

Les joueurs suivants ont aussi été appelés en équipe nationale par le sélectionneur pendant les 12 derniers mois et restent toujours sélectionnables.

Pos. Nom Date de naissance Sélec. Buts Club Dernier appel
GB Frederik Rønnow (29 ans) 0 0
Brøndby IF
v.
Écosse
,
GB Stephan Andersen (36 ans) 30 0
FC Copenhague
v.
Suède
,
DF Simon Poulsen (37 ans) 31 1
PSV
v.
Suède
,
DF Kian Hansen (32 ans) 2 0
FC Midtjylland
v.
Arménie
,
DF Andreas Bjelland Blessure (33 ans) 21 2
Brentford
v.
Serbie
,
DF Frederik Sørensen (29 ans) 0 0
1. FC Cologne
v.
Monténégro
,
DF Alexander Scholz (28 ans) 0 0
Standard de Liège
v.
Monténégro
,
DF Nicolai Boilesen (29 ans) 15 0
Ajax
v.
France
,
DF Mathias Jørgensen (31 ans) 6 0
FC Copenhague
v.
France
,
ML Michael Krohn-Dehli (38 ans) 56 6
Séville FC
v.
Islande
,
ML Rasmus Falk (29 ans) 1 0
OB
v.
Suède
,
ML Thomas Kahlenberg (38 ans) 47 5
Brøndby IF
v.
Suède
,
ML Jakob Poulsen (38 ans) 35 2
FC Midtjylland
v.
Suède
,
ML Leon Andreasen Blessure (38 ans) 20 3
Hanovre 96
v.
Suède
,
ML Pione Sisto (26 ans) 2 0
FC Midtjylland
v.
Suède
,
ML Lucas Andersen (27 ans) 2 0
Willem II
v.
Monténégro
,
ML Lasse Vigen Christensen (27 ans) 0 0
Fulham
v.
Monténégro
,
AT Nicklas Bendtner (33 ans) 74 29
Rosenborg BK
v.
Suède
,
AT Viktor Fischer (27 ans) 8 1
Ajax
v.
Suède
,
AT Morten "Duncan" Rasmussen (36 ans) 11 3
AGF
v.
Suède
,
AT Emil Berggreen (28 ans) 0 0
FSV Mayence 05
v.
Monténégro
,

Sélectionneurs

Avant 1956, c'est un comité de la fédération danoise qui sélectionne les joueurs.

Mise à jour le .

Sélectionneur Période Matchs Gagnés Nuls Perdus Gagnés %
Charlie Williams
1908-1910 4 3 0 1 75.0
DBU 1911-1912 5 3 0 2 60.0
Axel Andersen Byrval
1913-1915 7 7 0 0 100.0
DBU 1916 4 3 0 1 75.0
Axel Andersen Byrval
1917-1918 8 6 1 1 75.0
DBU 1918-1920 6 2 1 3 33.3
John Carr
1920 1 0 0 1 0.0
DBU 1920-1938 77 35 13 29 45.4
Ted Maghner
1939 2 2 0 0 100.0
DBU 1939 0 2 0 2 50.0
Sophus Nielsen
1940 2 0 2 0 0.0
DBU 1940-1945 12 4 2 6 33.3
J.D. Butler
1946 2 1 0 1 50.0
DBU 1946-1947 10 6 2 2 60.0
Axel Bjerregaard
Ove Bøje
1948 3 2 0 1 66.7
Robert Mountford
1948 4 3 0 1 75.0
DBU 1948-1952 21 7 2 12 33.3
Axel Bjerregaard
1952 3 2 0 1 66.7
DBU 1952-1956 24 8 5 11 33.3
Alf Young
1956 1 0 0 1 0.0
Lajos Szendrődi
1956 1 0 1 0 0.0
Arne Sørensen
1956-1961 41 20 8 13 48.8
Poul Petersen
1962-1966 47 17 8 22 36.2
DBU 1967-1969 28 13 4 11 46.4
Rudi Strittich
1970-1975 61 20 11 30 32.8
Kurt "Nikkelaj" Nielsen
1976-1979 31 13 6 12 41.9
Sepp Piontek
1979-1987 88 41 16 31 46.6
Richard Møller Nielsen[9]
1987-1988 8 6 1 1 75.0
Sepp Piontek
1988-1990 27 11 8 8 40.7
Richard Møller Nielsen
1990-1996 65 34 17 14 52.3
Bo Johansson
1996-2000 40 17 9 14 42.5
Morten Olsen
2000-nov. 2015[10] 143 71 36 36 49.6
Åge Hareide
dec.2015-juil. 2020[11]
Kasper Hjulmand
août 2020-

Infrastructures

Cette section doit être actualisée. Des passages de cette section sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-la ou discutez-en.

L'équipe nationale du Danemark de football dispute son premier match à domicile de le , lors d'une victoire en amicale 2-1 contre l'Angleterre devant 5[12] à 7 000 spectateurs[13] au stade "KBs baner"[14], il s'agit du seul match de l'histoire du Danemark disputé sur ce terrain[15]. Comme les installations étaient considérées comme trop petites, un nouveau stade à Copenhague a été construit le Idrætsparken est inauguré le , pour accueilli tous les matchs à domicile du club de football KB ainsi que la majorité des matchs à domicile de l'équipe nationale. Au cours des 82 premières années de l'équipe nationale, d'octobre 1908 à novembre 1990, le Danemark a joué un total de 254 matches à domicile, dont 232 ont été disputés à Idrætsparken. Parmi tous les matches joués à domicile à Idrætsparken, le Danemark a réalisé 125 victoires (54%), 41 nuls (18%) et 66 défaites (28%)[16]. Le stade a atteint un record de 51 600 spectateurs pour le match 1-2 contre la Suède en [17].

Seul le stade Idrætsparken a été utilisé pour accueillir les matches des grands tournois , comme les qualifications des Championnats d'Europe de l'UEFA, les qualification des Coupe du Monde de la FIFA ou encore le championnat nordique. De 1908 à 1990, seulement 22 matches à domicile ont été joués dans d'autres stades que Idrætsparken, dont 11 à NRGi Park (alors connu sous le nom Atletion) à Århus, suivi par Aalborg Stadion à Aalborg avec six matches, et les cinq matches restants accueillis par quatre autres stades. Lorsque le stade d'Idrætsparken a été démoli en pour permettre la construction du Parken Stadium, les deux matches de qualification pour l'Euro 1992 disputés à domicile pendant les travaux ont été déplacés au Odense Stadium à Odense.

Le , le nouveau Parken Stadium, ultérieurement rebaptisé Telia Parken est inauguré par un match amical disputé contre l'Allemagne, match au cours duquel le Danemark s'incline 2 buts à 1, ce stade reconstruit sur les ruines du Idrætsparken devint le plus grand site du Danemark avec une capacité de 42.358 spectateurs. Ce premier match au Parken Stadium s'est joué devant 40 500 spectateurs [18], alors que le record actuel de 42 099 spectateurs a été établi le pour un match de qualification à la Coupe du monde contre la Grèce[19].

La capacité du stade a ensuite été réduite à 38 009 sièges, la partie supérieure du côté D de 4 000 sièges supplémentaires a été convertie en bureaux et en zone VIP en [20]. Malgré cette baisse de capacité, le stade est de loin le plus grand site du Danemark, le deuxième plus grand stade, Brøndby Stadion, avec une capacité de 26 000 places. De septembre 1992 à mai 2006, le Parken Stadium a accueilli tous les matches de l'équipe nationale masculine senior. Cependant, le maigre soutien des spectateurs à certains matches amicaux au Parken Stadium, qui a attiré entre 2000 et 2005 une moyenne de 23.862 par match a incité le DBU va commencer à accueillir de nombreux matches amicaux dans d'autres stades du Danemark, l'équipe nationale a enregistré sa plus faible affluence au Parken Stadium lors d'une victoire en amicale de 3-1 sur Israël en avril 2002 devant seulement 9.598 supporters[21],[22],[23]. Ces autres stades sont d'une capacité inférieur au Parken, mais suffisent pour couvrir l'intérêt des Danois pour les matches amicaux.

Le , après 13 ans consécutifs passés au Parken, l'équipe nationale dispute un match dans un autre stade au Danemark, ce match match amical est disputé au stade NRGi Park à Århus contre le Paraguay. Les billets pour ce match ont été vendus rapidement, avec près de 19 000 des 20 227 billets vendus au cours de la première heure de vente [24], pour une affluence finale de 20 047 spectateurs[25],[26],[27]. Les deux matches amicaux suivants ont également été disputés dans d'autres stades que le Parken, le au parc Fionia à Odense contre la Pologne et le au Brøndby Stadion contre le Portugal[28], mais l'engouement des spectateurs n'a pas été au rendez-vous. Le match contre la Pologne n'a attiré que 11.088 spectateurs [29], et seulement 13.186 spectateurs contre le Portugal[30],[31], cette faible est vu comme un échec au vu de la qualité de l'adversaire. Parmi les raisons pouvant expliquer cette faible affluence, les conditions météo ainsi que la faible distance par rapport au Parken fait que la population intéressée par la rencontre est sensiblement la même.

Actuellement, le Parken est toujours utilisé pour les rencontres officiels, de nombreux matchs amicaux sont disputés dans d'autres stades au Danemark mais certains matchs amicaux plus prestigieux restent néanmoins disputés au Parken. Depuis son inauguration il y a 16 ans, 97 rencontres ont été disputées au Parken pour un bilan de 57 victoires, 23 matchs nuls et 17 défaites[32].

  • Le Ceres Park stadium
    Le Ceres Park stadium
  • Le Odense stadium
    Le Odense stadium
  • Le Brøndby stadium
    Le Brøndby stadium

Résultats

Palmarès

Le tableau suivant liste le palmarès de l’équipe du Danemark de football dans les différentes compétitions internationales officielles.

Palmarès de l’équipe du Danemark en compétition
Coupe du monde Compétitions continentales Jeux olympiques Coupe des confédérations

Parcours en Coupe du monde

L’équipe danoise a participé à six phases finales, elle dispute son premier match de qualification le face à la République d'Irlande. La sélection danoise réussit à se qualifier pour sa première phase finale lors de l'édition de 1986 disputée au Mexique[B 1]. Le Danemark réussit sa meilleure performance en 1998 en atteignant les quarts de finale, battue par le Brésil[B 2]. Le Danemark réussit à atteindre à trois reprises les huitièmes de finale en 1986, en 2002 et en 2018.

Parcours de l'équipe du Danemark en Coupe du monde
Année Position Année Position Année Position
1930
Non inscrit
1970
Non qualifié
2002
Huitième de finale
1934
1974
2006
Non qualifié
1938
1978
2010
1er tour
1950
1982
2014
Non qualifié
1954
1986
Huitième de finale
2018
Huitième de finale
1958
Non qualifié
1990
Non qualifié
2022
Qualifié
1962
Non inscrit
1994
2026
-
1966
Non qualifié
1998
Quart de finale

Parcours en Championnat d'Europe

L’équipe du Danemark a participé à neuf phases finales, elle dispute son premier match de qualification le face à la Tchécoslovaquie. Le Danemark réussit sa meilleure performance en remportant la compétition en 1992. Parmi ses autres performances, le Danemark a atteint les demi-finales en 1964, 1984 et 2020, lors de l'édition 2004 elle est éliminée au stade des quarts de finale, tout comme en 1988 (phase de poule). La sélection danoise ne passe pas le premier tour des poules huitièmes de finale en 1996, 2000 et 2012.

Parcours de l'équipe du Danemark en championnat d'Europe
Année Position Année Position Année Position
1960
Huitième de finale [41]
1984
Demi-finale
2008
Non qualifié
1964
Demi-finale (4e)
1988
1er tour (1/4 de finale)
2012
1er tour (8e de finale)
1968
Tour préliminaire
1992
Vainqueur
2016
Non qualifié
1972
1996
1er tour (8e de finale)
2021
Demi-finale
1976
2000
1er tour (8e de finale)
2024
À venir
1980
Non qualifié
2004
Quart de finale

Parcours à la Coupe des confédérations

Le Danemark remporte l'édition 1995[42] lors de sa seule participation à la Coupe des confédérations.

Parcours de l'équipe du Danemark en Coupe des confédérations
Année Position Année Position Année Position
1992
Forfait
2001
Non qualifié
2013
Non qualifié
1995
Vainqueur
2003
Non qualifié
2017
Non qualifié
1997
Non qualifié
2005
Non qualifié
1999
Non qualifié
2009
Non qualifié

Parcours aux Jeux olympiques d'été

L’équipe danoise A a participé sept fois aux Jeux olympiques d'été. En 1999, la FIFA décide que les matchs de football disputés dans le cadre des Jeux olympiques à partir des Jeux olympiques de Rome de 1960 ne comptent pas comme sélection nationale en équipe A, à partir de 1992, les phases finales des Jeux olympiques sont disputés par les sélections des moins de 23 ans. Le Danemark a réussi sa meilleure performance en remportant la médaille d'argent à trois reprises en 1908, 1912, et 1960, le Danemark est également parvenue à ramener une médaille de bronze en 1948.

Parcours aux Jeux olympiques d'été
Année Position Année Position Année Position
De 1900 à 1904 Non inscrite
1948
Médaille de bronze, Jeux olympiques 3e place
1976
Non qualifiée
1908
Médaille d'argent, Jeux olympiques Finaliste
1952
Quart de finale
1980
Non participant
1912
Médaille d'argent, Jeux olympiques Finaliste
1956
Non participant
1984
Non qualifiée
1920
1er tour
1960
Médaille d'argent, Jeux olympiques Finaliste
1988
Non qualifiée
1924
Non participant
1964
Non qualifiée Depuis 1992 Compétition disputée par les U23
1928
Non participant
1968
Non participant
1936
Non participant
1972
2e tour


Parcours en Ligue des nations de l'UEFA

Parcours de l'équipe du Danemark en Ligue des Nations
Édition Ligue Phase de Groupe Phase finale
Class. M V N D bp bc Pays hôte Résultat M V N D bp bc
2018-2019 en augmentation B 1/3 4 2 2 0 4 1
2019
Inéligible
2020-2021 en stagnation A 2/4 6 3 1 2 8 7
2021
Non qualifiée
2022-2023 en stagnation A /4 0 0 0 0 0 0
2023
À venir
Total 10 5 3 2 12 8 Total 0 0 0 0 0 0

Parcours en compétitions amicales

Au cours de son histoire, la sélection danoise a disputé diverses compétitions amicales. Dans le cadre de ces tournois, seuls les matchs entre sélections nationales A sont reconnus officiellement par la FIFA.

Entre 1924 et 2001, le Danemark a disputé les quatorze éditions du Championnat nordique, cette compétition entre pays nordiques se déroule généralement sur plusieurs années, le Danemark a remporté à trois reprises la compétition, le Danemark a également terminé par sept fois à la deuxième place[43], à chaque fois derrière la Suède. Le Danemark remporte la première édition, disputée de 1924 à 1928[44], le Danemark prend la troisième lors de l’édition suivante, disputée entre 1929 et 1932[45], les Danois enchaînent par la suite trois deuxième places de rang dans l'épreuve entre 1933 et 1951, le Danemark termine les deux éditions disputées au cours des années 1950 à la troisième place, les Danois enchaînent de nouveaux les deuxième places lors des quatre éditions disputées entre 1960 et 1977. Le Danemark remporte les deux éditions suivantes en 19781980 [46] puis en 19811983 [47], après quinze ans d’absence la compétition effectue son retour dans un format élargie, le Danemark termine troisième[48].

Le Danemark a participé à plusieurs reprises aux Tournois anniversaires des fédérations scandinaves, les Danois disputent en 1927 le tournoi anniversaire des 25 ans de la NFF, tournoi que le Danemark remporte en disposant de son hôte norvégien[49], par la suite en 1939, les Danois participent au Tournoi du 50e anniversaire de leur Fédération, les Danois s'imposent en demi-finale contre la Finlande, avant de remporter le tournoi contre la Norvège[50]. Les Danois participent ensuite au cours de l'année 1947 au tournoi fêtant les 40 ans de la Fédération finlandaise, les Danois s'inclinent en demi-finale contre la Suède[51]. En 1952, le Danemark dispute en Norvège le tournoi anniversaire des 50 ans de la NFF, les danois s’inclinent de nouveau en demi-finale contre la Suède[52]. Deux ans plus tard, les Danois disputent le tournoi anniversaire de la fédération suédoise, les Danois perdent en demi-finale contre la Norvège[53]. En 1952, la sélection danoise dispute le tournoi des 50 ans de la SPL, comme dix ans plus tôt, le Danemark s'incline en demi-finale[54], les Danois remportent en 1977 le tournoi anniversaire des 75 ans de la NFF[55]. En 1989, le Danemark dispute le tournoi du centenaire de sa fédération la DBU, le tournoi est disputé à trois avec le Brésil et la Suède, les Danois remportent leur tournoi[56]. En 2014, le Danemark remporte contre la Suède le tournoi des 125 ans de sa fédération la DBU[57].


Parcours au Championnat nordique
Année Class. M V N D bp bc
19241928 1er 10 7 2 1 25 11
19291932 3e 12 6 0 6 37 24
19331936 2e 12 6 2 4 30 25
19371947 2e 12 7 1 4 34 21
19481951 2e 12 7 0 5 19 15
19521955 3e 12 3 3 6 23 26
19561959 3e 12 5 3 4 30 23
19601963 2e 12 7 2 3 40 15
19641967 2e 12 5 2 5 22 16
19681971 2e 12 4 3 5 21 16
19721977 2e 12 7 3 2 15 7
19781980 1er 6 5 1 0 9 3
19811983 1er 6 4 1 1 11 8
20002001 3e 5 2 0 3 7 8
Total 3 titres 147 75 23 49 323 218
Parcours en Tournois anniversaires
Année Class. M V N D bp bc
1927 25 ans de la NFF
1er 1 1 0 0 1 0
1939 50 ans de la DBU
1er 2 2 0 0 11 3
1947 40 ans de la SPL
3e 1 0 0 1 1 6
1952 50 ans de la NFF
3e 1 0 0 1 0 2
1954 50 ans de la SVFF
3e 1 0 0 1 1 2
1957 50 ans de la SPL
3e 2 1 0 1 2 2
1977 75 ans de la NFF
1er 1 1 0 0 2 0
1989 100 ans de la DBU
1re 2 2 0 0 10 0
2014 125 ans de la DBU
1re 1 1 0 0 1 0
Total 5 titres 12 8 0 4 29 15

En février 1989, le Danemark dispute à Malte le Tournoi Rothmans, le Danemark termine à la deuxième place du tournoi, devancée par l'Algérie mais devançant la Finlande et Malte[58]. En 1991, les Danois disputent en Suède le Tournoi Scania, ils sont défaits dès le premier match par l'Italie, lors du match pour la 3e place, les Danois s'inclinent largement face à la Suède[59]. En tant que champion d'Europe en titre, le Danemark affronte l'Argentine dans le cadre de la Coupe intercontinentale, les Danois s'inclinent lors de la séance de tirs au but[60].

Parcours au Tournoi Rothmans
Année Class. M V N D bp bc
1989
2e 3 1 2 0 2 0
Total 0 titre 3 1 2 0 2 2
Parcours au Tournoi Scania
Année Class. M V N D bp bc
1991
4e 2 0 0 2 0 6
Total 0 titre 2 0 0 2 0 6
Parcours au Coupe intercontinentale
Année Class. M V N D bp bc
1993
2e 1 0 1 0 1 1
Total 0 titre 1 0 1 0 1 1

Statistiques

Du au , l'équipe danoise a joué 829 matchs pour un bilan de 382 victoires, 165 matchs nuls et 282 défaites. Elle a marqué 1 530 buts et en a encaissé 1 156[61],[note 2].

Nations rencontrées

La sélection danoise, grâce à ses cinq participations en Coupe du monde et de nombreux matchs amicaux joués à travers le monde, a rencontré plus de quatre-vingt autres équipes nationales[62]. À l'exception de l’Océanie, elle a joué sur tous les continents, elle effectue son premier déplacement hors d'Europe à l'occasion d'un match amical disputée en Israël avant de disputer le mondial 2002 en Corée du sud et au Japon, le Danemark s'est également déplacé en Amérique y effectuant une première en 1969 puis en participant à une Coupes du monde sur le continent américain, au Mexique en 1986, le Danemark a également jouée en Afrique à partir de 1974, disputant également une Coupes du monde en 2010 en Afrique du sud.

Le Danemark a affronté une grande majorité des nations européennes, ainsi que la moitié des sélections sud-américaines. Concernant les rencontres face aux nations non européennes, la majorité de ces match ont lieu face aux nations africaines avec 21 rencontres, suivent les rencontres face aux nations asiatiques 15 matchs disputés, les sélections issues de la Concacaf ont été rencontrées à 14 reprises, seulement 11 matchs ont eu lieu face aux pays sud-américains. De plus le Danemark a affronté à trois reprises l'Australie depuis qu'elle est membre de la Confédération asiatique mais n'a affronté aucune sélection actuellement membre de la Confédération d'Océanie.

Adversaires les plus fréquents

L'équipe danoise a joué au moins vingt matchs contre neuf équipes, toutes européennes. Elle a un bilan positif contre quatre d'entre elles, la Norvège, la Finlande et l'Islande, et un bilan négatif contre les cinq autres sélections, la Suède, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Tchécoslovaquie devenue ensuite la République tchèque et l'Angleterre.

Les adversaires les plus fréquents du Danemark sont les autres nations scandinaves. La première d'entre elles est la Suède affrontée a plus de 100 reprises, suivie par la Norvège avec 89 matchs disputés et la Finlande avec 59 rencontres. Ce nombre élevé de confrontations s'explique par la participation de ces quatre nations au Championnat nordique, le Danemark entretient une rivalité particulière avec ses voisins notamment la Suède.

Bilan du Danemark face aux sélections affrontées au moins vingt fois[note 3]
Adversaire Joués Victoires Matchs nuls Défaites Buts pour Buts contre Différence
Suède
[63],[64],[note 4]
108 41 20 47 174 187 -13
Norvège
[65],[66]
89 54 14 21 227 105 +122
Finlande
[67]
60 39 10 11 153 59 +94
Pays-Bas
[68]
30 8 10 12 43 59 -16
Allemagne
[69],[note 5]
29 8 6 15 39 56 -17
Tchécoslovaquie

Tchéquie
[70],[note 6]
27 3 12 12 19 43 -24
Islande
[71],[note 7]
23 20 3 0 73 12 +61
Angleterre
[72],[note 8]
22 4 5 13 21 38 -17

Classement FIFA

Le Danemark a connu son meilleur classement FIFA en [73] en atteignant la 3e place. Leur plus mauvais classement est une 50e place atteinte en octobre 2016[74]. Le Danemark a enregistré ses meilleures progressions lors des mois de et 2009 avec un gain de 9 places, au cours du mois de , le Danemark a enregistré son plus fort recul avec la perte de 16 places au classement mondial. Depuis la création du classement FIFA, le classement moyen du Danemark se situe au 20e rang[75]. Le Danemark termine l'année 2020 à la 12e place du classement FIFA.

Classements FIFA de l'équipe du Danemark 1993 à 2007
Année[note 9] 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Classement mondial[note 10] 6 14 9 6 8 19 11 22 18 12 13 14 13 21 31
Classement en Europe 5 11 7 4 6 13 8 14 13 8 9 10 9 15 22
Classements FIFA de l'équipe du Danemark 2008 à 2018
Année[note 11] 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Classement mondial 37 28 28 11 23 25 30 42 46 12 10 16 12
Classement en Europe 22 16 17 8 14 15 18 28 27 8 8 11 8

Légende du classement mondial :
Légende du classement UEFA :

  • de 1 à 3
  • de 1 à 3
  • de 4 à 14
  • de 4 à 9
  • de 15 à 209
  • de 10 à 54

Records

L'équipe danoise a obtenu sa plus large victoire de son histoire contre la France sur le score 17 buts à 1, le . Le match perdu le contre l'Allemagne sur le score de (0-8), est la plus lourde défaite de l'histoire du football danois. Le Danemark a terminé meilleure attaque des Jeux olympiques 1908 avec 26 buts inscrits[76]. Le Danemark termine co-meilleure défense de la Coupe des confédérations 1995 avec 1 but encaissé[77].

Au niveau individuel, c'est le gardien de but Peter Schmeichel avec 129 sélections, qui détient le record d'apparitions sous le maillot danois. Il devance dans ce classement les attaquants Dennis Rommedahl, joueur de champs ayant le plus porté le maillot danois avec 126 capes, et Jon Dahl Tomasson et ses 112 sélections[78],[79]. Jon Dahl Tomasson, est avec un total de 52 buts en 112 sélections le co-meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale danoise rejoignant le prolifique Poul Nielsen et ses 52 buts en 38 sélections[80]. Poul Nielsen est avec six buts inscrits lors du succès contre la Suède le , le buteur le plus prolifique du Danemark en un seul match[81].

Identité

Surnoms

L'équipe du Danemark dispose de différents surnoms, le plus fréquemment utilisé est Danish Dynamite (en français : « Les Dynamites danoises »)[82],[83], l'équipe nationale est également surnommée De Rød-Hvide' (en français : «  Les Rouges et Blancs»)[84], mais également Olsen Banden (en français : « La Bande d'Olsen »)[82] ou encore Olsens Elleve (en français : « les Onze d'Olsen »).

Couleurs

Les couleurs du drapeau danois ont toujours fait partie des couleurs de la sélection danoise, la tenue domicile est composé d'un maillot rouge, d'un short blanc et de chaussettes rouges. La tenue domicile n'a jamais été modifié sensiblement, les seuls changement sont des détails notamment blancs présents sur le maillot en fonction des modèles fournis par l'équipementier. À titre d'exemple, l'équipementier allemand de la sélection, Adidas, fait apparaitre en surimpression rouge foncé une Croix scandinave sur le maillot domicile pour la période 2014-2015[85].

Concernant la tenue extérieur du Danemark, la sélection joue historiquement avec un maillot blanc, d'un short rouge et de chaussettes blanche, tenus reprenant les couleurs du drapeau national. Adidas rompt cette tradition avec le maillot extérieur 2014-2015, en produisant un maillot blanc composé de ligne horizontales bleu foncé et un short également bleu marine, faisant ainsi référence à l’histoire des Danois en tant que peuple maritime[86]. Adidas innove de nouveau avec le maillot extérieur 2016, ce dernier est rayé horizontalement en blanc et gris avec des manches et un short noir[87],[88].

Sur le maillot se trouve généralement sur la poitrine des joueurs le logo de l'équipementier ainsi que le logo de la fédération danoise, lors des Jeux olympiques 1912 les initiales de la fédération danoise était présente sur le maillot, ces initiales étaient dernièrement présentes sur les chaussettes des joueurs.

L'entreprise danoise Hummel est l'équipementier historique de l'équipe du Danemark, l'entreprise fournit les maillots de la sélection danoise à compter de 1923[89] jusqu’en 2004[90], après presque 80 ans de présence, c'est l'équipementier allemand Adidas qui lui succède en devenant équipementier officiel le 1er juillet 2004[91]. En 2007 Adidas prolonge une première fois sa coopération avec le Danemark en prolongeant leur contrat jusqu'en 2012[92] puis début 2012 Adidas renouvelle une nouvelle fois son contrat jusqu'en 2014 avec le Danemark[93],[94]. La firme allemande fournit les maillots de la sélection danoise jusqu'en 2016 avant de décider de ne pas renouveler sa coopération avec la fédération danoise[95],[96], l’équipementier historique Hummel redevient alors le fournisseur de la sélection danoise[97], avec un contrat jusqu'en 2024[89]. Pour fêter son retour après 12 ans d'absence Hummel produit un maillot spécial entièrement blanc lors du match du face au Liechtenstein[90],[98],[99].

Supporters

Supporters Danois regardant un match sur Rådhuspladsen lors de l'Euro 2004.
Supporters Danois regardant un match sur Rådhuspladsen lors de l'Euro 2004.

En dehors de l'équipe nationale, le Danemark est également célèbre pour ses supporteurs, connus sous le nom de "Roligans", supporters considérés comme festifs et colorés[100]. Le mouvement est apparu au cours des années 1980 comme forme d'opposition déclarée au hooliganisme[100]. Le terme "Roligans" a été inventé par les éditeurs du journal danois B.T. en 1985[100], et sera plus tard inclus dans le dictionnaire danois[100].

Le but du mouvement roligan est un soutien calme et gai pendant les matches, car "Rolig" signifie «calme» en danois[101]. Les roligans ont depuis développé une image de nature facile et de soutien enragé, et sont souvent considérés parmi les meilleurs fans de l'équipe nationale du monde, avec l'armée tartan d'Écosse. Ils ont reçu collectivement le Prix FairPlay de l'Unesco à la suite de l'Euro 1984[101],[102], compétition au cours de laquelle près de 30 000 Danois se sont rendus en France pour soutenir leur équipe[101].

Juste avant la Coupe du monde 1986, le mouvement « Roligans » a été organisé afin de soutenir l'équipe nationale du tournoi. L'association « De Danske Roligans » créée pour l'occasion a connu son heure de gloire en 1992 comptant près de 3 000 membres, l'association réduite à 120 membres cesse d'exister à la fin de 2014, remplacée par un fan club créé par la DBU[100]. L’engouement des fans danois pour les rencontres disputées à l'extérieur semble quelque peu retombée, sur les 2500 places octroyés pour la rencontre aller des barrages qualificatifs pour l'Euro 2016, 500 places n'ont pas trouvé preneur et ont été rendues par la DBU[103].

Cependant, la bonne réputation des supporters danois a été entachée par l'attaque de l'arbitre par un supporter danois lors du match de qualification à l'Euro 2008 contre la Suède. En fin de match, à la suite d'un carton rouge adressé à Christian Poulsen et à un penalty accordé à la Suède, un supporter a fait intrusion sur le terrain et a tenté de frapper l'arbitre, Michael Gravgaard s'est interposé pour éviter que l'arbitre ne soit touché[104], néanmoins le match a été arrêté par l’arbitre alors que le score était de 3 buts partout, le Danemark est ultérieurement sanctionné pour cet incident avec une victoire pour les Suédois sur tapis vert (3-0) et une amende de 60 000 euros pour le Danemark[105],[106], ainsi que l'obligation de disputer ses matchs suivant à plus de 250 kilomètres de Copenhague, le Danemark a fait appel de cette décision de l'UEFA[107].

Notes et références

Références issues du livre Encyclopedia of the FIFA World Cup

Références

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le ).
  2. « Le Danemark veut être le tube de l'été | L'Actu Sport.fr », L'Actu Sport.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Football : l’équipe nationale du Danemark aligne des amateurs et des joueurs de… futsal », lemonde.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « Christian Eriksen victime d'un grave malaise pendant Danemark - Finlande », sur L'Équipe, (consulté le )
  5. « Le but contestable du Danois Delaney contre les Tchèques à l'Euro en vidéo », sur L'Équipe, (consulté le )
  6. a et b Julien Ricotta, « Euro : ce qu’il faut retenir de la belle victoire danoise face à la République tchèque », sur Europe 1, (consulté le )
  7. Thibaud Le Meneec, « Euro : le penalty décisif de l'Angleterre est-il "injuste" pour le Danemark ? », sur Europe 1, (consulté le )
  8. Apolline Bouchery, « Angleterre-Danemark: double polémique sur le penalty sifflé sur Sterling », sur RMC Sport, (consulté le )
  9. Matchs de qualification pour les Jeux olympiques 1988 (contre des équipes espoirs).
  10. « Morten Olsen n'est plus sélectionneur du Danemark », sur lequipe.fr, .
  11. « Age Hareide nommé comme prévu », sur lequipe.fr, .
  12. (da) « Danmark - England 2 - 1 » (consulté le )
  13. (en) « Football MATCH: 05.05.1910 Denmark v England* » (consulté le )
  14. a et b (da) « KBs baner (Frederiksberg) Alle kampe - A-Landshold - Herrer » (consulté le )
  15. (en) « Football VENUE: K.B.`s bane ved Skt. Markus, Copenhagen » (consulté le )
  16. a et b (da) « Landskampsstatistik Københavns Idrætspark (København) » (consulté le )
  17. (en) « Football MATCH: 30.06.1957 Denmark v Sweden » (consulté le )
  18. (da) « Danmark - Tyskland 1 - 2 » (consulté le )
  19. (da) « Danmark - Grækenland 1 - 0 » (consulté le )
  20. (da) « SuperBest tribune står klar medio 2009 » (consulté le )
  21. (da) « Danmark - Israel 3 - 1 » (consulté le )
  22. (da) « Dansk sejr mod tandløse israelere » (consulté le )
  23. (da) « Tilskuerne svigter landsholdet » (consulté le )
  24. (da) « Billetter til Århus-landskamp revet væk » (consulté le )
  25. (da) « Danmark - Paraguay 1 - 1 » (consulté le )
  26. (da) « Tysk målfest uten Ballack » (consulté le )
  27. (da) « Dansk uafgjort trods foræring af Helveg » (consulté le )
  28. (da) « DBU bekræfter: landskamp i Odense og Brøndby » (consulté le )
  29. (da) « Danmark - Polen 2 - 0 » (consulté le )
  30. (da) « Danmark - Portugal 4 - 2 » (consulté le )
  31. (da) « Danmark slog verdens nummer fire 4-2 » (consulté le )
  32. a et b (da) « Landskampsstatistik Telia Parken (København) » (consulté le )
  33. (da) « Ceres Park (Aarhus) Alle kampe - A-Landshold - Herrer » (consulté le )
  34. (da) « Odense Stadion (Odense) Alle kampe - A-Landshold - Herrer » (consulté le )
  35. (da) « Aalborg Stadion (Aalborg) Alle kampe - A-Landshold - Herrer » (consulté le )
  36. (da) « Brøndby Stadion (Brøndby) Alle kampe - A-Landshold - Herrer » (consulté le )
  37. (en) « Football VENUE: Blue Water Arena, Esbjerg » (consulté le )
  38. (da) « MCH Arena (Herning) Alle kampe - A-Landshold - Herrer » (consulté le )
  39. (da) « Vejle Stadion (Vejle) Alle kampe - A-Landshold - Herrer » (consulté le )
  40. (da) « Casa Arena (Horsens) Alle kampe - A-Landshold - Herrer » (consulté le )
  41. De 1960 à 1964 les huitièmes de finale se disputent hors tournoi. La dite "phase finale" ne concerne que le dernier carré de 1960 à 1976 : les demi-finales, le match pour la troisième place et la finale.
  42. « La Coupe des Confédérations de la FIFA 1995, Prix, Classement final de la compétition » (consulté le )
  43. (en) « Nordic Championships - Overview », sur www.rsssf.com (consulté le )
  44. (en) « Nordic Championships 1924-28 », sur www.rsssf.com (consulté le )
  45. (en) « Nordic Championships 1929-32 », sur www.rsssf.com (consulté le )
  46. (en) « Nordic Championships 1978-80 », sur www.rsssf.com (consulté le )
  47. (en) « Nordic Championships 1981-83 », sur www.rsssf.com (consulté le )
  48. (en) « Nordic Championships 2000-01 », sur www.rsssf.com (consulté le )
  49. (en) « Norges Fotballforbund 25th Anniversary Match », sur eu-football.info (consulté le )
  50. (en) « Danish FA 50th Anniversary Tournament 1939 », sur www.rsssf.com (consulté le )
  51. (en) « Suomen Palloliitto 40th Anniversary Tournament », sur eu-football.info (consulté le )
  52. (en) « Norges Fotballforbund 50th Anniversary Tournament », sur eu-football.info (consulté le )
  53. (en) « Svenska Fotbollförbundet 50th Anniversary Tournament », sur eu-football.info (consulté le )
  54. (en) « Finnish FA 50th Anniversary Tournament 1957 », sur eu-football.info (consulté le )
  55. (en) « Norges Fotballforbund 75th Anniversary Tournament », sur eu-football.info (consulté le )
  56. (en) « Dansk Boldspil Union 100th Anniversary Tournament (Denmark 1989) », sur www.rsssf.com (consulté le )
  57. (en) « Dansk Boldspil Union 125th Anniversary Match », sur eu-football.info (consulté le )
  58. (en) « Rothmans Tournament 1989 », sur eu-football.info (consulté le )
  59. (en) « Scania 100 Tournament 1991 », sur eu-football.info (consulté le )
  60. (en) « Artemio Franchi Trophy 1993 », sur eu-football.info (consulté le )
  61. (en) « international football match results of Denmark », sur eu-football.info (consulté le )
  62. (en) « Denmark - International Results », sur www.rsssf.com (consulté le )
  63. (en) « Sweden national football team v Denmark in all times » (consulté le )
  64. (en) « Sweden national football team v Denmark* in all times » (consulté le )
  65. (en) « Denmark national football team v Norway in all times » (consulté le )
  66. (en) « Denmark national football team v Norway* in all times » (consulté le )
  67. (en) « Denmark national football team v Finland in all times » (consulté le )
  68. (en) « Denmark national football team v Netherlands in all times » (consulté le )
  69. (en) « Denmark national football team v Germany in all times » (consulté le )
  70. (en) « Denmark national football team v Czech Republic in all times » (consulté le )
  71. (en) « Head to head stats Denmark – Iceland » (consulté le )
  72. (en) « Head to head stats Denmark – England » (consulté le )
  73. « Classement masculin 14 mai 1997 » (consulté le )
  74. « Classement masculin 20 octobre 2016 » (consulté le )
  75. « Danemark Classement masculin » (consulté le )
  76. « Equipes - Plus grand nombre de buts » (consulté le )
  77. « Equipes - Plus grand nombre de buts » (consulté le )
  78. (da) « Flest landskampe for det danske herre landshold i fodbold » (consulté le )
  79. (da) « Flest Landskampe (Top 25) » (consulté le )
  80. (da) « Topscorerlisten for A-landsholdet » (consulté le )
  81. (en) « Denmark national football team statistics and records: hat tricks » (consulté le )
  82. a et b (en) James B. Minahan, The Complete Guide to National Symbols and Emblems, Santa Barbara (Calif.), Greenwood, , 977 p. (ISBN 978-0-313-34496-1, lire en ligne), p. 372
  83. (en) « Football Team Nicknames » (consulté le )
  84. (en) « World Cup Group Stage Wrap-Up: Groups E, F, G and H! » (consulté le )
  85. (en) « Denmark 2014 adidas Home Football Shirt » (consulté le )
  86. « Danemark 2014 2015 maillot foot extérieur » (consulté le )
  87. « Danemark Euro 2016 les maillots de football » (consulté le )
  88. « adidas dévoile les nouveaux maillots du Danemark pour l’Euro 2016 » (consulté le )
  89. a et b (da) « hummel og DBU indgår historisk samarbejde » (consulté le )
  90. a et b « Hummel dévoile un maillot « page blanche » pour le Danemark » (consulté le )
  91. (da) « Adidas ny leverandør til DBU » (consulté le )
  92. (da) « DBU forlænger sponsoraftale med Adidas » (consulté le )
  93. (da) « DBU forlænger sponsoraftalen med Adidas » (consulté le )
  94. (da) « DBU fortsætter med adidas » (consulté le )
  95. (da) « Adidas afslutter mangeårigt samarbejde med DBU » (consulté le )
  96. (da) « Adidas afslutter mangeårigt samarbejde med DBU » (consulté le )
  97. (da) « DBU bekræfter: Hummel vender tilbage til landsholdet » (consulté le )
  98. « Un maillot intégralement blanc pour Hummel et le Danemark » (consulté le )
  99. « Le nouveau maillot du Danemark est plus blanc que blanc » (consulté le )
  100. a b c d et e (da) « I dag siger vi farvel til roliganen » (consulté le )
  101. a b et c Henrik Linden et Sara Linden, Fans and Fan Cultures : Tourism, Consumerism and Social Media, Palgrave Macmillan, , 234 p. (ISBN 978-1-137-50127-1, lire en ligne), p. 133
  102. (en) « Danish Football » (version du 12 juin 2011 sur l'Internet Archive)
  103. (da) « Hvor er de danske roligans henne? DBU sender billetter retur » (consulté le )
  104. « Le scandale Danemark – Suède » (consulté le )
  105. « Le Danemark sanctionné » (consulté le )
  106. (en) « Sweden close to qualification after Uefa decision » (consulté le )
  107. (en) « Denmark appeal UEFA verdicts » (version du 14 juin 2007 sur l'Internet Archive)
Références FIFA

Notes

  1. Le match de 1966 contre le Portugal est inclus, le stade était alors appelé Esbjerg Stadion.
  2. Bilan des matchs joués selon la DBU, certains de ces matchs ne sont pas reconnus officiellement par la FIFA.
  3. Comprend l'ensemble des matchs reconnus par la SVFF, certains de ces matchs ne sont pas reconnus officiellement par la FIFA. Données mises à jour le
  4. Le match arrêté du 2 juin 2007 est compté comme une défaite (0-3), le match du 31 janvier 2000, non reconnu par la FIFA n'est pas inclus.
  5. Inclus les matchs disputés contre l'Allemagne de l'Ouest.
  6. Inclus les matchs disputés contre la Tchécoslovaquie.
  7. N'inclut pas les matchs disputés dans le cadre des qualifications aux Jeux olympiques.
  8. N'inclut pas les matchs disputés en 1910 et 1911 contre l'équipe d'Angleterre amateur.
  9. Le classement pris en compte est celui du mois de décembre.
  10. Données du site internet de la FIFA.
  11. Le classement pris en compte est celui du mois de décembre.

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Ouvrages généraux

  • (en) Tom Dunmore, Encyclopedia of the FIFA World Cup [« Encyclopédie de la Coupe du monde de la FIFA »], Scarecrow Press, , 406 p. (ISBN 978-0-8108-8743-5, lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi

Équipe du Danemark de football à la Coupe du monde 1998

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe

(da) Site officiel

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Équipe du Danemark de football
Listen to this article