État libre d'Anhalt - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for État libre d'Anhalt.

État libre d'Anhalt

État libre d'Anhalt
(de) Freistaat Anhalt

19181945


Drapeau

Armoiries
Localisation de l'État libre d'Anhalt au sein de la République de Weimar
Informations générales
Statut État libre de la
République de Weimar
Capitale Dessau
Langue(s) Allemand
Démographie
Population (1925) 351 045 hab.
Superficie
Superficie (1925) 2 314 km²
Histoire et événements
Formation
Abolition de facto
Abolition de jure

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'État libre d'Anhalt (en allemand : Freistaat Anhalt) est l'un des Länder constitutifs de la République de Weimar, succédant au duché d'Anhalt lors de la chute de l'Empire allemand. Il a pour capitale Dessau.

Histoire

À la mort du duc Frédéric II, le 21 avril 1918, son frère cadet, Édouard, lui succède. Mais il meurt le 13 septembre 1918. Son fils, Joachim-Ernest, lui succède mais, étant mineur, son oncle, le prince Aribert, assure la régence. La révolution de novembre remet en cause l'existence du duché, poussant le duc Joachim-Ernest à abdiquer le 12 novembre 1918. À la suite de son abdication, un conseil d'ouvriers et de soldats à Dessau, sous la présidence du maire Fritz Hesse. À la fin du mois, un gouvernement provisoire composé du SPD et du DDP est formé[1].

Lors de l'élection de l'assemblée constituante de l'État, le , le SPD a obtenu la majorité absolue (58,03 %) des voix[2], mais a maintenu la coalition avec le DDP. La constitution d'Anhalt, rédigée par l'assemblée du Land, a été adoptée le [3].

Lors des élections nationales du , le NSDAP est devenu la faction la plus forte avec 15 mandats (dont six de Dessau)[4]. Avec l'aide des droits civiques, Alfred Freyberg (NSDAP) a été élu premier ministre d'une coalition NSDAP/DNVP le [5]. Freyberg a été le premier Premier ministre national-socialiste en Allemagne. Sous la tyrannie nationale-socialiste, le Bauhaus de Dessau, entre autres, a dû cesser ses activités d'enseignement.

De ce fait, tous les États territoriaux du Reich allemand ont déjà perdu leur indépendance avec la loi préliminaire sur la péréquation des États avec le Reich du . Avec la loi sur la reconstruction du Reich du , les droits souverains de tous les États allemands ont été transférés au Reich. L'État libre d'Anhalt, existant depuis 1918, est devenu le Land d'Anhalt.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'État libre d'Anhalt fusionne avec la Saxe prussienne pour devenir l'État de Saxe-Anhalt (aboli par le régime communiste en 1952 et recréé après la réunification allemande).

Références

  1. (de) Ralf Regener, Der Sturz der Askanier 1918 in Anhalt. Bedingungen, Verlauf und Nachwirkungen des Untergangs einer kleinstaatlichen deutschen Monarchie, Dessau-Roßlau, , p. 63-90
  2. « Anhalt: Wahl zur Landesversammlung 1918 », sur www.gonschior.de (consulté le 27 novembre 2020)
  3. « 404 - Seite nicht gefunden (www.verfassungen.ch) », sur www.verfassungen.de (consulté le 27 novembre 2020)
  4. « Anhalt: Wahl zum 6. Landtag 1932 », sur www.gonschior.de (consulté le 27 novembre 2020)
  5. « Anhalt: Ereignisse 1918-1933 », sur www.gonschior.de (consulté le 27 novembre 2020)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
État libre d'Anhalt
Listen to this article