Abby Kelley - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Abby Kelley.

Abby Kelley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abby Kelley
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
WorcesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Hope Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Abigail KelleyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Stephen Symonds Foster (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Abby Kelley Foster, née le à Pelham dans l'état du Massachusetts et morte le à Worcester dans le Massachusetts, est une militante abolitionniste américaine qui œuvra entre les années 1830 et 1870. Elle devient un membre influent de l'American anti-slavery society, où elle travaille notamment avec William Lloyd Garrison. Elle épouse l'abolitionniste Stephen Symonds Foster et ils travaillent ensemble pour l'obtention du droit de vote aux femmes[1].

Biographie

Jeunesse et formation

Abby Kelley est la fille de Wing Kelley, un fermier quaker, et de Diana Daniels Kelley. Après avoir suivi ses études dans une école tenue par des Quakers, elle devient à son tour enseignante dans une école quaker[2],[3].

Carrière

En 1837, elle rencontre William Lloyd Garrison et Theodore Dwight Weld dont elle épouse les thèses abolitionnistes et anime plusieurs conférences anti-esclavagistes[4].

en 1848, elle sera l'inspiratrice d'Elizabeth Cady Stanton et de Lucretia C. Mott pour tenir la première réunion des féministes américaines la Convention de Seneca Falls[5].

Vie personnelle

En 1845, elle épouse l'abolitionniste Stephen Symonds Foster (en)[6],[7].

Abby Kelley repose au Hope Cemetery (Worcester, Massachusetts) (en)[8].

Notes et références

  1. (en) « Abigail Kelley Foster | American abolitionist and feminist », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 24 juillet 2020)
  2. (en-US) « Abigail Kelley Foster | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 24 juillet 2020)
  3. (en-US) « Kelley, Abby (1810–1887) | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 24 juillet 2020)
  4. (en) « Abigail Kelley Foster Facts », sur biography.yourdictionary.com (consulté le 24 juillet 2020)
  5. (en-US) « Abby Kelley Foster: Anti-Slavery, Women’s Rights, and Seneca Falls »
  6. (en-US) « Who was Abby Kelley Foster? », sur Worcester Women's History Project (WWHP), (consulté le 24 juillet 2020)
  7. (en-US) « WWHP - Stephen Symonds Foster », sur www.wwhp.org (consulté le 24 juillet 2020)
  8. (en) « Abigail “Abby” Kelley Foster (1811-1887) -... », sur fr.findagrave.com (consulté le 24 juillet 2020)

Pour en savoir plus

Bibliographie

  • (en-US) Margaret Hope Bacon, I Speak for My Slave Sister: The Life of Abby Kelley Foster, Crowell, , 264 p. (ISBN 9780690005158, lire en ligne),
  • (en-US) Dorothy Sterling, Ahead of Her Time: Abby Kelley and the Politics of Antislavery, W. W. Norton Company, 1991, rééd. 17 juin 1994, 480 p. (ISBN 9780393311310),
  • (en-US) Jean Fagan Yellin, The Abolitionist Sisterhood: Women's Political Culture in Antebellum America, Cornell University Press, , 363 p. (ISBN 9780801480119, lire en ligne),
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Abby Kelley
Listen to this article