Albert de Benoist - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Albert de Benoist.

Albert de Benoist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Albert de Benoist
Fonctions
Député
Sous-préfet
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Marie Victor Albert de Benoist (né le à Waly, mort le à Thonne-les-Prés est un député de la Meuse de 1901 à 1906.

Albert de Benoist était le fils de Victor Louis, baron de Benoist, ancien député au Corps législatif de 1858 à 1870. Ses trois frères, * Henri Gaspard Marie (1839-1899) * Jules Charles Marie (1842-1904)* et Arthur Marie Paul (1844-1929) ,devinrent tous les trois généraux.

Après avoir fait ses études de droit à Paris, il entra en 1865, comme auditeur au Conseil d'État, puis fut nommé sous-préfet de Pamiers en 1869 et révoqué le .

Lorsque la guerre de 1870 éclate, il s'engage dans le 2e régiment de marche de chasseurs. Nommé sous-lieutenant le il démissionne en et se retire près de Montmédy où il se marie.

Attiré par la politique, il devient conseiller municipal, puis maire de Thonne-les-Prés, conseiller général du canton de Montmédy et enfin le , il est élu député de la Meuse pour l'arrondissement de Montmédy, à une élection partielle en remplacement de M. Sommeiller, décédé, au deuxième tour de scrutin avec 6 307 voix contre 5 749 à M. Didion son principal adversaire.

Pendant ce court mandat (la législature devait se terminer l'année suivante), il fait partie de diverses commissions et prend part à la discussion des budgets des Ministères de l'Instruction publique, des Finances et de la Guerre de l'exercice 1902.

Il est réélu aux élections générales du , au premier tour de scrutin, par 6.499 voix, contre 6,370 à M. Lefèbvre sur 12.953 votants. Membre de la Commission du suffrage universel, de la Commission relative à la législation des boissons, il participe à la discussion des budgets des exercices 1903, 1904 et 1905, s'intéressant tout spécialement : à la vente des tabacs, au renforcement des forts, à l'assistance aux vieillards, infirmes et incurables, aux renseignements politiques demandés aux instituteurs (1903) ; aux sociétés et aux professeurs d'agriculture (1904) ; à la séparation des Églises et de l'État (1905); et aux retraites des agents des douanes (1906). Il vota avec l'opposition libérale et s'opposa à la politique du Cabinet Rouvier.

Il fut battu aux élections du par M. Lefèbvre.

Il se retira à Thonne-les-Prés, entouré de l'estime de ses concitoyens et y mourut le .

Il était Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand.

Blason de la famille

de Benoist
de Benoist
  • Armes : Écartelé aux 1 et 4 d'azur, à la bande d'or, accompagnée en chef d'une étoile à six raies d'or et d'un croissant du même en pointe; aux 2 et 3 d'argent, chargé de fleurs de lys d'azur sans nombre.
  • Supports : Deux lions d'or au naturel, tenant chacun une bandrole: celle de dextre aux armes des 1 et 4e quartiers; celle de sénestre aux armes des 2 et 3e quartiers.
  • Timbre : Couronne des Pays-Bas autrichiens: tortil de baron portant des perles sur le bord, sans tiges.

Sources

Article connexe


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Albert de Benoist
Listen to this article