Alfred Hayes - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Alfred Hayes.

Alfred Hayes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alfred Hayes
Surnom V. Hayes
Naissance
Londres, Angleterre
Nationalité
Britannique
Décès (à 74 ans)
Los Angeles, Californie
Profession Scénariste
Poète
Écrivain
Films notables Païsa
Teresa

Alfred Hayes est un scénariste, poète et écrivain britannique né le dans le quartier de Whitechapel à Londres (Angleterre) et mort le dans le quartier de Sherman Oaks à Los Angeles (Californie).

Biographie

Né à Londres, Alfred Hayes arrive aux États-Unis avec ses parents à l'âge de 3 ans[1].

Il fait ses études à New York au City College (depuis intégré dans l'Université de la Ville de New York). Il devient ensuite journaliste pour le New York Journal-American et le New York Daily Mirror (en), en même temps il commence à publier ses poésies, dont Joe Hill, dont la version chantée a été rendue célèbre par Joan Baez[1],[2],[3].

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il est affecté dans les Special Services (en)[1],[2]. En 1945 à Rome, il rencontre Roberto Rossellini pour qui il travaillera au scénario de Païsa[4]. C'est aussi à la même époque qu'il commence à écrire son premier roman All Thy Conquests[5].

Littérature

Poésie

  • 1944 : The Big Time
  • 1950 : Welcome to the Castle
  • 1968 : Just Before the Divorce

Romans

  • 1946 : All Thy Conquests
  • 1947 : Shadow of Heaven
  • 1949 : The Girl on the Via Flaminia
  • 1953 : In Love
    Publié en français sous le titre In Love, Paris, Stock, 2011
  • 1958 : My Face for the World to See
    Publié en français sous le titre Une jolie fille comme ça, Paris, Gallimard, 2015
  • 1968 : The End of Me
    Publié en français sous le titre C'en est fini de moi, Paris, Gallimard, 2017
  • 1973 : The Stockbroker, the Bitter Young Man, and the Beautiful Girl

Nouvelles

  • 1960 : The Temptations of Don Volpi

Filmographie

Cinéma

Télévision

  • 1961 : ITV Play of the Week
  • 1962 : Suspicion
  • 1965 : Convoy
  • 1966 : Thirty-Minute Theatre
  • 1968 : The Smugglers
  • 1972 : Mannix
  • 1973 : The Gondola
  • 1977 : L'âge de cristal
  • 1979 : Time Express
  • 1981 : L'homme à l'orchidée

Nominations

Notes et références

  1. a b et c (en) « Alfred Hayes », New York Review Books (consulté le 14 mai 2015).
  2. a et b « Alfred Hayes », Éditions Stock (consulté le 14 mai 2015).
  3. (en) « Alfred Hayes, 1911–1985 », The Poetry Foundation (consulté le 14 mai 2015).
  4. (en) A. S. Hamrah, « Alfred Hayes, Screenwriter », The Criterion Collection, (consulté le 14 mai 2015).
  5. (en) Herbert Mitgang, « ALFRED HAYES, 74, A NOVELIST, POET AND SCREENPLAY WRITER », The New York Times, (consulté le 14 mai 2015).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Alfred Hayes
Listen to this article