Allemagne année zéro - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Allemagne année zéro.

Allemagne année zéro

Allemagne année zéro
Titre original Germania anno zero
Réalisation Roberto Rossellini
Scénario Roberto Rossellini
Carlo Lizzani
Max Kolpé
Sergio Amidei
Acteurs principaux

Edmund Moeschke
Ernst Pittschau
Ingetraud Hinze

Sociétés de production Tevere Film
SAFDI
UGC
Deutsche Film
Pays d’origine
Italie

France

Allemagne
Genre Drame, trümmerfilm
Durée 78 minutes
Sortie 1948


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Allemagne année zéro (Germania anno zero, ou en allemand Deutschland im Jahre Null) est un film italien réalisé par Roberto Rossellini, sorti en 1948. Le titre est une allusion à l'expression « Stunde Null » (l'heure zéro) qui décrit l'effondrement de l'Allemagne en 1945.

Synopsis

Berlin, l'été après la capitulation allemande, la famille Köhler est obligée de partager avec quatre autres locataires un appartement trop petit.

M. Köhler, veuf et malade, vit là avec ses trois enfants. Sa fille Eva s'occupe de la maison pendant la journée, et la nuit fréquente les bars. Le premier fils, Karl-Heinz, ancien soldat de la Wehrmacht, se cache dans l'appartement, craignant d'aller en prison. Le plus jeune, Edmund, âgé de douze ans, est confronté à la dure réalité de la vie. Il s'efforce d'aider sa famille à survivre. Après avoir empoisonné son père, à l'instigation de son ex-instituteur nazi, il finit par se jeter du haut d'un immeuble.

Fiche technique

Distribution

  • Edmund Meschke : Edmund Kohler
  • Ingetraud Hinze : Eva Kohler
  • Franz-Otto Krüger : Karl-Heinz Kohler
  • Ernst Pittschau : M. Kohler, le père
  • Erich Gühne : l'instituteur
  • Hans Sangen : Monsieur Rademaker
  • Heidi Blänkner : Madame Rademaker

Autour du film

  • Allemagne année zéro constitue le dernier volet de ce qui a été parfois appelé la « trilogie de la guerre » (Rome, ville ouverte, 1945 ; Païsa, 1946 ; Allemagne année zéro, 1947). Avec cette trilogie, Rossellini a ouvert la voie à ce qu'on a nommé le néoréalisme.
  • Le film est tourné dans les ruines du Berlin d'après-guerre, dont une scène dans les décombres de la chancellerie du Reich ; certaines scènes d'intérieur ont été filmées en studio à Rome.
  • Il est dédié au fils du réalisateur, Romano (qui venait de mourir à 9 ans[1] d'une appendicite). Rossellini aurait recherché une certaine ressemblance avec son fils dans le personnage principal du film (choix de l'acteur, coiffure, attitudes)[2].

Récompenses et distinctions

Articles connexes

Références

  1. Alain Bergala, « La Cinémathèque française - cinema italien - intégrale Roberto Rossellini », sur web.archive.org, (consulté le ).
  2. (en) Jonathan Rosenbaum, « Germany Year Zero: The Humanity of the Defeated | The Current | The Criterion Collection », sur criterion.com, (consulté le ).
  3. « Germania anno zero - La foi à l'épreuve du réalisme » [PDF], sur unil.ch (consulté le ).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Allemagne année zéro
Listen to this article