For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Alphen-sur-le-Rhin.

Alphen-sur-le-Rhin

Alphen-sur-le-Rhin
Alphen-sur-Rhin
Blason de Alphen-sur-le-Rhin

Héraldique.
Drapeau de Alphen-sur-le-Rhin

Drapeau.
Alphen-sur-le-Rhin

Maison classée au titre de Rijksmonument, à Boskoop.
Noms
Nom néerlandais Alphen aan den Rijn
Administration
Pays
Drapeau des Pays-Bas
Pays-Bas
Province
Drapeau de la province de Hollande-Méridionale
Hollande-Méridionale
Maire Liesbeth Spies (CDA)
Code postal 2400 - 2409
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Gentilé Alphenois(e)
(nl) Alphenaar
Population 108 142 hab. (mai 2016[1])
Densité 1 876 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 08′ 00″ nord, 4° 39′ 00″ est
Superficie 5 765 ha = 57,65 km2
Localisation
Localisation de Alphen-sur-le-Rhin
Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale
Voir sur la carte administrative de la zone Hollande-Méridionale
City locator 14.svg
Alphen-sur-le-Rhin
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Voir sur la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Alphen-sur-le-Rhin
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Voir sur la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Alphen-sur-le-Rhin
Liens
Site web www.alphenaandenrijn.nl

Alphen-sur-le-Rhin ou Alphen-sur-Rhin (en néerlandais : Alphen aan den Rijn) est une commune et une ville néerlandaise dans la province de Hollande-Méridionale, située entre les villes de Leyde et Utrecht.

En novembre 2013, la commune comptait 73 041 habitants et couvrait une superficie de 57,65 km2 dont 2,64 km2 d'eau. Elle comprend également les villages d'Aarlanderveen et Zwammerdam.

Le , les administrations communales d'Alphen-sur-le-Rhin, Boskoop et Rijnwoude fusionnent avec le consentement de la province de Hollande-Méridionale. Cette nouvelle commune totalise plus de 106 000 habitants et garde le nom existant d'Alphen-sur-le-Rhin.

Toponymie

Le nom « Alphen » serait probablement dérivé du nom du castellum romain Albaniana signifiant « peuplement sur l'eau blanche » qui se situait dans le centre actuel de la ville. Les restes du castellum reposent encore sous le centre de la ville aujourd'hui.

Géographie

Netherlands, Alphen aan den Rijn, Aarlanderveen, Dorpsstraat (3).JPG

Situation

Alphen-sur-le-Rhin est situé sur le Vieux Rhin, ce qui explique l'extension du toponyme. Alphen est traversé par plusieurs autres rivières et canaux, dont l'Aar, le Kromme Aar, la Gouwe, le Canal de l'Aar et la Heimanswetering.

Communes limitrophes

Histoire

Période romaine

À l'époque romaine, le cours du Rhin dans les Pays-Bas a été pendant des décennies une frontière âprement disputée entre les Romains envahisseurs et les habitants locaux autochtones, les tribus germaniques. En l'an 12 après JC., Tibère, alors général romain pas encore empereur, accepta la rive sud du Rhin comme frontière nord de l'Empire romain, le « Limes ». Dès le règne de l'empereur romain Caligula (37-41 après JC), des tours de guet et des camps fortifiés ont été construits à des points stratégiques le long du fleuve pour consolider cette frontière[2],[3],[4]. Des colonies civiles se sont développées ou ont surgi autour de ces endroits, les nouveaux habitants étaient en partie d'anciens soldats, en partie des tribus vaincues par ailleurs par les Romains, en partie la population locale qui a vu son avantage à collaborer avec les nouveaux dirigeants[5].

A l'endroit où se trouve aujourd'hui le théâtre Castellum, en face de l'embouchure de la rivière Aar sur le Rhin, se dressait une forteresse (latin : castellum) Albaniana, avec casernes, ateliers (latin : fabrica), foyers, grenier, bains publics, rues, puits, canaux, tours de guet, remparts, infrstructures fluviales et quais. La construction doit avoir commencé en 40 après JC, ce qui en fait l'une des plus anciennes forteresses romaines du Rhin.

Lors de fouilles archéologiques modestes menées entre 1953 et 1998 par des archéologues et lors de fouilles à grande échelle en 2001 et 2002 par l'Université Radboud, financées par la municipalité, la province et le gouvernement, des milliers de vestiges et des dizaines de milliers d'objets, souvent petits, de cette période ont été trouvés qui, ensemble, racontent l'histoire archéologique d'Albaniana. Parmi les plus importants se trouvent des fragments d'une dalle de calcaire gravée de la porte principale en pierre[6],[7]. Les Romains ont probablement établit le premier pont sur le Vieux Rhin et ils ont éscavé le canal de Corbulon entre la Meuse et le Vieux Rhin (entre Alphen et Leyde).

Dans le village de Zwammerdam, appartenant à la municipalité d'Alphen, de vastes vestiges de l'établissement romain Nigrum Pullum ont été découverts lors de fouilles archéologiques menées par l'Université d'Amsterdam entre 1968 et 1971[8]. Les fouilles entre 1971 et 1974 ont révélé des restes partiellement intacts de six types de navires différents du IIe siècle de notre ère, une découverte archéologique unique[9].

Les habitants avaient de nouveaux besoins et par conséquent, l'agriculture, le commerce et l'industrie se développèrent dans et autour des colonies romaines. Les techniques romaines pour construire des bâtiments sur des monticules, se protéger avec des digues contre l'eau des rivières, cuire des tuiles et des briques dans les fours, construire de grands navires en bois, etc. ont été adoptées. Albaniana est lentement devenu un centre commercial dans la région. Des attaques de tribus germaniques, vers 270 après JC., y ont mis un terme soudain.

Moyen-Age

Après de nombreuses difficultés et problèmes d'inondations, notamment à Utrecht et Leyde, le Vieux Rhin fut endiguée en 1122 à Wijk bij Duurstede. La branche qui a commencé comme le « Lek » est devenue le bras principal de la rivière. Depuis, le Vieux Rhin n'a pas débordé de ses berges.

En 1250, il est fait mention du Hof van Alfen (ou Cour d'Alphen) situé sur la rive sud du Molenvliet près de l'endroit où il se jette dans le Rhin. Cet endroit est un domaine avec un château, possession des comtes de Hollande, acquis auprès de l'évêque d'Utrecht. Les termes Hoflaan et Hofbrug actuels de la géographie de la ville le rappellent encore. En 1273 un curé est nommé et une petite église dédiée à Saint-Boniface est construite sur les vestiges du château. Au XIVe siècle, il y avait des fermes sur une digue du Lage Zijde.[11] En 1474 apparaissent les premiers moulins à eau dans le grand polder ou Kerkpolder (aujourd'hui appelé Kerk en Zanen). En 1494, Jacob Coppier van Kalslagen reçoit le titre d'Ambachtsheer (nl) sur les manoirs d'Alfen et de Rietveld (nl) avec le droit de lever des impôts et de désigner des hommes ayant fonction d'administrateur au nom du comte.

Au XVe siècle, durant la querelle des Hameçons et des Cabillauds, la ville avait une importance stratégique pour la comtesse Jacqueline de Hainaut. Pour cette raison, il y eut des confrontations armées entre les troupes des deux partis, dans ses environs proches, en particulier le et le .

En 1514, Alphen comptait environ 400 habitants, les moyens de subsistance sont la coupe du roseau, la coupe de la tourbe, l'artisanat et l'agriculture. Un siècle plus tard, la première usine de tuiles et briques apparaît dans le Hoorn aan de Rijn.[12]

Alphen a prospéré au XVIIe siècle. Le , Schout et Ambachtsbewaarders d'Alphen et d'Oudshoorn donnèrent l'ordre de construire un pont sur le Vieux Rhin.[13] Pour ce dernier des travaux de dragage permettent d'en augmenter la profondeur, l'Aarkanaal est creusé et en 1664 le chemin de halage entre Utrecht et Leyde, le long de la rive nord du Vieux Rhin est achevé, le long duquel des barges peuvent être tirées avec des personnes ou des chevaux pour le transport de marchandises et de personnes. Les moyens de subsistance sont alors les chantiers navals, les usines de briques et de tuiles, les usines de tuyaux, les fours à chaux, la culture du chanvre, la coupe de tourbe, les corderies, les scieries et le commerce de bétail et de produits laitiers.

À partir du XVIIIe siècle, il a été rapporté que plusieurs domaines ruraux ont été établis le long du Rhin, des propriétés luxueuses pour les citoyens riches de Rotterdam, Amsterdam et La Haye, généralement autosuffisants avec des pépinières et de petits élevages, notamment Brittenrust, Buitenstein et Rust van Onrust .[14][15 ]

Au XVIIIe siècle la seigneurie devient une halte pour les courriers et le commerce par terre et par eau. Un bureau de poste sera inauguré. Vers 1900, Alphen, Oudshoorn et Aarlanderveen comptent environ 6 000 habitants.

En 1918, la municipalité d'Alphen-sur-le-Rhin a été formée. Ensuite, les petites communes d'Alphen, d'Aarlanderveen et d'Oudshoorn ont été fusionnées. En 1964, la municipalité a été agrandie avec une partie de Zwammerdam, et en 2014, avec Boskoop.

Le blason d'Alphen-sur-le-Rhin a été inauguré le . Il se compose d'une étoile noire à huit branches sur un blason blanc. Au-dessus du bouclier se trouve une couronne dorée. Le bouclier est tenu par deux lions d'or. Les armoiries appartenaient à l'origine à la famille Van Alphen, une branche de la famille Van Kralingen. Un certain Dirk van Cralingen (né avant 1189) possédait une propriété près d'Alphen et s'est ensuite appelé Van Alphen.

L'impressionnant Hefbrug Gouwesluis sur la Gouwe a été construit à la fin des années 1930 avec des ponts similaires à Boskoop et Waddinxveen. La Gouwe a été élargi pour améliorer la liaison maritime entre Amsterdam et Rotterdam.

Développement d'après-guerre

Le , un homme a ouvert le feu dans un centre commercial situé à Alphen-sur-le-Rhin. Le bilan fut de seize blessés et de sept morts dont le tireur[10].

Politique et administration

Conseil communal

Le conseil communal d'Alphen-sur-le-Rhin est actuellement constitué de 39 sièges.

Le tableau ci-dessous donne les résultats des élections communales d'Alphen-sur-Rhin depuis 2006 :

Parti 2006

35 sièges

2010

35 sièges

2013

39 sièges

CDA 6 5 7
Nieuw Elan (« Nouveau Elan ») 3 6
VVD 8 7 5
PVDA 7 5 4
Démocrates 66 1 3 4
PS 4 2 3
Union chrétienne 3 3 3
Gauche verte 2 3 3
SGP 0 0 2
RijnGouweLokaal (« Rhin et Gouwe Local ») 1
Beter Alphen (« Alphen meilleur ») 1 1 1

Collège du bourgmestre et des échevins en 2013

Collège du bourgmestre et des échevins
Bourgmestre Bas Eenhoorn[11] (VVD)
Échevins
  1. T. Hoekstra (VVD)
  2. C. J. Van Velzen (CDA)
  3. H. I. P. Oppatja (PVDA)
  4. S. J. P. Lyczak (VVD)
  5. M. du Chatinier (Union chrétienne)

Jumelages

Population et société

Démographie

Origines des habitants

2010 Nombre[13] Pourcentage
Autochtones 58 110 80,7
Allochtones occidentaux 6 429 8,9
Allochtones non-occidentaux 7 533 10,4
Drapeau du Maroc
Maroc
1 931 2,7
Drapeau du Suriname
Suriname
1 277 1,8
Drapeau de la Turquie
Turquie
966 1,3
Drapeau des Antilles néerlandaises
Antilles néerlandaises
678 0,9
Autres 2 681 3,7

Notes et références

  1. http://statline.cbs.nl/Statweb/publication/?DM=SLNL&PA=37230NED&D1=17-18,20&D2=57-60,63-65,67-71,73,75-77,81-82,84-86,88-91,93-97,100-594&D3=l&LA=EN&HDR=T&STB=G1,G2&VW=T
  2. met dank aan Tom Hazenberg, Grens van het Romeinse rijk. Ergoedhuis Zuid-Holland. Archivé le 12 juillet 2018. Récupéré le 9 juin 2018.
  3. De Romeinen en de Limes in Zuid-Holland. Erfgoedhuis Zuid-Holland. Archivé le 12 juillet 2018. Récupéré le 9 juin 2018.
  4. Germania Inferior. sur le site web Livius Org.
  5. Geyl, P, Geschiedenis van de Nederlandse stam, Livre 1, De Germaanse stammen, p. 13. Wereldbibliotheek N.V., Amsterdam/Antwerpen (1948-1953).
  6. Albaniana sur le site web VICI org.
  7. Polak, M.; Kloosterman, R.P.J.; Niemeijer, R.A.J., Alphen aan den Rijn-Albaniana 2001-2002. Opgravingen tussen de Castellumstraat, het Omloopkanaal en de Oude Rijn. Nijmegen: Radboud Universiteit, Provinciaal-Romeinse Archeologie (2004).
  8. Romeinse opgravingen in Zwammerdam.
  9. Römische Schiffsfunde von Zwammerdam: Lehren aus einer alten Grabung.
  10. « Pays-Bas : fusillade meurtrière dans un centre commercial », Le Figaro publié le 09/04/2011 à 16:03
  11. Tjerk Bruinsma du parti travailliste deviendra bourgmestre à la fusion d'Alphen avec les communes Rinwoude et Boskoop le 1er janvier 2014.
  12. Bruchköbel est jumelée avec Boskoop. À partir de la fusion des communes du 1er janvier 2014 elle sera jumelée avec la nouvelle commune d'Alphen-sur-le-Rhin.
  13. « Allochtones non-occidentaux par commune de 2010 à 2040 », Nationale Atlas Volksgezondheid, Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Alphen-sur-le-Rhin
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.