Arc surbaissé - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Arc surbaissé.

Arc surbaissé

L'arc surbaissé (également appelé arc bombé[1] ou arc segmentaire) est un arc :

  • fait d'un segment de cercle inférieur au demi-cercle[2] ;
  • dont la hauteur (flèche ou montée) est inférieure à la moitié de la largeur (appelée également ouverture ou portée)[3],[4],[5],[6],[7] ;
  • dont le centre est situé au-dessous de la naissance[8].

Arc surbaissé versus arc en anse de panier

L'arc surbaissé ne doit pas être confondu avec l'arc en anse de panier qui est un arc à plusieurs centres ressemblant à une demi-ellipse (anse de panier à 3 centres, à 5 centres…), bien que l'appellation d'arc surbaissé soit parfois également appliquée, au sens large, à l'arc en anse de panier et à l'arc en accolade.

Dans le cas de l'arc surbaissé ou segmentaire, la jonction entre l'intrados et les piédroits est constituée d'angles marqués alors qu'elle est courbe dans le cas de l'arc en anse de panier.

Historique

L'arc surbaissé dans l'architecture antique

L'arc surbaissé est connu depuis l'Antiquité : le pont de Limyra en Lycie (Turquie), par exemple, possède 26 arcs segmentaires et deux semi-circulaires. Construit probablement au IIIe siècle, c'est l'un des plus vieux ponts en arc surbaissé dans le monde.

  • Quatrième arche du pont romain de Limyra.
    Quatrième arche du pont romain de Limyra.
  • Vue en coupe du pont de Limyra.
    Vue en coupe du pont de Limyra.

L'arc surbaissé dans l'architecture romane

D'après Eugène Viollet-le-Duc, « les arcs surbaissés que l'on trouve souvent dans les voûtes de l'époque romane ne sont presque toujours que le résultat d'une déformation produite par l'écartement des murs, ayant été construits originairement en plein cintre[8] ».

Notons au passage que la remarque de Viollet-le-Duc s'applique en fait à des arcs en anse de panier et non à des arcs surbaissés proprement dits (arcs segmentaires).

L'arc surbaissé dans l'architecture baroque, classique, rococo et néoclassique

Si l'arc surbaissé ne caractérise pas les styles architecturaux du Moyen Âge (architectures romane et gothique), il est fortement utilisé par les architectures baroque, classique, rococo et néoclassique.

L'arc surbaissé dans l'architecture Art nouveau

Notes et références

  1. « Arc bombé », sur larousse.fr (consulté le ).
  2. « Arc segmentaire », sur larousse.fr (consulté le ).
  3. Petit Robert.
  4. « Montée », sur dictionnaire-academie.fr, Dictionnaire de l'Académie Française, 8e édition, (consulté le ).
  5. « Surbaissé », sur littre.reverso.net, Dictionnaire de la langue française d'Émile Littré (consulté le ).
  6. « Surbaissé », sur larousse.fr, Dictionnaire Larousse (consulté le ).
  7. J. M. R. Morisot, Vocabulaire des arts et métiers, (lire en ligne).
  8. a et b Dictionnaire raisonné de l’architecture française du ((|XIe|s)) XVIe siècle, Eugène Viollet-le-Duc, 1856.

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Arc surbaissé
Listen to this article