L'arménien est une langue qui constitue à elle seule une branche de la famille des langues indo-européennes, étant seule de cette famille à être plus agglutinante que flexionnelle[2]. L'arménien classique (ou Grabar : en arménien Գրաբար, littéralement « langue écrite ») est attesté à partir du Ve siècle et véhicule une riche littérature théologique, historique, poétique, mystique et épique. Aujourd'hui coexistent l'arménien oriental, langue officielle de la république d'Arménie, parlée par les habitants de l'Arménie et par les communautés arméniennes d'Iran et de Russie, et l'arménien occidental, parlé par la diaspora arménienne. 2 960 000 personnes le parlent en Arménie en 2013, pour un total de 3 843 000 dans le monde[1].

Quick facts: Pays , Nombre de locuteurs , Typologie , Clas...
Arménien
Հայերեն (Hayerēn)
Pays Arménie, Artsakh
Nombre de locuteurs Arménie : 3 000 000 (2013)[1]
Total : 7 543 000[1]
Typologie Langue flexionnelle et agglutinante, ordre libre (SOV majoritaire)
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Arménie
Artsakh
Codes de langue
IETF hy
ISO 639-1 hy
ISO 639-2 arm (B), hye (T)
ISO 639-3 hye
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
Linguasphere 57-AAA-a
Glottolog east2768
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

Հոդված 1 : Բոլոր մարդիկ ծնվում են ազատ ու հավասար իրենց արժանապատվությամբ ու իրավունքներով։ Նրանք ունեն բանականություն ու խիղճ — միմյանց պետք է եղբայրաբար վերաբերվեն։

Translittération :
Hodvac 1 : Bolor mardik cnvoum ʸen azat ou havasar irenc̣ aržanapatvouṭyamb ou iravounḳnerov. Nranḳ ounen banakanouṭyoun ou xiłč — mimyanc̣ petḳ ě ʸełbayrabar veraberven.
Carte
Close

L'arménien présente des ressemblances nombreuses avec le grec ancien (parallèles étymologiques, utilisation de l'augment, traitement particulier des laryngales de l'indo-européen, etc.), comme l'a souligné le linguiste français Antoine Meillet. D'autre part, les consonnes du proto-arménien ont connu la première mutation consonantique (loi de Grimm), ce qui le rapproche plus des langues germaniques pour sa physionomie phonologique.

L'arménien s'écrit au moyen d'un alphabet spécifique créé au Ve siècle.

Oops something went wrong: