Arrows FA1 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Arrows FA1.

Arrows FA1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arrows FA1

Présentation
Équipe
Arrows Racing Team
Constructeur Arrows
Année du modèle 1978
Concepteurs Tony Southgate
Dave Wass
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en aluminium
Nom du moteur Ford-Cosworth DFV
Cylindrée 2 993 cm3
Orientation du moteur V8 ouvert à 90°
Boîte de vitesses Hewland FGA 400 manuelle
Nombre de rapports 5
Poids 593 kg
Dimensions Empattement : 2 590 mm
Voie avant : 1 651 mm
Voie arrière : 1 524 mm
Carburant Fina / Valvoline
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Warsteiner
Histoire en compétition
Pilotes 35.
Riccardo Patrese
36.
Rolf Stommelen
Début Grand Prix automobile du Brésil 1978
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
10000
Championnat constructeur 10e avec 11 points
Championnat pilote Riccardo Patrese : 12e

Chronologie des modèles (1978)

L'Arrows FA1 est la première monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie britannique Arrows lors du championnat du monde de Formule 1 1978. Elle est pilotée par l'Italien Riccardo Patrese et l'Allemand Rolf Stommelen.

Historique

En marge de la saison 1978, Jackie Oliver, Alan Rees et Tony Southgate quittent l'écurie Shadow pour fonder leur propre équipe, Arrows. Ils sont également rejoints par Riccardo Patrese, qui fait office de premier pilote. Southgate conçoit une nouvelle monoplace, l'Arrows FA1, inspirée de la Lotus 78, mais qui est surtout identique à la Shadow DN9, que l'ingénieur britannique a également conçu. Don Nichols, le patron de Shadow, intente alors un procès contre Arrows pour plagiat, mais le verdict ne sera pas connu avant plusieurs mois. Arrows peut donc s'engager en championnat avec la FA1, équipée de l'effet de sol, lors du Grand Prix du Brésil, où elle est acheminée par l'unique commanditaire de l'écurie, la compagnie aérienne brésilienne Varig[1]. Pour cette première participation, Patrese, qualifié dix-huitième, termine dixième, remplissant l'objectif de l'écurie consistant à terminer la course[2],[3].

À partir du Grand Prix suivant, en Afrique du Sud, Arrows engage une deuxième voiture, pilotée par Rolf Stommelen, soutenu par la brasserie allemande Warsteiner. Stommelen se qualifie vingt-deuxième et termine neuvième de l'épreuve, tandis que Patrese, élancé depuis la septième place, abandonne à la suite de la casse de son moteur Ford-Cosworth à quatorze boucles de l'arrivée, alors qu'il menait la course depuis le vingt-septième tour, pour le deuxième Grand Prix de l'écurie britannique[4].

Au Grand Prix des États-Unis Ouest, disputé sur le circuit urbain de Long Beach, les sept écuries non adhérentes de la FOCA sont astreintes à une séance de préqualifications dont Arrows en réchappe aisément. Cette course voit Riccardo Patrese marquer le premier point de l’écurie britannique, puisque l'italien rallie l'arrivée en sixième position[5],[6]. Patrese réitère cette performance lors de l'épreuve suivante, disputée à Monaco[7].

Le Grand Prix de Belgique s'avère plus compliqué pour la jeune écurie anglaise : Stommelen, élancé depuis la dix-septième place, est victime d'une sortie de piste au vingt-septième tour. Quatre boucles plus loin, Patrese, parti huitième, abandonne à son tour à la suite de la casse de sa suspension[8],[9]. En Espagne, l'Allemand termine à une anonyme quatorzième place, alors que son équipier subit une nouvelle casse moteur au vingt-deuxième tour de la course alors qu'il était cinquième[10],[11].

En Suède, Patrese se qualifie en cinquième place et lutte en fin de course pour conserver sa deuxième position face à Ronnie Peterson. L'Italien défend sa position en changeant régulièrement de trajectoire, ce qui énerve fortement le pilote suédois. S'il obtient le premier podium de sa carrière et de l'histoire d'Arrows, cette course lui forge une mauvaise réputation auprès de ses pairs[12],[13].

La suite de la saison est plus difficile pour Arrows qui ne marque plus aucun point avec la FA1 : au Grand Prix de Grande-Bretagne, Patrese part cinquième mais abandonne à mi-course à la suite d'une crevaison alors qu'il était deuxième, alors que Stommelen ne parvient pas à se qualifier[14],[15]. Enfin, en Allemagne, Stommelen, onzième de l'épreuve, est disqualifié pour avoir roulé à contre-sens[16].

Début août 1978, la Haute Cour de Londres condamne Arrows pour avoir plagié le châssis DN9 de l'écurie Shadow : l'écurie anglaise doit remettre à sa rivale les pièces de la FA1 ou les détruire. Ainsi, à partir du Grand Prix d'Autriche, Arrows aligne une nouvelle monoplace, l'Arrows A1, en développement depuis le mois de juin[17].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Résultats détaillés de l'Arrows FA1 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1978 Arrows Racing Team Ford-Cosworth
DFV V8
Goodyear ARG BRÉ AFS USO MON BEL ESP SUÈ FRA GBR ALL AUT P-B ITA USE CAN 11* 10e
Riccardo Patrese 10e Abd 6e 6e Abd Abd 2e 8e Abd 9e
Rolf Stommelen 9e 9e Abd Abd 14e 14e 15e Nq Dsq

Légende : ici
* 3 points marqués avec l'Arrows A1.

Notes et références

  1. « Brésil 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  2. « Qualifications du Grand Prix du Brésil 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  3. « Classement du Grand Prix du Brésil 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  4. « Afrique du Sud 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  5. « États-Unis Ouest 1978 : les qualifications », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  6. « Classement du Grand Prix des États-Unis Ouest 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  7. « Classement du Grand Prix de Monaco 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  8. « Qualifications du Grand Prix de Belgique 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  9. « Classement du Grand Prix de Belgique 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  10. « Qualifications du Grand Prix d'Espagne 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  11. « Classement du Grand Prix d'Espagne 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  12. « Suède 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  13. « Classement du Grand Prix de Suède 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  14. « Grande-Bretagne 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  15. « Classement du Grand Prix de Grande-Bretagne 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  16. « Classement du Grand Prix d'Allemagne 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
  17. « Autriche 1978 », sur statsf1.com (consulté le 21 décembre 2019)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Arrows FA1
Listen to this article