Auguste Joubert - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Auguste Joubert.

Auguste Joubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Auguste Joubert
Fonctions
Député 1945-1958
Gouvernement IVe république
Groupe politique PRL (1945-1951)
RI (1951-1955)
IPAS (1956-1958)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 84 ans)
Résidence Doubs

Auguste Joubert est un homme politique français, né le 7 avril 1903 à Fournet-Blancheroche et décédé le 12 janvier 1988 à Besançon (Doubs).

Fils d'Auguste Joubert et d'Aline Bouhélier, il était le petit-fils de François-Xavier Joubert (1805-1879), fondateur et premier maire de la commune de Fournet-Blancheroche.

Assureur de profession, il entra dans la Résistance par l'intermédiaire de son beau-frère, le colonel Camille Loichot.

Au Conseil Général du Doubs, il représenta le canton de Besançon-Sud dès 1951 et succéda à Maxime Cupillard à la présidence de cette institution en 1964. Il y fut réélu jusqu’en 1982, au moment de la mise en place de la décentralisation, décidant alors avec panache d’abandonner le devant de la scène politique.

Il fut à l’origine de beaucoup de démarches novatrices et prospectives, en particulier celle qui lui tenait le plus à cœur : le sauvetage et la rénovation de la Saline royale d'Arc-et-Senans avec son ami Migeon. C’est lui qui créa l’Agence de développement industriel et l’Association départementale du tourisme, réalisa les jardins de la Gare d’Eau et fit construire la nouvelle Préfecture devenue Hôtel du Département, inaugura la Maison de Franche-Comté à Paris.

Il était Officier de la Légion d’Honneur et Commandeur dans l’Ordre National du Mérite.

Fonctions

  • Membre du comité de libération du Doubs
  • Député PRL puis CNIP du Doubs (1945-1958)
  • Questeur de l’Assemblée Nationale (1951-1958)
  • Président du Conseil général du Doubs (1964-1982)

Bibliographie

Hommage au Président Auguste Joubert. Bimestriel Vu du Doubs n. 71, février 1998.

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Auguste Joubert
Listen to this article