Le terme Blanc est employé, dans le langage courant, pour désigner des êtres humains caractérisés notamment par une couleur de peau claire. Le terme est généralement employé pour désigner les individus présentant des caractéristiques physiques qui sont historiquement associées aux populations natives européennes[1],[2]. La définition d'un « individu blanc » diffère sensiblement d'après les contextes historiques, légaux, culturels, et géographiques. Dans certains contextes, en particulier aux États-Unis, le terme (aujourd'hui obsolète) « caucasien » est utilisé comme synonyme.

D'un point de vue biologique, la peau blanche est une adaptation génétique issue de la sélection naturelle favorisant la synthèse de la vitamine D en milieu faiblement ensoleillé ou modérément ensoleillé en permettant une pénétration plus profonde des rayons de soleil dans l'épiderme du fait d'un taux de mélanine plus bas[3],[4]. Les latitudes tempérées sont moins soumises aux risques liés au rayonnement ultraviolet, à l'inverse des milieux fortement ensoleillés dans lesquels les individus ont la peau plus foncée.

Selon l'archéogénétique les gènes liés à la peau blanche datent de 28 000 à 22 000 ans et la plupart des Européens ne seraient blancs que depuis 8 000 ans. L'association contemporaine entre couleur de peau et latitude est donc un développement relativement récent.

Oops something went wrong: