cover image

Caractère ancestral et caractère dérivé

état d'un caractère au cours de l'évolution / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

L'apparition d'un nouveau trait chez une espèce, s'il apporte un avantage adaptatif par rapport aux formes antérieures, peut parfois produire une radiation évolutive en donnant naissance à plusieurs espèces descendantes partageant ce nouveau trait. On parle alors de caractère dérivé par rapport à un caractère ancestral, ou apomorphie. Un caractère dérivé partagé, ou synapomorphie, définit un nouveau clade, qui englobe dans un même groupe l'ancêtre commun et tous ses descendants possédant la même innovation évolutive[2].

Illustration de apomorphie, synapomorphie et symplésiomorphie
L'organisation modulaire musculo-squelettique des membres antérieurs (illustration) et postérieurs d'hominidés (chimpanzé, bonobo et homme) révèle une évolution en mosaïque avec certains caractères évolués et d'autres qui le sont moins[1].

Lorsque les qualificatifs ancestral et dérivé sont appliqués à un même caractère phénotypique, ils désignent des états de ce caractère qui se succèdent temporellement au sein d'une lignée d'organismes. Savoir à l'avance lequel des deux états est ancestral et lequel est dérivé peut aider à reconstruire une phylogénie, mais les méthodes de reconstruction phylogénétique comme la cladistique peuvent aussi se passer de cette information et la déduire a posteriori à partir de l'arbre obtenu[3].