Cemetery of Splendour - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Cemetery of Splendour.

Cemetery of Splendour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cemetery of Splendour
Titre original รักที่ขอนแก่น
Rak ti Khon Kaen
Réalisation Apichatpong Weerasethakul
Pays d’origine
Thaïlande
Genre drame
Durée 122 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cemetery of Splendour (รักที่ขอนแก่น, Rak ti Khon Kaen) (littéralement : Cimetière de Splendeur) est un film thaïlandais réalisé par Apichatpong Weerasethakul, sorti en 2015[1]. Il est présenté dans la section Un certain regard au Festival de Cannes 2015[2].

Synopsis

En Thaïlande, de nos jours. Des soldats souffrent d’une mystérieuse maladie : ils demeurent plongés dans un profond sommeil, s'éveillent quelques heures puis s'effondrent de nouveau, endormis. On les a transférés dans une vieille école transformée en hôpital de fortune où la jeune médium Ken tente de communiquer avec eux.

Rendant visite à une amie infirmière, Jen, une vieille femme, se prend d'affection pour Itt, l'un des patients dont le lit est situé à la même place que son bureau lorsqu'elle était élève. Elle apprend alors que l'école est bâtie sur un cimetière d'anciens guerriers, dont l'âme aspirerait l'énergie des patients endormis.

Fiche technique

  • Titre original : รักที่ขอนแก่น, Rak ti Khon Kaen
  • Titre international : Cemetery of Splendour
  • Réalisation : Apichatpong Weerasethakul
  • Directeur de la photographie : Diego Garcia[3]
  • Chef monteur : Lee Chatametikool
  • Ingénieur du son : Akritchalerm Kalayanamitr
  • Directeur artistique : Pichan Muangdoung
  • Chef décorateur : Akekarat Homlaor
  • Producteur : Apichatpong Weerasethakul, Keith Griffiths, Simon Field, Charles de Meaux, Michael Weber, Hans W. Geißendörfer
  • Pays d'origine : Thaïlande
  • Format : Couleurs - 35 mm - Dolby
  • Genre : drame, fantastique
  • Durée : 122 minutes
  • Date de sortie :

Distribution

  • Banlop Lomnoi : Itt, jeune soldat souffrant d'une maladie mystérieuse
  • Jenjira Pongpas : Jen (Jenjira), la vieille femme
  • Jarinpattra Rueangram : Keng, la médium[7]
  • Petcharat Chaiburi : Tet, l'infirmière
  • Tawatchai Buawat : le médiateur, professeur de méditation
  • Sujittraporn Wongsrikeaw : la déesse 1
  • Bhattaratorn Senkraigul : la déesse 2
  • Sakda Kaewbuadee : Tong
  • Pongsadhorn Lertsukon : le directeur de la bibliothèque
  • Sasipim Piwansenee : la vendeuse de crème
  • Apinya Unphanlam : la femme qui chante
  • Richard Abramson : Richard, le copain de Jen
  • Kammanit Sansuklerd : le docteur qui diagnostique un parasite chez son patient
  • Boonyarak Bodlakorn : Prasan, le docteur
  • Wacharee Nagvichien : la femme du soldat

Distinction

Le film a été classé n°2 dans le top Ten 2015 des Cahiers du cinéma[8].

Notes et références

Cemetery of Splendour est entièrement tourné dans la ville de Khon Kaen, ville où a grandi Apichatpong Weerasethakul[9].

  1. Alexis Campion, « Festival de Cannes : Apichatpong, le cinéma guérisseur », sur lejdd.fr, Le Journal du Dimanche,
  2. (en) Kong Rithdee, « Thai film at Cannes a sign of our times », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  3. (en) Sheri Linden, « Review : Sinuous "Cemetery of Splendor" gently melds the everyday and the supernatural », sur latimes.com, Los Angeles Times,
  4. (en) Justin Chang, « Cannes Film Review : "Cemetery of Splendor" », sur variety.com, Variety,
  5. « Dossier de presse Cemetery of Splendour (13 pages) », sur medias.unifrance.org,
  6. « Cemetery of Splendour », sur telerama.fr, Télérama
  7. (en) Glenn Kenny, « Review : In "Cemetery of Splendour", a Nod to Dream Logic », sur nytimes.com, New York Times,
  8. « Top Ten 2015, Décembre 2015 n°717 », Cahiers du cinema
  9. « UN CERTAIN REGARD - Rak ti Khon Kaen (Cemetery of Splendor), rendez-vous avec Apichatpong Weerasethakul », sur festival-cannes.com,
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Cemetery of Splendour
Listen to this article