Centrale thermique de Vitry-sur-Seine - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Centrale thermique de Vitry-sur-Seine.

Centrale thermique de Vitry-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Centrale thermique de Vitry-sur-Seine
La centrale thermique de Vitry-sur-Seine.
Administration
Région
Département
Commune
Adresse
18 rue des Fusillés
Coordonnées
Statut
Stoppée
Caractéristiques
Type d'installation
Thermique
Énergie utilisée
Charbon

Architecte
Georges-Henri Pingusson, Paul Furiet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte de France

La centrale thermique à charbon de Vitry-sur-Seine est une ancienne centrale EDF de deux fois 250 mégawatts fonctionnant au charbon. Elle est située en bordure de la Seine, à cinq kilomètres en amont de Paris, dans le quartier des Ardoines de la commune de Vitry-sur-Seine, dans le département du Val-de-Marne. Ses deux cheminées qui s’élèvent à une hauteur de 160 mètres en font l’un des bâtiments les plus hauts d'Île-de-France.

Cette centrale fermée depuis 2015 ne doit pas être confondue avec la centrale thermique à fioul de Vitry-Arrighi, située à proximité immédiate[1], et en activité[2] depuis 1997[3].

Historique

Vue rapprochée de la centrale.
Vue rapprochée de la centrale.

Une première centrale à charbon mise au point par l'ingénieur Arrighi et pour la construction de laquelle il a été fait appel à l'architecte Georges-Henri Pingusson remonte à 1931[4]. Sa destruction intervient en 1991-1992 (par implosion). Seules les installations de prise d'eau de bord de Seine demeurent intactes. Elle a fait l'objet d'une seconde tranche de construction entre 1950 et 1954. Le paysage a été longtemps marqué par ses six cheminées.

La centrale thermique à charbon actuelle est reconstruite en 1960[5] a été mise en service entre 1966 et 1971[6]. Ses deux cheminées rouges et blanches sont son emblème pour quelques dizaines d'années.

Elle ferme le [7].

À partir 2018, la centrale entame un processus de dix années de déconstruction[8].

Caractéristiques

EDF indique une superficie du site de 27 hectares et la présence de 143 salariés en 2012[5].

En 2012, la centrale a fourni 147 milliards de kWh d'énergie nette ce qui correspond à 18,7 % de la production des centrales thermiques à flamme d'EDF en France pour cette année[5].

Notes et références

  1. Par Fanny DelporteLe 19 janvier 2017 à 18h50, « Vitry : en cas de grand froid, EDF s’en remet à Corinne et Valérie », sur leparisien.fr, (consulté le 31 décembre 2019)
  2. « Centrale thermique CETAC [Page Minisite HOME] », sur EDF France, (consulté le 31 décembre 2019)
  3. « Centrale thermique EDF de Vitry-sur-Seine », sur Entreprise et Découverte (consulté le 31 décembre 2019)
  4. Notice no IA00123523, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  5. a b et c [PDF]Dossier de Presse sur la centrale thermique à flamme de Vitry-sur-Seine, edf.com de Juillet 2013
  6. [PDF]Présentation de la centrale., sur edf.com
  7. « Fermeture de la centrale EDF de Vitry-sur-Seine annoncée », Unsa Infos Civaux « Copie archivée » (version du 6 août 2018 sur l'Internet Archive).
  8. « Vitry : déconstruire la centrale EDF, le chantier d’une décennie », sur Le Parisien.fr, (consulté le 26 janvier 2019)

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Centrale thermique de Vitry-sur-Seine
Listen to this article