Championnat du Mexique féminin de football - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Championnat du Mexique féminin de football.

Championnat du Mexique féminin de football

Liga MX Femenil
Généralités
Sport Football
Création 2016
Organisateur(s) FMF
Participants 18 équipes
Statut des participants Professionnel
Site web officiel ligafemenil.mx

Palmarès
Tenant du titre Tigres UANL (4e titre)
(Guard1anes Clausura 2021)
Plus titré(s) Tigres UANL (4 titres)

La Liga BBVA MX Femenil est la plus haute division féminine du football au Mexique. Organisée par la Fédération mexicaine de football, cette ligue professionnelle compte 18 équipes, chacune étant reliée à une équipe de Liga MX[1]. Suivant le même calendrier que la ligue masculine, chaque saison comporte deux phases : un tournoi apertura, qui se déroule de juillet à décembre, et un tournoi clausura, qui se déroule de janvier à mai. Les premières compétitions officielles de la ligue se déroulent en par la Coupe de la Liga MX Femenil (en), tandis que la saison inaugurale commence en [2].

Les champions actuels sont les Tigres UANL qui ont battu CD Guadalajara lors de la finale Guard1anes Clausura 2021 en .

Histoire

Contexte

Liga Mexicana de Fútbol Femenil

En 2007, une tentative de professionnalisation du football féminin au Mexique a lieu via la Liga Mexicana de Fútbol Femenil (en). Alors que la ligue a eu un certain succès, en particulier lorsque l'équipe nationale du Mexique a battu les États-Unis pour la première fois en 2010[3], elle n'avait pas de sponsor majeur et n'avait pas de couverture médiatique. De même, de grands clubs, comme Chivas de Guadalajara, ont retiré leur soutien. En conséquence, la ligue a été reléguée au statut semi-professionnel[réf. nécessaire].

NWSL

En 2012, la Fédération américaine de soccer, l'Association canadienne de soccer, la Fédération mexicaine de football, la USL W-League et la Women's Premier Soccer League se réunissent pour former la National Women's Soccer League. Depuis sa saison inaugurale en 2013, au cours de laquelle la joueuse mexicaine Renae Cuéllar marque le premier but de la ligue, le Mexique allouait des joueuses, sous contrat avec la fédération, à des clubs de la ligue dans le but de développer des talents en Amérique du Nord. Cependant, en 2016, la fédération mexicaine annonce qu'elle n'allouerait plus de joueuses, ce qui préfigurait la Liga MX Femenil.

Première équipe

Marbella Ibarra (en), défenseuse du football féminin, intervient auprès des Xolos de Tijuana pour les persuader de créer une équipe féminine en 2014. Andrea Rodebaugh, ancien joueur de l'équipe nationale et entraîneur de l'équipe nationale féminine U-20, prend la tête de l'équipe pendant son passage dans la Premier Soccer League féminine[4].

Une nouvelle ligue mexicaine

Préparation

En , lors d'une assemblée générale avec tous les propriétaires de clubs de la Liga MX dans le nouveau siège de la fédération mexicaine de football, le PDG de la Liga MX, Enrique Bonilla, annonce la formation de la nouvelle Liga MX Femenil[5]. Dans le but de développer les talents au Mexique, il annonce que 16 clubs de Liga MX (à l'exclusion de Puebla et du Chiapas en raison de problèmes financiers) aligneraient des équipes U-23 avec quatre joueuses U-17 et jusqu'à deux joueuses plus âgées.

Avant la saison inaugurale, les équipes participent à une coupe nationale appelée Coupe de la Liga MX Femenil (en) en [6]. Le tournoi a eu lieu entre le et le avec seulement 12 des 16 équipes participantes, quatre n'ayant pas d'équipe prête[7]. CF Pachuca remporte la finale 9-1 contre le Club Tijuana (en)[8].

Première saison

Les premiers matchs du tournoi d'ouverture, Apertura, ont lieu le . Le CD Guadalajara remporte le championnat le , battant CF Pachuca lors du dernier match de playoffs en deux matchs. Les deux matches ont attiré des foules record de 28 955 et 32 466 spectateurs, respectivement[9],[10].

Le commentateur Glenn Moore a déclaré que la Liga MX Femenil avait conclu une «première campagne très réussie»[11].

Palmarès et statistiques

Titres par club

Les clubs victorieux et finalistes
Rang Club Titres Finales Éditions remportées
1 Tigres UANL 4 2 Clausura 2018 (en), Clausura 2019 (en), Guardianes 2020, Guardianes Clausura 2021
2 CF Monterrey 1 3 Apertura 2019 (en)
3 CD Guadalajara 1 1 Apertura 2017 (en)
4 Club América 1 0 Apertura 2018 (en)

Bilan par édition

Saison Champion Résultat Finaliste Meilleure buteuse
Joueuse Club Buts
Apertura 2017 (en) CD Guadalajara 0-2, 3–0 CF Pachuca
Lucero Cuevas (en)
Club América 15
Clausura 2018 (en) Tigres UANL 2–2, 2–2 (4-2 pen) CF Monterrey
Lucero Cuevas (en)
Club América 15
Apertura 2018 (en) Club América 2–2, 1–1 (3-1 pen) Tigres UANL
Desirée Monsiváis (en)
CF Monterrey 13
Clausura 2019 (en) Tigres UANL 1–1, 2–1 CF Monterrey
Fabiola Ibarra
Atlas 7
Isela Ojeda
Club Santos Laguna
Apertura 2019 (en) CF Monterrey 1–1, 1–0 Tigres UANL
Desirée Monsiváis (en)
CF Monterrey 17
Viridiana Salazar (en)
CF Pachuca
Clausura 2020 (en) Aucun titre décerné
Apertura 2020 Tigres UANL 1–0, 0–1 (3-2 pen) CF Monterrey
Katty Martínez (en)
Tigres UANL 18
Guard1anes Clausura 2021 Tigres UANL 2-1 ; 5-3 CD Guadalajara

Affluences

La fréquentation pour la première saison régulière des 16 équipes était de 307 202 pour 112 matches, soit une moyenne de 2 743 par match. La fréquentation pour 6 matchs d'après-saison était de 104 804 personnes. La participation totale pour 118 matches était de 412 006, et une moyenne de 3 492 par match[12].

Organisation

Règlement et format

Au cours de la saison inaugurale, les équipes devaient aligner des équipes U-23, quatre places étant réservés à des joueuses U-17, tandis que deux étaient réservés à des joueuses plus âgés. Toutes les joueuses devaient être nées au Mexique. De plus, les seize équipes sont divisées en deux groupes. Les équipes de chaque groupe s'affrontent deux fois par saison. Les deux meilleures équipes de chaque groupe se qualifient pour les séries éliminatoires, composées de demi-finales en deux matches (à domicile et à l'extérieur) et d'une finale, également en deux matches.

Après la première saison, les règles sont restées globalement les mêmes. Cependant, la limite U-23 a été augmentée à U-24. Quant aux playoffs, la « liguilla », ils sont étendus à huit équipes, les quatre meilleures équipes de chaque groupe. La meilleure équipe d'un groupe jouant la quatrième équipe de l'autre groupe en quarts de finale.

Pour la troisième saison, la limite d'âge a été portée à 25 ans, mais chaque équipe est autorisée à aligner jusqu'à 6 joueuses dépassant l'âge à la fois. De plus, les groupes sont défaits, de sorte que chaque équipe se rencontre au moins une fois pendant la saison. Les joueuses mexicaines nées à l'étranger sont également autorisés à jouer, jusqu'à six par équipe. Cette décision a attiré plus de joueurs de la NCAA ainsi que de la NWSL et de la Primera División espagnole. Auparavant, seule Alejandría Godínez (en), la gardienne de but de Pachuca, représentait la NCAA en tant qu'ancienne de DePaul .

Faits notables

La ligue marque l'histoire avec la finale entre CF Monterrey et les Tigres UANL qui a été le match de club à la plus grande affluence de l'histoire du football féminin, avec un total de 51.211 supporters à l'Estadio BBVA. Après la finale espagnole 2019, ce record est battu, mais le Mexique détient toujours 7 des 10 records de fréquentation les plus élevés pour des matchs de clubs. Cela s'ajoute au record du Mexique pour la plus forte participation à un événement sportif féminin, qui a eu lieu lors de la finale de la Coupe du monde féminine de 1971 à l'Estadio Azteca .

Le , la Liga MX Femenil et la NWSL organisent leur tout premier match amical international. Les Tigres accueillent leurs compatriotes rivaux de la CONCACAF, le Houston Dash, à l'Estadio Universitario. Les Tigres remportent ce match 2-1. L'année suivante, Houston remporte la première Challenge Cup, tandis que Tigres terminent deuxième de l'Apertura 2019.

Changements de club

Au cours de la saison inaugurale, 16 des 18 équipes de Liga MX ont aligné une équipe féminine. Chiapas et Puebla ont reçu un laissez-passer compte tenu de leurs difficultés financières. Cependant, à la deuxième saison, les 18 équipes ont aligné une équipe. À ce moment-là, le Chiapas avait été relégué en Ascenso MX, tandis que Lobos BUAP avait été promu en première division. Ainsi, Lobos BUAP et Puebla alignèrent tous deux des équipes féminines.

Pour la troisième saison, le peloton s'élargi à 19 équipes, l'Atlético San Luis étant promu en Liga MX alors qu'aucune équipe n'est reléguée. Ainsi, leur promotion introduit également leur équipe féminine (en) dans le championnat féminin. De plus, le Lobos BUAP est racheté par le FC Juárez, alors en deuxième division, l'équipe féminine passe alors de Puebla à Juárez pour former le FC Juárez Femenil (en). Après l'Apertura 2019, Veracruz est dissout, son équipe féminine (en) également, ramenant la ligue à 18 équipes.

Sponsors

Juste avant la troisième saison, BBVA México annonce qu'il sponsoriserait la Liga MX Femenil en plus de Liga MX et Ascenso MX. Avec le parrainage, qui est prévu pour au moins trois ans, le nom de la ligue est changé en Liga BBVA MX Femenil en . Chaque club a également des sponsors pour leurs maillots, leurs salaires, leurs droits télévisés et d'autres facteurs.

Divisions inférieures

En plus de la Liga Mexicana de Fútbol Femenil, qui abrite la SuperLiga et la segunda división, le Mexique possède également la Liga Mayor Femenil. La plupart des joueuses de la Liga MX Femenil ont auparavant joué dans l'une de ces ligues existantes, ainsi que dans diverses équipes universitaires mexicaines ou américaines ou en WPSL.

Équipes actuelles

Les 18 clubs suivants s'affronteront dans la Liga MX Femenil au cours de la saison 2020–21 .

Club Ville Stade Capacité Réf
Club América Mexico Azteca 81 070 [13]
Atlas Guadalajara Jalisco 55 020 [14]
Atlético San Luis (en) Ville de San Luis Potosí Alfonso-Lastras 25 709 [15]
Cruz Azul Ciudad Cooperativa Cruz Azul 10 décembre 14 500 [16]
CD Guadalajara Zapopan Akron 46 232 [17]
Juárez (en) Ciudad Juárez Olímpico Benito Juárez 19 703 [18]
León (en) León León 31 297 [19]
Mazatlán (en) Mazatlán Mazatlán 25 000 [20]
CF Monterrey Guadalupe BBVA 51 348 [21]
Necaxa (en) Aguascalientes Victoria 23 851 [22]
CF Pachuca Pachuca Hidalgo 27 512 [23]
Puebla (en) Puebla Cuauhtémoc 47 417 [24]
Querétaro (en) Santiago de Querétaro Corregidora 34 107 [25]
Club Santos Laguna Torreón Corona 29 237 [26]
Tijuana (en) Tijuana Caliente 27 333 [27]
Deportivo Toluca Toluca Nemesio Díez 31 000 [28]
Tigres UANL San Nicolás de los Garza Universitario 41 886 [29]
UNAM Mexico Estadio Olímpico Universitario 48 297 [30]

Notes et références

  1. « Sin Puebla ni Jaguares, Liga Femenil alista Copa como ensayo »,
  2. « La Liga MX anuncia el sorteo para el Torneo de Copa Femenil », MARCA Claro,
  3. (en) « U.S. Women Upset by Mexico 2-1 at CONCACAF Women's World Cup Qualifying Tournament », www.ussoccer.com (consulté le )
  4. (en) Nina Lakhani, « Pioneer of women's football in Mexico is latest victim of Tijuana violence », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. MX, « LIGA MX - Página Oficial de la Liga del Fútbol Profesional en México .: Bienvenido », www.ligamx.net
  6. « Realizarán sorteo para Copa MX Femenil », ESPN Deportes,
  7. « Clubes faltantes no estaban listos para la Copa Femenil: Bonilla », MedioTiempo (consulté le )
  8. (es) « Pachuca, primer Campeón del futbol Femenil », www.record.com.mx, (consulté le )
  9. « Pachuca Tomó Ventaja en la Gran Final », www.ligafemenil.mx, (consulté le )
  10. « El Club Guadalajara es Campeón de la LIGA MX Femenil », www.ligafemenil.mx, (consulté le )
  11. Moore, Glenn (Dec 29, 2017), "Kansas Move to Utah", World Soccer Magazine.
  12. (en) « Liga MX Femenil reveals impressive attendance numbers », www.concacaf.com, (consulté le )
  13. « Club América », ligafemenil.mx
  14. « Atlas », www.ligafemenil.mx (consulté le )
  15. « Club Atlético de San Luis », Liga MX Femenil (consulté le )
  16. « Cruz Azul », ligafemenil.mx (consulté le )
  17. « C.D. Guadalajara », ligafemenil.mx (consulté le )
  18. « FC Juarez », www.ligafemenil.mx (consulté le )
  19. « Estadio Nou Camp », www.ligafemenil.mx (consulté le )
  20. « Monarcas Morelia », Sit34,984 (consulté le )
  21. « Monterrey », ligafemenil.mx (consulté le )
  22. « Nexaca », ligafemenil.mx (consulté le )
  23. « Pachuca », ligafemenil.mx (consulté le )
  24. « Puebla FC », www.ligafemenil.mx (consulté le )
  25. « Estadio La Corregidora », www.ligafemenil.mx (consulté le )
  26. « Santos Laguna », ligafemenil.mx (consulté le )
  27. « Club Tijuana », ligafemenil.mx (consulté le )
  28. « Toluca », ligafemenil.mx (consulté le )
  29. « Tigres UANL », ligafemenil.mx (consulté le )
  30. « UNAM », ligafemenil.mx (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Championnat du Mexique féminin de football
Listen to this article