Championnat du monde masculin de basket-ball 2010 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Championnat du monde masculin de basket-ball 2010.

Championnat du monde masculin de basket-ball 2010

XVIe championnat du monde
Généralités
Sport Basket-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Organisateur(s) FIBA et Fédération turque
Lieu(x)
Turquie
Date au
Participants 24 équipes
(106 en phases qualificatives)
Épreuves 80 matchs
Site(s) 5 stades (4 villes)
Site web officiel http://turkey2010.fiba.com/

Palmarès
Tenant du titre
Espagne
Vainqueur
États-Unis
Finaliste
Turquie
Troisième
Lituanie
Meilleur joueur
Kevin Durant

Navigation

Le championnat du monde FIBA 2010 se déroule en Turquie du 28 août au avec 24 nations participantes.

Il s'agit de la 16e édition du championnat du monde. Victorieuse en 2006 au Japon, l'Espagne y défend son titre.

Organisation

La Turquie a obtenu l'organisation du 16e championnat du monde le 7 décembre 2004, à Kuala Lumpur, Malaisie, aux dépens de la France et d'un groupement de républiques de l'ex-Yougoslavie (Bosnie-Herzégovine, Croatie, Serbie-Monténégro et Slovénie)[1].

Après avoir remporté le premier tour de scrutin, la France s'est inclinée 10 votes à 9 au second tour.

L'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Italie, la Russie et Porto Rico avaient retiré leur candidature avant le vote.

Résultats du vote du 7 décembre 2004
Nations Tour 1 Tour 2
Turquie 7 10
France 8 9
Bosnie-Herzégovine / Croatie / Serbie-Monténégro / Slovénie 4

La mascotte du championnat du monde est un chat de style turc avec un œil vert un œil bleu et une tête en forme de croissant qui rappelle le drapeau turc[2].

La FIBA y a interdit les vuvuzelas[3].

Équipes qualifiées

Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D
Argentine
États-Unis
Grèce
Espagne
Serbie
Slovénie
Turquie
France
Australie
Brésil
Porto Rico
Canada
Allemagne
Croatie
Russie
Lituanie
Angola
Iran
Chine
Nouvelle-Zélande
Jordanie
Tunisie
Côte d'Ivoire
Liban

Places attribuées lors des Championnats continentaux :

Autres places :

Salles

La première phase se déroule à Istanbul, Ankara, Izmir et Kayseri (qui remplace Antalya initialement choisi), alors que la phase finale se dispute uniquement à Istanbul.

Istanbul Ankara Kayseri İzmir

Sinan Erdem Dom

Abdi İpekçi Arena

Ankara Arena

Kadir Has Spor Salonu

Halkapınar Spor Salonu
15 500 places 12 500 places 10 400 places 7 200 places 10 000 places

Groupes préliminaires

  • Match d’ouverture : à 16 h heure locale (l'heure locale = UTC+02:00 ; CEST = UTC+01:00 soit 3 heures de décalage).
  • Les quatre premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Les équipes à égalité de points (deux pour une victoire, un pour une défaite) se départagent par leur(s) match(s) particulier(s), puis par leur différence de points générale.
Groupe A à Kayseri
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1
Serbie
9 4 1 465 356 +109 +2
2
Argentine
9 4 1 413 379 +34 -2
3
Australie
8 3 2 381 341 +40
4
Angola
7 2 3 340 414 -74 +4
5
Allemagne
7 2 3 378 402 -24 -4
6
Jordanie
5 0 5 361 446 -85
28 août
Australie
76 75
Jordanie
Stats
28 août
Angola
44 94
Serbie
Stats
28 août
Allemagne
74 78
Argentine
Stats
29 août
Jordanie
65 79
Angola
Stats
29 août
Serbie
81 82[5]
Allemagne
Stats
29 août
Argentine
74 72
Australie
Stats
30 août
Jordanie
69 112
Serbie
Stats
30 août
Australie
78 43
Allemagne
Stats
30 août
Angola
70 91
Argentine
Stats
1er septembre
Serbie
94 79
Australie
Stats
1er septembre
Allemagne
88 92[6]
Angola
Stats
1er septembre
Argentine
88 79
Jordanie
Stats
2 septembre
Angola
55 76
Australie
Stats
2 septembre
Argentine
82 84
Serbie
Stats
2 septembre
Allemagne
91 73
Jordanie
Stats
Groupe B à Istanbul (Abdi İpekçi Arena)
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1
États-Unis
10 5 0 455 331 +124
2
Slovénie
9 4 1 393 376 +17
3
Brésil
8 3 2 398 354 +44
4
Croatie
7 2 3 395 407 -12
5
Iran
6 1 4 301 367 -66
6
Tunisie
5 0 5 300 407 -107
28 août
Tunisie
56 80
Slovénie
Stats
28 août
États-Unis
106 78
Croatie
Stats
28 août
Iran
65 81
Brésil
Stats
29 août
Slovénie
77 99
États-Unis
Stats
29 août
Croatie
75 54
Iran
Stats
29 août
Brésil
80 65
Tunisie
Stats
30 août
Slovénie
91 84
Croatie
Stats
30 août
Tunisie
58 71
Iran
Stats
30 août
États-Unis
70 68
Brésil
Stats
1er septembre
Croatie
84 64
Tunisie
Stats
1er septembre
Iran
51 88
États-Unis
Stats
1er septembre
Brésil
77 80
Slovénie
Stats
2 septembre
États-Unis
92 57
Tunisie
Stats
2 septembre
Slovénie
65 60
Iran
Stats
2 septembre
Brésil
92 74
Croatie
Stats
Groupe C à Ankara
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1
Turquie
10 5 0 393 285 +108
2
Russie
9 4 1 365 346 +19
3
Grèce
8 3 2 404 371 +33
4
Chine
6 1 4 360 423 -63 +2
5
Porto Rico
6 1 4 386 401 -15 -1
6
Côte d'Ivoire
6 1 4 334 417 -83 -1
28 août
Grèce
89 81
Chine
Stats
28 août
Russie
75 66
Porto Rico
Stats
28 août
Côte d'Ivoire
47 86
Turquie
Stats
29 août
Chine
83 73
Côte d'Ivoire
Stats
29 août
Porto Rico
80 83
Grèce
Stats
29 août
Turquie
65 56
Russie
Stats
31 août
Russie
72 66
Côte d'Ivoire
Stats
31 août
Porto Rico
84 76
Chine
Stats
31 août
Grèce
65 76
Turquie
Stats
1er septembre
Chine
80 89
Russie
Stats
1er septembre
Côte d'Ivoire
60 97
Grèce
Stats
1er septembre
Turquie
79 77
Porto Rico
Stats
2 septembre
Porto Rico
79 88
Côte d'Ivoire
Stats
2 septembre
Grèce
69 73
Russie
Stats
2 septembre
Turquie
87 40
Chine
Stats
Groupe D à İzmir
  Équipe Pts G P PP PC Diff Dép
1
Lituanie
10 5 0 391 341 +50
2
Espagne
8 3 2 420 356 +64 +11
3
Nouvelle-Zélande
8 3 2 424 400 +24 -5
4
France
8 3 2 351 339 +12 -6
5
Liban
6 1 4 339 440 -101
6
Canada
5 0 5 330 379 -49
28 août
Nouvelle-Zélande
79 92
Lituanie
Stats
28 août
Canada
71 81
Liban
Stats
28 août
France
72 66
Espagne
Stats
29 août
Lituanie
70 68
Canada
Stats
29 août
Liban
59 86
France
Stats
29 août
Espagne
101 84
Nouvelle-Zélande
Stats
31 août
Nouvelle-Zélande
108 76
Liban
Stats
31 août
France
68 63
Canada
Stats
31 août
Espagne
73 76
Lituanie
Stats
1er septembre
Canada
61 71
Nouvelle-Zélande
Stats
1er septembre
Liban
57 91
Espagne
Stats
1er septembre
Lituanie
69 55
France
Stats
2 septembre
Espagne
89 67
Canada
Stats
2 septembre
Liban
66 84
Lituanie
Stats
2 septembre
Nouvelle-Zélande
82 70
France
Stats
Légende : Pts : nombre de points (la victoire vaut 2 points, la défaite 1), G : nombre de matches gagnés, P : nombre de matches perdus, PP : nombre de points marqués, PC : nombre de points encaissés, Diff. : différence de points, Dép départage particulier en cas d'égalité, en vert et gras les équipes qualifiées, en italique celles éliminées.

Statistiques

L'Argentin Luis Scola termine avec le titre de meilleur marqueur de la compétition. Il devance le Néo-Zélandais Kirk Penney et l'Américain Kevin Durant. À l'issue du premier tour, les deux premiers rangs du classement étaient identiques, Luis Scola présentant une moyenne de 29 points pour 25,4 pour le Néo-Zélandais[7]. Kevin Durant réalise la meilleure performance individuelle avec 38 points marqués, 9 sur 13 à deux points, 5 sur 12 à trois points et 5 sur 5 aux lancers face à la Lituanie en demi-finale. Kirk Penney et Luis Scola réalisent ensuite 37 points, respectivement contre la Lituanie lors de la première rencontre du premier tour et le Brésil en huitièmes de finale.

Au classement des rebonds, c'est le Chinois Yi Jianlian qui termine en tête du classement avec une moyenne de 10,2 prises par rencontres. La meilleure performance sur une rencontre est de 14 rebonds, total réalisé par quatre joueurs : l'Angolais Joaquim Gomes lors d'une victoire face à l'Allemagne, du Russe Sasha Kaun contre la Chine, de l'Iranien Arsalan Kazemi contre la Slovénie, et du Chinois Yi Jianlian contre la Grèce.

Le meneur du classement des contres est le joueur de Côte d'Ivoire Mamadou Lamizana avec 3,2 contres par rencontres. Celui-ci réalise à deux reprises la meilleure performance individuelle avec cinq contres, total qui est également réalisé par l'Iranien Hamed Haddadi, et le Tunisien Salah Mejri.

L'Argentin Pablo Prigioni termine au premier rang du classement des passes décisives avec une moyenne de 6,4 passes par rencontres. Il devance le Brésilien Marcelo Huertas, 5,8 passes, et le Serbe Miloš Teodosić qui réalise une moyenne 5,6. Trois joueurs détiennent la meilleure performance individuelle sur une rencontre avec 11 passes : le Russe Anton Ponkrachov, l'Espagnol Ricky Rubio et Miloš Teodosić.

Le classement des interceptions est remporté par l'Iranien Arsalan Kazemi avec une moyenne de 2,8 interceptions par rencontres. C'est le Turc Sinan Güler qui réalise la meilleure performance individuelle avec 8 interceptions contre la Chine.

Tableau final

Toutes les rencontres se déroulent à Istanbul au Sinan Erdem Dom.

Phase finale
  Huitièmes de finale
du 4 au 7 septembre 2010
  Quarts de finale
8 et 9 septembre 2010
  Demi-finales
11 septembre 2010
  Finale
12 septembre 2010
                             
  4 septembre     8 septembre     11 septembre     12 septembre
 
 
Serbie
73
 
 
Croatie
72  
 
Serbie
92
  4 septembre
   
Espagne
89  
 
Espagne
80
  8 septembre
 
Grèce
72  
 
Serbie
82
  5 septembre
   
Turquie
83  
 
Turquie
95
  11 septembre
 
France
77  
 
Turquie
95
  5 septembre
   
Slovénie
68  
 
Slovénie
87
  9 septembre
 
Australie
58  
 
Turquie
64
  6 septembre
   
États-Unis
81
 
États-Unis
121
   
 
Angola
66  
 
États-Unis
89
  6 septembre
   
Russie
79  
 
Russie
78
  9 septembre
 
Nouvelle-Zélande
56  
 
États-Unis
89
  7 septembre
   
Lituanie
74  
 
Lituanie
78
   
 
Chine
67   Match pour la 3e place
12 septembre 2010
 
Lituanie
104
  7 septembre 12 septembre
   
Argentine
85  
 
Argentine
93
Serbie
88
   
 
Brésil
89  
Lituanie
99
 
Classement 5 à 8
Tour de classement
10 septembre 2010
Match pour la 5e place
12 septembre 2010
 10 septembre      12 septembre
 
Espagne
 97
 
Slovénie
 80  
 
Espagne
 81
 10 septembre
   
Argentine
 86
 
Russie
 61
 
Argentine
 73  
Match pour la 7e place
11 septembre 2010
 12 septembre
 
Slovénie
 78
 
Russie
 83

Classement final

Place Équipe Vict.-Déf. Point average[8]
Vainqueur
Médaille d'or, Coupe du Monde 1
États-Unis
9-0 -
Éliminée(s) en finale
Médaille d'argent, Coupe du Monde 2
Turquie
8-1 -
Éliminée(s) en ½ finale
Médaille de bronze, Coupe du Monde 3
Lituanie
8-1 -
4
Serbie
6-3 -
Éliminée(s) en ¼ de finale
5
Argentine
7-2 -
6
Espagne
5-4 -
7
Russie
6-3 -
8
Slovénie
5-4 -
Éliminée(s) en 8e de finale
9
Brésil
3 - 3 1,089
10
Grèce
3 - 3 1,055
11
Australie
3 - 3 1,025
12
Nouvelle-Zélande
3 - 3 1,004
13
France
3 - 3 0,986
14
Croatie
2 - 4 0,973
15
Angola
2 - 4 0,773
16
Chine
1 - 5 0,852
Éliminée(s) en phase de poules
17
Allemagne
2 - 3 0,940
18
Porto Rico
1 - 4 0,963
19
Iran
1 - 4 0,820
20
Côte d'Ivoire
1 - 4 0,801
21
Liban
1 - 4 0,770
22
Canada
0 - 5 0,871
23
Jordanie
0 - 5 0,810
24
Tunisie
0 - 5 0,725

Sites Internet officiels

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références

  1. (en) « Turkey to host 2010 basketball world championship », China Daily,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « La mascotte du mondial 2010 », Au rebond (blog de Romain Brunet), (consulté le ).
  3. « Mondial de basket : la Fiba bannit les vuvuzelas », Agence France-Presse (reprise Google News), (consulté le ).
  4. a et b (en) « PR N°39 - Germany, Lebanon, Lithuania and Russia awarded wild cards for 2010 FIBA World Championship », sur www.fiba.com, (consulté le ).
  5. L'Allemagne s'impose au bout de la deuxième prolongation.
  6. L'Angola s'impose au bout de la première prolongation.
  7. (en) « Points per game - Preliminary round », sur turkey2010.fiba.com (consulté le )
  8. Le point-average est un départage particulier entre les équipes à égalité n'ayant pas eu de match de classement.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Championnat du monde masculin de basket-ball 2010
Listen to this article