Cimetière de Brompton - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Cimetière de Brompton.

Cimetière de Brompton

Cimetière de Brompton
Adresse
Personnes
205 000Voir et modifier les données sur Wikidata
Mise en service
Patrimonialité
Registered park or garden (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Identifiants
Site web
CWGC
Find a Grave

Le cimetière de Brompton (en anglais, Brompton Cemetery) est un cimetière de Londres situé dans le Borough royal de Kensington et Chelsea. Il est géré par les Parcs royaux de Londres, une organisation caritative. Il est créé par une Loi du Parlement en 1839 sous le nom de cimetière de l'ouest de Londres et de Westminster. Il fait partie des Magnificent Seven, un ensemble de cimetières créés au XIXe siècle.

Consacré par l'évêque de Londres Charles James Blomfield (en), en , il est l'un des cimetières paysagés les plus anciens et renommés du Royaume-Uni. Quelque 35 000 monuments, de la simple pierre tombale à l'imposant mausolée, marque la dernière demeure de 205 000 personnes inhumées. Le site comprend de grandes parcelles pour les mausolées familiaux et des fosses communes dans lesquelles les cercueils sont enterrés profondément dans la terre, ainsi qu'un petit columbarium. Il y a également un jardin du souvenir isolé à l'extrémité nord, pour les personnes incinérées. C'est aussi un paradis urbain pour la nature. Il a reçu une subvention de la National Lottery pour effectuer des travaux de restauration essentiels et développer un centre d'accueil, entre autres améliorations.

Situation

Le cimetière de Brompton sur la carte de Charles Booth en 1889
Le cimetière de Brompton sur la carte de Charles Booth en 1889

Le cimetière Brompton jouxte la station de métro de West Brompton dans l'ouest de Londres en Angleterre. L'entrée principale est à North Lodge, Old Brompton Road dans le quartier de West Brompton, dans le Borough royal de Kensington et Chelsea. Une autre entrée se situe à South Lodge, situé sur Fulham Road (en), près de l'intersection avec Redcliffe Gardens (en).

Histoire

Au début du 19e siècle, les cimetières du centre-ville, principalement les cimetières d'église, étaient incapables de faire face au nombre de sépultures et étaient considérées comme un danger pour la santé et un moyen indigne de traiter les morts. En 1837, il fut décidé de créer un nouveau lieu de sépulture à Brompton.

L’ingénieur Stephen Geary était à l’origine du projet et il était nécessaire de créer une société pour obtenir l’autorisation du Parlement de lever des fonds à cette fin. La réservation des terres — environ 40 acres — de Lord Kensington et de la société Equitable Gas Light Company, propriétaire foncier local, ainsi que la levée de fonds se sont avérées être un défi de longue durée[1]. Le cimetière est devenu l'un des sept nouveaux grands cimetières fondés par des sociétés privées au milieu du XIXe siècle formant un anneau autour de Londres.

Chapelle du cimetière Brompton
Chapelle du cimetière Brompton

Le site, autrefois maraîcher, ayant été acheté avec l’intervention de John Gunter de Fulham[2] avait une superficie de 39 acres (15,8 ha). Le cimetière de Brompton a finalement été conçu par l'architecte Benjamin Baud avec au centre une modeste chapelle à dôme datant de 1839, dans le style de la basilique Saint-Pierre à Rome à l'extrémité sud, portée par de longues colonnades et flanquée de catacombes. Il visait à donner l’impression d’une grande cathédrale à ciel ouvert. Il est de forme rectangulaire avec l'extrémité nord pointant vers le nord-ouest et l'extrémité sud vers le sud-est. Il a une nef centrale qui relie Old Brompton Road (en) à la colonnade centrale et à la chapelle.

Au-dessous des colonnades se trouvent des catacombes qui avaient été conçues à l’origine comme une sépulture moins coûteuse qu’un terrain dans le cimetière. Malheureusement, les catacombes n'ont pas connu de succès et seules 500 des quelques milliers de places y ont été vendues. La Metropolitan Interments Act 1850 donnait au gouvernement le pouvoir d'acheter des cimetières commerciaux. Les actionnaires de la société du cimetière étaient soulagés de pouvoir vendre leurs actions car le coût de la construction du cimetière avait dépassé les prévisions et le rendement de leurs investissements était faible car il y avait peu de sépultures au début.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le cimetière a souffert des bombardements.

Statut patrimonial

Le cimetière est inscrit sur la liste Grade I du patrimoine britannique, English Heritage Register of Parks and Gardens of Special Historic Interest in England (en). Cinq des monuments individuels sont sur la liste Grade II[3],[4]. La tombe de Frederick Leyland est le seul monument funéraire qui a le statut de Monument classé au Royaume-Uni).

Enterrements

Brompton a été fermé aux sépultures entre 1952 et 1966, à l'exception des caveaux de famille, mais est redevenu un cimetière en activité, avec des parcelles pour les sépultures et un jardin du souvenir pour le dépôt des restes incinérés[5]. De nombreuses nationalités et confessions du monde entier sont représentées dans le cimetière.

Personnalités inhumées au cimetière

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Personnalité inhumée au cimetière de Brompton.

Galerie

Références

  1. (en) Francis Sheppard (en), Survey of London, vol. 41, Londres, London City Council, , 246–252 p. (lire en ligne), « Brompton ».
  2. (en) « Kensington and Chelsea Brompton Cemetery Conservation Area Proposals Statement. », sur Royal Borough Kensington and Chelsea (consulté le 24 juin 2018).
  3. LDépliant intitulé "Cimetière Brompton" publié par les Amis du cimetière Brompton
  4. (en) « Brompton Cemetery » (consulté le 7 janvier 2019).
  5. (en) « Brompton Cemetery », sur Brompton-cemetery.org (consulté le 7 décembre 2013).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Cimetière de Brompton
Listen to this article