cover image

La Compagnie néerlandaise des Indes orientales, dont le nom officiel d'origine est Vereenigde Oostindische Compagnie (en néerlandais actuel Vereenigde Oost-Indische Compagnie) ou VOC (littéralement : « Compagnie unie des Indes orientales »), est une compagnie de commerce créée en 1602 par la république des Sept Provinces-Unies des Pays-Bas[1]. Elle est dissoute en 1799, après la transformation des Provinces-Unies en République batave (1795), à l'époque de la Révolution française.

Quick facts: Création , Dates clés , Disparition , Fondate...
Compagnie néerlandaise des Indes orientales
Verenigde Oost-Indische Compagnie

Monogramme de la compagnie

Drapeau de la compagnie

Création Brevets délivrés le , sur le paiement de 25 000 florins.
Dates clés ,
Disparition
Fondateurs Johan van Oldenbarnevelt
Personnages clés Jan van Riebeeck, établi pour la Compagnie néerlandaise des Indes orientales la première implantation européenne en Afrique du Sud.

Pieter Stuyvesant, le dernier directeur-général néerlandais à avoir administré la colonie de la Nouvelle-Néerlande, pour le compte de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales

Action Création de postes de traite, des comptoirs et des forts, lutte contre les vaisseaux étrangers, notamment espagnols, portugais, mais aussi anglais et contre la concurrence chinoise.
Siège social Oostindisch-magazijn, Amsterdam, Pays-Bas
Activité Traite négrière, commerce du thé, d'épices, de divers tissus et produits indiens ou asiatiques.
Produits Produits rares : thé, épices, tissus, soie, entre autres.
Sociétés sœurs Compagnie néerlandaise des Indes occidentales (Geoctroyeerde West-Indische Compagnie).
Filiales Compagnie néerlandaise des Indes occidentales.
Effectif Près de 100 000 hommes vers 1750 et plus de 4 770 navires dont environ 630 disparus ou coulés.

Chiffre d'affaires La compagnie aurait rapporté plus d'un milliard de florins à la république des Provinces-Unies (estimation)[réf. nécessaire].
Société précédente Verenigde Amsterdamse Compagnie (d), Compagnie de Moucheron, Delftse Vennootschap (d) et Verenigde Zeeuwse Compagnie (d)
Close

La VOC est dotée aux Provinces-Unies du monopole du commerce avec les Indes orientales (l'Asie et l'océan Indien). En 1621 est créée la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, dont le ressort est l'Amérique, mais dont le succès sera moindre.

En Asie, la VOC se heurte à la présence politique et économique du Portugal[2], implanté ici depuis le voyage de Vasco de Gama en 1498. C'est donc à leurs dépens qu'elle construit son empire, dont le cœur est Batavia (aujourd'hui Jakarta) à partir de 1619. Par la suite, elle va subir à son tour les entreprises menées par les Anglais et les Français dans cette région du monde.

Pendant près de deux siècles, la VOC est un des piliers de l'impérialisme et du capitalisme des Provinces-Unies, une des grandes puissances des XVIIe siècle et XVIIIe siècle. La compagnie est alors une des entreprises capitalistes les plus puissantes qui aient jamais existé, contribuant de façon décisive à l'histoire des bourses de valeurs. Créée alors que le capitalisme est en gestation dans un monde encore féodal, elle est à l'origine de plusieurs grandes caractéristiques des entreprises modernes : le modèle de la société anonyme émettant des actions et obligations et le modèle de la multinationale implantée dans plusieurs pays du monde. Elle est la plus influente des compagnies européennes fondées au XVIIe siècle pour exploiter les richesses d’Asie.

Sur le plan politique, les conquêtes de la compagnie donnent aux Provinces-Unies, puis aux Pays-Bas à partir de 1815, un empire colonial significatif en Asie jusque dans la seconde moitié du XXe siècle.

Oops something went wrong: