Coupe du monde féminine de saut à ski 2012-2013 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Coupe du monde féminine de saut à ski 2012-2013.

Coupe du monde féminine de saut à ski 2012-2013

Coupe du monde féminine de saut à ski 2013
Généralités
Sport Saut à ski
Organisateur(s) Fédération internationale de ski
Éditions 2e édition
Date du
au

Palmarès
Vainqueur
Sara Takanashi
Deuxième
Sarah Hendrickson
Troisième
Coline Mattel

Navigation

Sara Takanashi, gagnante de la Coupe du monde 2013
Sara Takanashi, gagnante de la Coupe du monde 2013

La Coupe du monde féminine de saut à ski 2012-2013 est la deuxième édition de la coupe du monde féminine de saut à ski, compétition de saut à ski organisée annuellement. Elle se déroule sur seize épreuves, du au [1].

Épreuves de la saison 2013

Après les premières épreuves internationales mixte en Grands Prix de l'été 2012, la saison hivernale débute avec la toute première épreuve de Coupe du Monde par équipe mixte le sur le tremplin HS 100 de Lysgårds à Lillehammer[2].

Les épreuves féminines de Coupe du monde commencent par le concours de Lillehammer le sur ce même tremplin HS 100. Comme l'année précédente, un concours masculin a lieu en même temps : les manches des compétitions hommes et dames sont intercalées, pour favoriser une retransmission télévisée continue. Cette année, ce concours masculin est lui aussi le premier de la saison, le rendez-vous de Lillehammer est le véritable lancement de toute la saison internationale de saut à ski[2].

La suite de la compétition est prévue en Russie à Krasnaïa Poliana, où ce sont les premières coupes du monde sur le tremplin olympique RusSki Gorki HS 106 des Jeux olympiques d'hiver de 2014 de Sotchi. Les sauteuses retrouvent ici les sauteurs qui eux aussi participent à deux coupes du monde à Krasnaïa Poliana aux même dates sur le même tremplin.

La saison se poursuit en Autriche à Ramsau en Allemagne puis à Schonach-Schönwald où ces concours féminins se déroulent concomitamment à des épreuves de coupe du monde de combiné nordique ; la suite a lieu sur le proche tremplin d'Hinterzarten, puis au Japon à Sapporo et Zao, et en Slovénie à Ljubno. La coupe fait ensuite une pause pour laisser place aux Championnats du monde de saut à ski 2013 à Predazzo.

L'épreuve suivante se déroule en Norvège à Trondheim sur le HS 105 de Granåsen, où les hommes sautent également pour une coupe du monde le même jour. Puis, pour la première fois en coupe du monde féminine, un concours a lieu sur gros tremplin : les 30 premières sauteuses participent au concours final sur le tremplin HS 134 d'Holmenkollen[3] le , avec les manches intercalées avec le concours masculin, et le même jour que la finale de Coupe du monde de combiné nordique. Toutefois, les sauteurs se retrouvent ensuite à Planica pour le traditionnel final de vol à ski.

Favorites

À l'approche de la date d'ouverture, la favorite de cette saison 2013 est la détentrice du Globe de cristal 2012 Sarah Hendrickson[2],[4],[5],[6], forte de ses neuf victoires sur treize épreuves lors de la saison 2012, avec quelques doutes pour certains car elle se remet d'une opération au genou[7]. Les autres sauteuses favorites sont ensuite Daniela Iraschko et Sara Takanashi[2],[4],[5],[6],[7], puis dans une moindre mesure Lindsey Van[2],[4],[6], Ulrike Graessler[2],[6], Jacqueline Seifriedsberger[2], Coline Mattel[6], Anette Sagen[6], et la surprise de l'été 2012 Alexandra Pretorius[2].

Points attribués à chaque compétition

Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e
Points 100 80 60 50 45 40 36 32 29 26 24 22 20 18 16
Place 16e 17e 18e 19e 20e 21e 22e 23e 24e 25e 26e 27e 28e 29e 30e
Points 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Podiums par épreuves

Source calendrier : FIS[8].

Date Lieu Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader de la Coupe du monde
Lillehammer
HS100
Sara Takanashi
Sarah Hendrickson
Anette Sagen
Sara Takanashi
Sotchi
HS95
Sarah Hendrickson
Sara Takanashi
Anette Sagen
Sara Takanashi
Sarah Hendrickson
HS95
Daniela Iraschko

Coline Mattel
Sara Takanashi
Sara Takanashi
Ramsau
HS98
Sara Takanashi
Coline Mattel
Daniela Iraschko
Schonach-Schönwald
HS106
Sara Takanashi
Evelyn Insam
Daniela Iraschko
Jacqueline Seifriedsberger
HS106
Anette Sagen
Daniela Iraschko
Coline Mattel
Hinterzarten
HS108
Sarah Hendrickson
Sara Takanashi
Coline Mattel
HS108
Sara Takanashi
Sarah Hendrickson
Jacqueline Seifriedsberger
Championnats du monde junior de saut à ski (20 au ) à Liberec
Sapporo
HS100
Coline Mattel
Jacqueline Seifriedsberger
Anette Sagen
Sara Takanashi
HS100
Jacqueline Seifriedsberger
Anette Sagen
Sarah Hendrickson
Zao
HS100
Sara Takanashi
Jacqueline Seifriedsberger
Carina Vogt
HS100
Sara Takanashi
Jacqueline Seifriedsberger
Sarah Hendrickson
Ljubno
HS95
Sara Takanashi
Sarah Hendrickson
Coline Mattel
HS95
Sara Takanashi
Coline Mattel
Sarah Hendrickson
Championnats du monde de ski nordique ( au )
Trondheim
HS105
Sarah Hendrickson
Sara Takanashi
Jacqueline Seifriedsberger
Sara Takanashi
Oslo
HS134
Sarah Hendrickson
Sara Takanashi
Jacqueline Seifriedsberger

Classement 2013

Classement 2013 complet après les 16 épreuves[9] :

Rang Nom Points
1
Sara Takanashi
1297
2
Sarah Hendrickson
1047
3
Coline Mattel
823
4
Jacqueline Seifriedsberger
817
5
Anette Sagen
612
6
Katja Požun
499
7
Carina Vogt
481
8
Lindsey Van
432
9
Jessica Jerome
432
10
Daniela Iraschko
390
11
Špela Rogelj
387
12
Evelyn Insam
373
13
Line Jahr
348
14
Urša Bogataj
338
15
Eva Logar
284
16
Maja Vtič
244
17
Anja Tepes
228
18
Yūki Itō
210
19
Atsuko Tanaka
208
Rang Nom Points
20
Elena Runggaldier
205
21
Abby Hughes
160
22
Katharina Althaus
141
23
Maren Lundby
133
24
Léa Lemare
122
25
Melanie Faisst
111
26
Alexandra Pretorius
105
27
Alissa Johnson
99
28
Wendy Vuik
91
29
Julia Clair
88
29
Misaki Shigeno
88
31
Yurika Hirayama
79
32
Svenja Wuerth
78
33
Ulrike Graessler
71
33
Bigna Windmueller
71
35
Taylor Henrich
61
36
Qi Liu
52
37
Julia Kykkaenen
47
Rang Nom Points
38
Ramona Straub
40
39
Michaela Doleželová
37
40
Ayumi Watase
30
41
Irina Avvakumova
28
42
Anastasiya Gladysheva
23
42
Roberta D'Agostina
23
44
Juliane Seyfarth
22
45
Yurina Yamada
21
46
Ayuka Takeda
16
47
Seiko Koasa
12
48
Barbara Klinec
11
49
Anna Haefele
8
50
Sonja Schoitsch
6
50
Manuela Malsiner
6
50
Chiara Hoelzl
6
53
Gyda Enger
4
54
Aki Matsuhashi
1
54
Yoshiko Kasai
1

Déroulement de la saison

Première étape : Lillehammer

Le tremplin de Lysgårds à Lillehammer
Le tremplin de Lysgårds à Lillehammer

L'épreuve d'ouverture le à Lillehammer est le premier concours hivernal par équipe mixte : l'équipe autrichienne favorite perd ses chances dès la première manche avec la disqualification d'Andreas Kofler pour combinaison non conforme. Malgré une chute d'Anette Sagen au deuxième saut[10], l'équipe de Norvège gagne « à domicile » (Maren Lundby, Tom Hilde, Anette Sagen et Anders Bardal), suivie du Japon (Yūki Itō, Yuta Watase, Sara Takanashi et Taku Takeuchi) et de l'Italie qui est la surprise de ce concours (Elena Runggaldier, Andrea Morassi, Evelyn Insam et Sebastian Colloredo), et prend la troisième place en partie grâce à la bonne performance d'Evelyn Insam qui fait le saut le plus long du concours[11], et malgré une chute de Colloredo à son dernier saut[12].

Le lendemain , le concours est précédé pour la première fois par l'épreuve de qualification : plus de cinquante sauteuses sont présentes, avec 57 inscrites[13]. C'est Evelyn Insam qui remporte cette épreuve de qualification, devant Jacqueline Seifriedsberger et Maren Lundby[14]. Dans un concours très disputé où huit sauteuses peuvent encore prétendre au podium après le premier saut (6 points de retard seulement de Carina Vogt huitième sur Sarah Hendrickson en tête), les favorites sont au rendez-vous, à l’exception d'Alexandra Pretorius disqualifiée dès la première manche[14], et d'Ulrike Graessler qui ne se qualifie pas pour la seconde manche. La gagnante est finalement Sara Takanashi (meilleure deuxième manche), suivie par Sarah Hendrickson, et Anette Sagen à la troisième place. Elles sont rejointes par Carina Vogt (4e), et Evelyn Insam (5e), qui en réalisant 103 mètres[14] confirme ses performances des qualifications et du concours par équipe, et prend le record féminin du tremplin HS 100 de Lysgårds[13]. Viennent ensuite Iraschko, Mattel, Van et Seifriedsberger[15].

Deuxième étape : première coupe du monde à Sotchi

L'étape russe de la coupe du monde se déroule sur le tremplin olympique RusSki Gorki HS 106, d'ailleurs le seul de Krasnaïa Poliana à être enneigé en ce début décembre doux et pluvieux, grâce à de la neige stockée depuis les années précédentes[16]. Nul besoin d'épreuves de qualification, les sauteuses ayant fait le déplacement en Russie n'étant que quarante-six.

Les favorites sont au rendez-vous du concours du , à l’exception d'Ulrike Graessler seulement 27e, d'Alexandra Pretorius qui manque la qualification pour le deuxième saut de 0,2 point, et de Lindsey Van qui tombe et manque également la deuxième manche. Sarah Hendrickson gagne devant Sara Takanashi, deuxième, qui prend le record de ce nouveau tremplin avec 106 mètres, et Anette Sagen troisième ; viennent ensuite Daniela Iraschko quatrième malgré un deuxième saut en retrait, ex-æquo avec Coline Mattel. Evelyn Insam confirme ses résultats de Lillehammer avec la sixième place, puis viennent Jacqueline Seifriedsberger, Carina Vogt (meilleure Allemande), et Katja Požun (meilleure Slovène).

Le lendemain , pour la première fois en coupe du monde féminine, la victoire est partagée par deux sauteuses[17] : comme la veille, Iraschko et Mattel sont ex-æquo, mais sur la plus haute marche du podium cette fois ; elles sont rejointes sur le podium par Sara Takanashi troisième[18], viennent ensuite Seifriedsberger et Vogt, puis Van sixième, qui remonte de la vingt-et-unième place de la première manche grâce au troisième meilleur saut de la deuxième manche. Sa compatriote Hendrickson suit le chemin inverse, septième après avoir été cinquième de la première manche, mais qui ne fait que seizième du deuxième saut : sa série de treize podiums individuels en Coupe du Monde est interrompue[19]. Anja Tepeš pointe à la huitième place (première Slovène) et fait son meilleur résultat en coupe du monde ; Sagen est onzième, Pretorius quinzième. Insam échoue cette fois à se qualifier pour le deuxième saut, Graessler également et ne prend que la trente-septième place de ce concours.

Au classement général de la coupe du monde, Takanashi devance Hendrickson de 24 points, puis viennent Iraschko, Mattel, Sagen puis Vogt[20].

Troisième étape : Ramsau

La quatrième épreuve de la coupe du monde féminine 2012-2013 a lieu sur le tremplin HS 98 Mattensprunganlage de Ramsau que la plupart des sauteuses connaissent bien pour s'y entraîner parfois, notamment avant le récent voyage en Russie[21]. Les favorites de ce concours sont Hendrickson, Takanashi, Mattel, et les sauteuses autrichiennes Iraschko et Siefriedsberger devant leur public[21]. L'épreuve de qualification est remportée par l'Américaine Alissa Johnson devant sa compatriote Jessica Jerome ; parmi les neuf premières, figurent cinq Slovènes, la sixième pointant à la treizième place[22].

Le à la première manche, Mattel est en tête devant Maja Vtič et Jessica Jerome ; les sauteuses les plus attendues sont en retrait, avec Takanashi quatrième, Van cinquième (ex-æquo avec Anja Tepeš dont c'est alors le meilleur saut en coupe du monde), Hendrickson septième, Iraschko neuvième, Vogt onzième, Siefriedsberger treizième, Sagen quatorzième[23]. Evelyn Insam fait le plus long saut avec 90 mètres, mais tombe et ne se place qu'à la vingt-et-unième place[23]. Lors de la deuxième manche, le meilleur saut est effectué par Takanashi qui dépasse Mattel et gagne le concours grâce à ses notes de style[23],[24] ; Tepeš (quatorzième de la manche, neuvième au classement final, meilleure Slovène) et Vtič (vingt-cinquième de la manche, treizième au classement final) ne confirment pas[23], Iraschko remonte de la neuvième à la troisième place, Siefriedsberger de la treizième à la sixième, Sagen de la quatorzième à la huitième. Lindsey Van, quatrième du concours et Jessica Jerome cinquième font leur meilleur résultat de la saison.

Sara Takanashi conforte sa place de leader de la coupe du monde ; Coline Mattel (deuxième) réussi à devancer Sarah Hendrickson (troisième) et Daniela Iraschko (quatrième) ; viennent ensuite Anette Sagen, Jacqueline Siefriedsberger, Carina Vogt et Lindsey Van[25].

Étape en Foret-Noire : Schonach

Le tremplin de Langenwald de Schonach
Le tremplin de Langenwald de Schonach

Les épreuves des 5 et sont comme à l'habitude organisés avec des épreuves Coupe du monde de combiné nordique, conjointement par les ski-clubs de Schonach et de Schönwald[26] ; les concours ont lieu sur le tremplin de Langenwald à Schonach. C'est Katja Požun qui remporte l'épreuve de qualification du vendredi , qui voit également les dix sauteuses allemandes être qualifiées. Les dix sauteuses pré-qualifiées (en raison de leurs places dans les dix premières du classement de la coupe) dépassent toutes les 90 mètres, et sont favorites pour les concours de samedi et dimanche.

Sous la pluie[27], le concours du samedi est remporté par Sara Takanashi[28] qui réalise les deux plus longs sauts de la journée ; elle confirme son statut de grande favorite[29], et gagne devant Evelyn Insam qui monte pour la première fois sur un podium individuel de Coupe du monde[27], et devant les Autrichiennes Daniela Iraschko et Jacqueline Seifriedsberger qui se partagent la troisième place. Viennent ensuite Sagen, Požun et Maja Vtič, puis Carina Vogt, Line Jahr qui prend la neuvième place malgré un saut au 18e rang lors de la deuxième manche, et Maren Lundby qui remonte de la 20e place de la première manche pour prendre la 10e place finale (6e de la deuxième manche). Sarah Hendrickson et Coline Mattel sautent en dessous de leurs attentes, et ne prennent que les onzièmes et douzième places[29].

Le dimanche, sans pluie mais dans le brouillard[30], Sagen saute le plus loin lors de la première manche avec 98 mètres ; elle prend le record du tremplin[30], mais Mattel est en tête à la faveur des points de style ; viennent ensuite Insam et Iraschko, Hendrickson est sixième, et Takanashi seulement neuvième. C'est finalement Anette Sagen qui gagne le concours, Daniela Iraschko est deuxième à 0,6 points, et Coline Mattel troisième[31]. Les meilleures performances de la deuxième manche sont réalisées par Takanashi et Hendrickson, elles remontent aux quatrième et cinquième places. Avec cette quatrième place, Sara Takanashi rompt une série de ininterrompue de douze podiums individuels consécutifs en Coupe du Monde[32], la plus longue série étant celle de Sarah Hendrickson avec treize podiums consécutifs[33].

Deuxième étape en Foret-Noire : Hinterzarten

Le podium du 12 janvier : Hendrickson, Takanashi, Mattel.
Le podium du 12 janvier : Hendrickson, Takanashi, Mattel.

Les entraînement préalables au concours du à Hinterzarten laissent entrevoir un duel pour la victoire entre Sara Takanashi et Sarah Hendrickson[34], mais c'est Coline Mattel qui pointe en tête de la première manche, devant les deux favorites, avec Sagen en quatrième place, puis Jacqueline Seifriedsberger et Katja Požun sixième à moins de quatre point de la première. Daniela Iraschko réalise un saut de 98 mètres qui la place potentiellement en bonne place, mais elle tombe et se blesse gravement au genou ; cette blessure va la tenir éloignée des tremplins pendant au moins tout l'hiver[35]. C'est finalement Hendrickson qui gagne, devant Takanashi puis Mattel[36] ; suivent Seifriedsberger, Požun, Sagen, puis Evelyn Insam septième qui remonte de la douzième place grâce à la troisième performance de la deuxième manche.

Le podium du 13 janvier : Takanashi, Hendrickson, Seifriedsberger.
Le podium du 13 janvier : Takanashi, Hendrickson, Seifriedsberger.

Le dimanche sur ce même tremplin Rothaus d'Hinterzarten, les deux favorites Hendrickson et Takanashi sont de nouveau devancée lors de la première manche, cette fois par Jacqueline Seifriedsberger. Sagen est quatrième, puis Mattel, Insam et Linsdey Van. Avec un saut de 105 mètres à la deuxième manche, Sara Takanashi assure sa victoire devant Hendrickson, Seifriedsberger est troisième, Sagen quatrième, Insam cinquième et Mattel sixième[37].

À l'issue de ce huitième concours qui marque la mi-saison, Sara Takanashi a porté son avance en tête du classement provisoire de la Coupe du Monde à 169 points devant Sarah Hendrickson deuxième, qui a dépassé Coline Mattel troisième. Sagen est quatrième, devant Daniela Iraschko qui rétrograde : elle avait temporairement occupé la deuxième place, mais son total de 390 points acquis depuis le début de saison restera définitif en raison de sa blessure. Les places de six à dix sont occupées par Jacqueline Seifriedsberger, Evelyn Insam, Carina Vogt, Katja Požun et Lindsey Van[38].

Étapes au Japon : Sapporo et Zao

Hormis l'équipe du Japon qui engage ses sauteuses du « groupe national » pour un effectif total de neuf, beaucoup de nations n'engagent qu'un nombre réduit de sportives au Japon : les Américaines sont quatre à Sapporo puis Zao[39], les Italiennes quatre également, mais uniquement à Sapporo[40], les Norvégiennes sont trois à Sapporo, puis Line Jahr sera seule à Zao[41], les Françaises ont l'effectif habituel de trois mais seulement à Sapporo[42], les Tchèques ne font pas le déplacement... L'effectif total est de 41 sauteuses[43] pour les épreuves des 2 et sur le tremplin olympique HS 100 de Miyanomori, et de seulement 33 sauteuses[44] pour les épreuves des 9 et sur le tremplin HS 100 de Yamagata.

Sapporo : le vent perturbe les concours

Le tremplin de Miyanomori à Sapporo.
Le tremplin de Miyanomori à Sapporo.

Les difficiles conditions de temps, et en particulier de vent, ont conduit à l'annulation du saut d'essai préalable au concours du samedi . La première manche est également perturbée par le vent changeant, obligeant à de nombreuses interruptions ; la deuxième manche est d'ailleurs annulée pour préserver la sécurité des sauteuses, validant comme définitif le résultat de la première manche[45]. Avec 97,5 mètres, mais sans faire de télémark, le plus long saut est réalisé par Elena Runggaldier, mais elle termine cinquième du fait des compensations de barre d'élan, de vent, et des notes de style[46]. C'est Coline Mattel qui gagne ce concours, le deuxième de sa carrière, à plus de huit points devant Jacqueline Seifriesberger, et Anette Sagen prend la troisième place[47]. Eva Logar prend la quatrième place, première Slovème et fait son meilleur résultat de la saison[48]. La favorite Sara Takanashi, subit les conditions difficiles et termine à la douzième place, son plus mauvais résultat de sa saison 2013 ; Sarah Hendrickson également subit le vent changeant et prend la septième place ; elle perd la deuxième place provisoire de la Coupe au profit de Mattel[49].

Le lendemain, avec des conditions de vent également changeantes, mais permettant malgré tout de disputer un saut d'essai et deux sauts de concours[50], c'est Jacqueline Seifreidsberger qui gagne son premier concours de Coupe du monde, avec les meilleurs sauts de chaque manche, devant Sagen puis Hendrickson[51]. Špela Rogelj est quatrième, c'est alors son meilleur résultat en Coupe du monde, Takanashi et Mattel se partagent la cinquième place ex-æquo, remontant respectivement des neuvièmes et huitièmes places de la première manche[50]. La deuxième Slovène Urša Bogataj est septième, alors également à sa meilleure place en Coupe du monde.

Zao : les deux concours le même jour

Les essais du vendredi sont annulés à cause du vent[52] ; le concours du samedi débute après un saut d’entraînement et un saut d'essai, mais la manche est annulée et reportée après plusieurs interruptions dues au vent ; la manche commence à nouveau, mais elle est définitivement annulée dès les premiers sauts, et le concours est reporté au lendemain[53],[54]. Le dimanche , les deux concours se déroulent successivement : Sara Takanashi réalise non seulement le meilleur saut d'entraînement, mais aussi les meilleurs sauts des quatre manches suivantes : elle gagne les deux concours, et ne laisse aucune chance à ses rivales Jacqueline Seifriedsberger deuxième les deux fois, Carina Vogt (troisième puis quatrième), Sarah Hendrickson (quatrième puis troisième), Jessica Jerome (cinquième puis sixième), Špela Rogelj (sixième du premier concours), Urša Bogataj (cinquième du deuxième concours, sa meilleure place en Coupe du monde), Van (septième puis huitième)...

Sara Takanashi porte son avance en tête de la Coupe à 230 points sur Sarah Hendrickson ; Jacqueline Seifriedsberger s'empare de la troisième place provisoire, en l’absence de Coline Mattel et Anette Sagen, désormais quatrième et cinquième. Carina Vogt arrive à la sixième place, Iraschko à la septième, puis Katja Požun et Evelyn Insam ex-æquo à la huitième, et Lindsey Van est dixième[55].

Ljubno, étape slovène

Le tremplin Logarska Dalina de 95 mètres à Ljubno est le plus petit de la saison 2013 de Coupe du monde féminine ; il est néanmoins exigeant, avec une piste d'élan très pentue et une table d'envol courte[56]. Quarante-deux sauteuses s'y affrontent les 16 et , dont les favorites Sarah Hendrickson et surtout Sara Takanashi qui effectuent les meilleurs sauts aux entraînement du vendredi [56]. L'équipe slovène, avec notamment Katja Pozun, Spela Rogelj et Ursa Bogataj sont également parmi les meilleurs sauteuses des entraînements, ainsi que Jessica Jerome.

Lors du concours du samedi, devant plusieurs milliers de spectateurs enthousiastes[57], Sara Takanashi une fois de plus réalise les deux meilleurs sauts ; elle est suivie par Sarah Hendrickson et Coline Mattel qui se disputent la deuxième place, à l'avantage d'Hendrickson.

Le dimanche , devant encore plus de spectateurs, le concours est un des plus beaux de la saison[58]. Pour la quatrième fois consécutive, Sara Takanashi est imbattable, et gagne avec plus de vingt points d'avance, sur Coline Mattel. La troisième est Sarah Hendrickson, (5e puis 2e), et la quatrième Katja Pozun, alors qu'elle pointait à la deuxième place à l'issue de la première manche. Les Slovènes, dans leur pays, sont six parmi les treize premières, avec Rogelj 6e, Tepes 8e, Bogataj 9e, Vtic 11e et Logar 13e.

Avec ces 100 points supplémentaires Sara Takanashi ne peut être rejointe au classement général, elle est déjà virtuellement en possession du globe de cristal, qui lui sera effectivement remis à Oslo lors de la finale. Elle est suivie au classement par Sarah Hendrickson puis Coline Mattel qui dépasse Jacqueline Seifriedsberger[59].

Dernières épreuves : Norvège

Les derniers concours de l'hiver 2014 ont lieu en Norvège, d’abord à sur le tremplin de Granåsen HS 105 de Trondheim. Ensuite, pour la première fois en Coupe du monde, les sauteuses se mesurent sur un « gros tremplin » : la finale a lieu sur le Holmenkollbakken, le tremplin HS 134 d'Oslo.

Trondheim

Oslo

Notes et références

Références

  1. Calendrier 2012/2013 au 30 mai 2012
  2. a b c d e f g et h (en) LILLEHAMMER IS READY FOR THE LADIES
  3. (pl) Mała rewolucja - decyzje 48. Kongresu FIS
  4. a b et c (en) COACHES INTERVIEW: GREGOR LINSIG
  5. a et b (en) COACHES INTERVIEW: JACQUES GAILLARD
  6. a b c d e et f (it) Salto con gli sci: al via la Coppa del Mondo femminile
  7. a et b (en) Ski jumper Sarah Hendrickson hoping to keep flying after knee surgery
  8. Calendrier de Coupe du monde féminine de saut à ski 2012-2013
  9. Classement de la Coupe du monde féminine de saut à ski 2013.
  10. Photos : Plus de peur que de mal pour Anette Sagen
  11. (en) Norway wins Ski Jumping World Cup 2012 in Lillehammer
  12. (de) Norwegen bei Mixed-Weltpremiere trotz Sturz siegreich
  13. a et b (en) Takanashi first World Cup winner of the season
  14. a b et c (en) Japan's Sara Takanashi wins first Ski Jumping World Cup of the season
  15. (de) Sara Takanashi gewinnt erstes Einzelspringen der neuen Saison
  16. (it) La Coppa del Mondo di salto speciale fa tappa a Sochi
  17. (en) Two winners on Sunday in Sochi
  18. OFFICIAL RESULTS 09.12.2012 Sochi World Cup Ladies' HS106
  19. (it) Vittoria ex aequo per Daniela Iraschko e Coline Mattel
  20. Classement provisoire coupe du monde féminine 2012/2013 après 3 épreuves
  21. a et b (de) Wettkampfvorschau: Schlussspurt in die Weihnachtspause!
  22. Résultat Ramsau Qualification HS98
  23. a b c et d (it) Sara Takanashi si impone a Ramsau
  24. Mattel 2e (réactions)
  25. Classement provisoire coupe du monde féminine 2012/2013 après 4 épreuves
  26. (en) World Cup continues in Schonach
  27. a et b (en) Third season win for Takanashi
  28. OFFICIAL RESULTS 05.01.2013 Schonach-Schönwald World Cup Ladies' HS106
  29. a et b (de) Unangefochtener Sieg für Sara Takanashi
  30. a et b (en) Schonach: Sagen wins with hill record
  31. OFFICIAL RESULTS 06.01.2013 Schonach-Schönwald World Cup Ladies' HS106
  32. Résultats de Sara Takanashi en Coupe du Monde
  33. (it) Anette Sagen trionfa nella seconda gara di Schonach
  34. (en) Hinterzarten: Sara and Sarah best in trainings
  35. Iraschko out of action for the rest of the season
  36. OFFICIAL RESULTS 12.01.2013 Hinterzarten World Cup Ladies' HS108
  37. OFFICIAL RESULTS 13.01.2013 Hinterzarten World Cup Ladies' HS108
  38. Classement provisoire Coupe du monde féminine 2012/2013 après 8 épreuves
  39. (it)Saltatrici americane per le gare di Coppa del Mondo di Sapporo e Zao
  40. (it) Saltatrici italiane per le gare di Coppa del Mondo di Sapporo
  41. (it) Saltatrici norvegesi per le gare di Coppa del Mondo di Sapporo e Zao
  42. (en) Interview vidéo de Coline Mattel à Sapporo
  43. Liste de départ, 1re manche FIS Ski Jumping World Cup Ladies Sapporo SAT 2 FEB 2013
  44. Liste de départ, 1re manche FIS Ski Jumping World Cup Ladies Sapporo SAT 9 FEB 2013
  45. (en) VICTORY FOR COLINE MATTEL IN SAPPORO
  46. (en) Second World Cup win for Coline Mattel
  47. OFFICIAL RESULTS 02.02.2013 Sapporo World Cup Ladies' HS100
  48. (de) Sapporo: Coline Mattel gewinnt in nur einem Durchgang
  49. Classement provisoire coupe du monde féminine 2012/2013 après 9 épreuves
  50. a et b (it) A Sapporo prima vittoria in carriera per Jacqueline Seifriedsberger
  51. OFFICIAL RESULTS 03.02.2013 Sapporo World Cup Ladies' HS100
  52. (en) Official training in Zao cancelled
  53. (en) Today’s competition is postponed until tomorrow
  54. (en) World Cup in Zao cancelled
  55. Classement provisoire coupe du monde féminine 2012/2013 après 12 épreuves
  56. a et b (en) Ljubno: Takanashi best in official training
  57. (en) Takanashi wins on Saturday in Ljubno
  58. (en) Winning streak of Takanashi continues
  59. Classement de la Coupe du monde 2013, après 14 épreuves.

Annexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Coupe du monde féminine de saut à ski 2012-2013
Listen to this article