Edmée Delebecque - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Edmée Delebecque.

Edmée Delebecque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Edmée Delebecque
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
DieulefitVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Edmée Pauline Delebecque, née le dans le 9e arrondissement de Paris, morte le à Dieulefit (Drôme)[1], est une femme poète, peintre et graveur française.

Biographie

Edmée Delebecque est la petite-fille du député du Pas-de-Calais Germain Delebecque. Ses parents, Édouard Delebecque et Marie-Victoire Sauvage ont cinq enfants : Germaine Delebecque, née en 1866, qui épousera Charles-Louis Girault, l’architecte du Petit Palais à Paris ; André Delebecque, polytechnicien et ingénieur des Mines, spécialiste des lacs français ; Frédéric Delebecque, né en 1870, polytechnicien et colonel d’artillerie ; Jacques Delebecque, né en 1876, journaliste à l'Action française, et Edmée, née en 1880.

Edmée Delebecque débute dans la poésie avec plusieurs recueils. Elle est remarquée très tôt par une sincérité sans concessions et une lucidité sans illusions sur la nature humaine, qui la conduiront plus tard à quitter les cénacles parisiens. Alphonse Séché la place dans son anthologie des femmes poètes françaises[2].

Le musicien Guy Ropartz (1864-1955) met en musique un de ses poèmes : Bercez, bercez mon âme endolorie (Près d'un ruisseau).

Le , elle épouse Alphonse Chapoutot, un avocat à la cour d'appel de Paris dont elle divorce ensuite. En 1925, elle s'installe à Dieulefit où elle mène une carrière d'artiste, réalisant de nombreux paysages, des lithographies et eaux-fortes dont beaucoup serviront à illustrer des cartes postales. Elle expose au Salon de Paris. Dans son œuvre prédominent les vues de la Drôme, de la Provence, de Marseille.

Œuvres

  • Poèmes, Messein, Paris, 1905
  • Je meurs de soif auprès de la fontaine, Sansot et Cie, Paris, 1907
  • Le livre de Job traduit de l'hébreu par Edmée Delebecque, préface d'Israël Levi, Paris, Leroux 1914
  • La Nuit claire, Paris, Delesalle, sd. Revue dont elle est l’éditrice.
  • Dans la solitude du cœur, Paris, Delesalle, sd
  • Dieulefit et ses environs, slnd, ca 1950, recueil de 12 reproductions, texte d’introduction de Rodolphe Bringer
    • J. Guy Ropartz, compositeur : Près d'un ruisseau, poésie d'Edmée Delebecque, (Nancy A. Dupont-Metzner, 1909)

Références

  1. Archives de Paris 9e, acte de naissance no 717, année 1880 (avec mention marginale de décès)
  2. Alphonse Séché, Les muses françaises, anthologie des femmes-poètes (XXe siècle), Paris, Louis Michaud, sd

Voir aussi

Bibliographie

  • Alphonse Séché, Les muses françaises, anthologie des femmes-poètes (XXe siècle), Paris, Louis Michaud, sd
  • Robert Sabatier, Histoire de la poésie française du XXe siècle, vol. I, Paris, Albin Michel, 1982

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Edmée Delebecque
Listen to this article