EuroLigue féminine de basket-ball - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for EuroLigue féminine de basket-ball.

EuroLigue féminine de basket-ball

EuroLeague Women
Généralités
Sport Basket-ball
Création 1958
Autre(s) nom(s) Coupe d’Europe des clubs champions (1958-1996)
Organisateur(s) FIBA Europe
Catégorie Continentale
Périodicité Annuelle
Lieu(x) Europe
Participants 16 équipes
Statut des participants Professionnel
Senior féminin
Site web officiel (en) Site officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon européen
Niveau inférieur EuroCoupe

Palmarès
Tenant du titre
UMMC Iekaterinbourg
Plus titré(s)
Daugava Riga (18)
Pour la dernière compétition voir :
Euroligue 2020-2021

L’EuroLigue féminine (EuroLeague Women), anciennement dénommée Coupe des champions européens féminine (de sa création en 1958 jusqu'en 1996), est une compétition annuelle de basket-ball féminin. Organisée par la FIBA Europe, c'est la compétition interclubs la plus prestigieuse en Europe et l'équipe gagnante est, de ce fait, sacrée championne d'Europe.

Histoire

L'Euroligue était initialement appelée la Coupe d’Europe des clubs champions (European Cup for Women’s Champion Clubs), dominée dans les années 1960 et 1970 par le club soviétique de Riga, le Daugava Riga (ou TTT Riga), remportant 18 fois le titre (1960-1962, 1964-1975, 1977, 1981 et 1982). Cette période est aussi marquée par la présence à de multiples reprises dans le dernier carré du club français du Clermont UC, à chaque fois battu par le club soviétique, que ce soit en demi-finale ou en finale…

Dès sa création, la Coupe d’Europe des clubs champions se conjugue avec la suprématie des pays de l’Est, le Slavia Sofia (Bulgarie) puis le TTT Riga. Ensuite c’est la période des années 1970, dominées par 3 clubs, ceux de Rīga, Clermont et Prague. Et quand les clubs soviétiques commencèrent à décliner, ce fut l’Italie qui se révéla conquérante. Les années 1980 furent complètement dominées par le club de Vicence qui surclassa chacun de ses adversaires. Enfin arrivent les années 1990-2000 qui marquent l’avènement des clubs espagnols (Valence) et le retour au premier plan des clubs russes (UMMC Iekaterinbourg, VBM-SGAU Samara) et français (Bourges Basket, Valenciennes). Mais tout ceci était sans compter sur la détermination et le dynamisme des clubs des autres pays de l’Europe de l’Est : Brno, Gdynia, Pécs, Vilnius, etc.

Déroulement de la compétition

Jusqu’en 2003-2004

La compétition regroupait 16 équipes réparties en 2 groupes. Les 4 premiers de chaque groupe se rencontraient en quarts de finale croisés (1er d’un groupe face au 4e de l’autre) pour accéder au Final Four se déroulant dans une des 4 villes finalistes.

De 2004 à 2011

À cause de l’augmentation du nombre de participants souhaitée par la FIBA Europe pour promouvoir le basket féminin dans de nombreux pays, 21 clubs sont répartis en 3 poules préliminaires de 7 (24 équipes en 4 poules depuis 2007). Les cinq premiers de chaque groupe ainsi que le meilleur 2e sont qualifiés pour les huitièmes de finale.

Le déroulement des huitièmes est établi en fonction d’un classement basé sur les performances de chacun dans le tour préliminaire (victoires, quotient points marqués/points encaissés).

À partir des quarts de finale, la compétition reste identique. Les quatre vainqueurs se qualifient pour le Final Four organisé dans la ville d’un des quatre participants.
Les demi-finales se disputent le vendredi et les finales le dimanche, à chaque fois sur une manche sèche.

À partir de 2012

Les 24 équipes sont réparties en 3 groupes de 8 au premier tour au lieu de 4 poules de 6 précédemment. Les cinq premiers de chaque groupe, ainsi que le meilleur sixième, disputent les huitièmes de finale au meilleur des trois matchs. Les vainqueurs sont qualifiés pour le tournoi final qui réunit huit équipes (Final 8) contre quatre précédemment (Final Four) dans un lieu choisi avant le début de la compétition et non chez l'un des quatre demi-finalistes comme dans l'ancienne formule[1].

Palmarès

Dans le cas d’une finale à 2 manches jouées chez chacun des finalistes, * précède le score de l’équipe jouant à domicile.

Année Lieu de la finale Vainqueur Finaliste 1re manche 2e manche
Sous la dénomination Coupe d’Europe des clubs champions
1959 -
Slavia Sofia (1)
Dynamo Moscou
*63-40 34-*44
1960 -
Daugava Riga (1)
Slavia Sofia
62-*28 *49-43
1961 -
Daugava Riga (2)
Slovan Orbis Prague
76-*77 *72-37
1962 -
Daugava Riga (3)
SK Leningrad
*55-38 48-*44
1963 -
Slavia Sofia (2)
Slovan Orbis Prague
52-*57 *60-49
1964 -
Daugava Riga (4)
Sparta Sokolovo Prague
63-*58 *40-43
1965 -
Daugava Riga (5)
Slavia Sofia
*49-31 52-*62
1966 -
Daugava Riga (6)
Slovan Orbis Prague
*62-39 73-*56
1967 -
Daugava Riga (7)
Sparta CKD Prague
*56-41 55-*52
1968 -
Daugava Riga (8)
Sparta CKD Prague
*76-45 58-*47
1969 -
Daugava Riga (9)
SC Chemie Halle
*62-48 82-*57
1970 -
Daugava Riga (10)
GTS Wisła Cracovie
*61-45 59-*42
1971 -
Daugava Riga (11)
Clermont UC
72-*59 *62-56
1972 -
Daugava Riga (12)
Sparta CKD Prague
*80-59 86-*59
1973 -
Daugava Riga (13)
Clermont UC
64-*44 *83-60
1974 -
Daugava Riga (14)
Clermont UC
*96-67 69-*53
1975 -
Daugava Riga (15)
Sparta CKD Prague
*87-59 72-*56
1976 -
Sparta CKD Prague (1)
Clermont UC
55-*58 *77-57
1977
Barcelone
Daugava Riga (16)
Clermont UC
79-53
1978
Nice
Geas Sesto San Giovanni (1)
Sparta CKD Prague
74-66
1979
La Corogne
Étoile rouge Belgrade (1)
BSE Budapest
97-62
1980
Wittenheim
Sisport Fiat Turin (1)
Mineur Pernik
75-66
1981
Saint-Nazaire
Daugava Riga (17)
Étoile rouge Belgrade
83-65
1982
Cologne
Daugava Riga (18)
Mineur Pernik
78-56
1983
Venise
AS Zolu Vicence (1)
DJK Agon 08 Düsseldorf
76-67
1984
Budapest
Levski Spartak Sofia (1)
AS Zolu Vicence
82-77
1985
Viterbe
AS Fiorella Vicence (2)
Daugava Riga
63-55
1986
Milan
AS Primigi Vicence (3)
DJK Agon 08 Düsseldorf
71-57
1987
Thessalonique
AS Primigi Vicence (4)
Dynamo Novossibirsk
86-73
1988
Düsseldorf
AS Primigi Vicence (5)
Dynamo Novossibirsk
70-64
1989
Florence
Jedinstvo-Aida Tuzla (1)
AS Primigi Vicence
74-70
1990
Césène
Trogylos Enimont Priolo (1)
CSKA Moscou
86-71
1991
Barcelone
Ahena Césène (1)
Arvika Basket
84-66
1992
Bari
CB Dorna-Godella Valence (1)
Dynamo Aspro Kiev
66-56
1993
Llíria
CB Dorna-Godella Valence (2)
SFT Côme
66-58 (a.p.)
1994
Poznań
SFT Côme (1)
CB Dorna-Godella Valence
79-68
1995
Côme
SFT Côme (2)
Costa Naranja Godella Valence
64-57
1996
Sofia
BTV Wuppertal (1)
SFT Côme
76-62
Sous la dénomination Euroligue
1997
Larissa
CJM Bourges (1)
BTV Wuppertal
71-52
1998
Bourges
CJM Bourges (2)
Pool Getafe Madrid
76-64
1999
Brno
SCP Ružomberok (1)
SFT Côme
63-48
2000
Ružomberok
SCP Ružomberok (2)
CJM Bourges
67-64 (a.2p.)
2001
Messine
CJM Bourges (3)
US Valenciennes
73-71
2002
Liévin
US Valenciennes (1)
Lotos VBW Clima Gdynia
78-72
2003
Bourges
UMMC Iekaterinbourg (1)
US Valenciennes
82-80
2004
Pécs
US Valenciennes (2)
Lotos VBW Clima Gdynia
93-69
2005
Samara
VBM-SGAU Samara (1)
Gambrinus Brno
69-66
2006
Brno
Gambrinus Brno (1)
VBM-SGAU Samara
68-54
2007
Vidnoïe
Spartak Région de Moscou (1)
Ros Casares Valence
76-62
2008
Brno
Spartak Région de Moscou (2)
Gambrinus Brno
75-60
2009
Salamanque
Spartak Région de Moscou (3)
Halcón Avenida Salamanque
85-70
2010
Valence
Spartak Région de Moscou (4)
Ros Casares Valence
87-80
2011
Iekaterinbourg
Halcón Avenida Salamanque
Spartak Région de Moscou
68-59
2012
Istanbul
Ros Casares Valence (3)
Rivas Ecópolis
65-52
2013
Iekaterinbourg
UMMC Iekaterinbourg (2)
Fenerbahçe Istanbul
82-56
2014
Iekaterinbourg
Galatasaray Istanbul (1)
Fenerbahçe Istanbul
69-58
2015
Prague
USK Prague (1)
UMMC Iekaterinbourg
72-68
2016
Istanbul
UMMC Iekaterinbourg (3)
Nadejda Orenbourg
72-69[2]
2017
Iekaterinbourg
Dynamo Koursk (1)
Fenerbahçe Istanbul
77-63
2018
Sopron
UMMC Iekaterinbourg (4)
Sopron Basket
72-53
2019
Sopron
UMMC Iekaterinbourg (5)
Dynamo Koursk
91-67
2020 Compétition annulée au stade des quarts de finale en raison de la pandémie de Covid-19.
2021
Istanbul
UMMC Iekaterinbourg (6)
Perfumerías Avenida Salamanque
78-68

Bilan

Titres par club

Rang Club Pays Titres Finales perdues Finales disputées
1 Riga
Union soviétique
18 1 19
2 Iekaterinbourg
Russie
6 1 7
3 Vicence
Italie
5 2 7
4 Spartak Région de Moscou
Russie
4 1 5
5 Valence
Espagne
3 4 7
6 Bourges
France
3 1 4
7 Côme
Italie
2 3 5
8 Valenciennes
France
2 2 4
Sofia
Bulgarie
2 2 4
10 Ružomberok
Slovaquie
2 0 2
11 Sparta Prague
Tchécoslovaquie
1 9 10
12 Brno
Tchéquie
1 2 3
Salamanque
Espagne
1 2 3
14 Samara
Russie
1 1 2
Wuppertal
Allemagne
1 1 2
Belgrade
Yougoslavie
1 1 2
Dynamo Koursk
Russie
1 1 2
18 Césène
Italie
1 0 1
Priolo
Italie
1 0 1
Tuzla
Yougoslavie
1 0 1
Turin
Italie
1 0 1
Sesto San Giovanni
Italie
1 0 1
Galatasaray Istanbul
Turquie
1 0 1
USK Prague
République tchèque
1 0 1

Titres par nation

Rang Pays Titres Finales perdues Finales disputées
1
Union soviétique
18 6 24
2
Russie
12 5 17
3
Italie
11 5 16
4
France
5 8 13
5
Espagne
4 8 12
6
Bulgarie
3 4 7
7
Tchéquie
2 2 4
8
Yougoslavie
2 1 3
9
Slovaquie
2 0 2
10
Tchécoslovaquie
1 9 10
11
Allemagne
1 3 4
12
Turquie
1 3 4

Leaders statistiques par saison

Saison Meilleure marqueuse PPM Meilleure rebondeuse RPM Meilleure passeuse PDPM
1991–92
Razija Mujanović
27,3
Razija Mujanović
9,1
Corinne Benintendi
2,7
1992–93
Yelena Khudashova
24,8
Katrina Johnson
11,6
Corinne Benintendi
5,1
1993–94
Razija Mujanović
20,4
Katrina Johnson
12,7
Corinne Benintendi
5,2
1994–95
Clarissa Davis
30,5
Elena Baranova
9,9
Teresa Weatherspoon
6,0
1995–96
Clarissa Davis
25,9
Venus Lacy
12,7
Svetlana Antipova
6,6
1996–97
Yolanda Griffith
24,7
Yolanda Griffith
17,1
Michele Timms
5,7
1997–98
Jennifer Gillom
21,8
Maria Stepanova
12,4
Lyudmila Konovalova
5,9
1998–99
Sandy Brondello
19,5
Marlies Askamp
12,3
Ana Belén Álvaro
4,8
1999–00
Mila Nikolić
19,1
Małgorzata Dydek
10,6
Aluma Goren
4,4
2000–01
Ann Wauters
20,9
Małgorzata Dydek
10,7
Iveta Bieliková
5,7
2001–02
Albena Branzova
20,8
Yolanda Griffith
11,5
Ticha Penicheiro
5,3
2002–03
Ana Joković
21,1
Małgorzata Dydek
10,4
Audrey Sauret-Gillespie
4,8
2003–04
Gordana Grubin
20,5
Maria Stepanova
12,2
Kristi Willoughby
5,9
2004–05
Katie Douglas
20,4
Michelle Snow
13,6
Dalma Iványi
6,9
2005–06
Katie Douglas
20,8
Rebekkah Brunson
11,3
Caroline Aubert
6,1
2006–07
Tina Thompson
21,1
DeLisha Milton-Jones
10,9
Caroline Aubert
6,0
2007–08
Lauren Jackson
23,6
Nicole Ohlde
9,5
Dalma Iványi
5,7
2008–09
Diana Taurasi
20,5
Laura Harper
12,0
Dalma Iványi
7,5
2009–10
Diana Taurasi
24,9
Candice Dupree
11,0
Anđa Jelavić
6,7
2010–11
Penny Taylor
19,2
Cheryl Ford
14,2
Dalma Iványi
5,4
2011–12
Diana Taurasi
20,9
Cheryl Ford
11,9
Sharnee Zoll-Norman
6,6
2012–13
Tina Charles
24,0
Tina Charles
12,5
Laia Palau
6,4
2013–14
Jantel Lavender
20,3
Luca Ivanković
11,1
Laia Palau
6,8
2014–15
Nneka Ogwumike
19,5
Candace Parker
11,0
Laia Palau
7,1
2015–16
Diana Taurasi
20,9
Crystal Langhorne
10,8
Laia Palau
7,1
2016–17
Yvonne Turner
18,8
Nneka Ogwumike
10,2
Laia Palau
7,8
2017–18
Kayla McBride
18,7
Jantel Lavender
8,6
Courtney Vandersloot
9,0
2018–19
Breanna Stewart
21,0
Brionna Jones
10,9
Amel Bouderra
6,9
2019–20
Alina Iahoupova
21,3
Alyssa Thomas
11,4
Courtney Vandersloot
7,1
2020–21
Alina Iahoupova
20,0
Clarissa dos Santos
12,3
Courtney Vandersloot
7,6

Identité visuelle

  • Logo de la saison 2011-2012 à la saison 2019-2020.
    Logo de la saison 2011-2012 à la saison 2019-2020.
  • Logo depuis la saison 2020-2021.
    Logo depuis la saison 2020-2021.

Notes et références

  1. « Euroligue (F) : Changement de format », Sport365.fr, (consulté le )
  2. « Emma Meesseman remporte l'Euroligue féminine avec Ekaterinburg », dhnet.be, (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
EuroLigue féminine de basket-ball
Listen to this article