Felipe Guardiola - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Felipe Guardiola.

Felipe Guardiola

Felipe Guardiola
Fonctions
Sénateur aux Cortes Generales

(3 ans, 10 mois et 6 jours)
Circonscription Communauté valencienne
Législature IVe et Ve
Groupe politique Socialiste
Porte-parole du groupe socialiste
au Parlement valencien

(3 ans, 8 mois et 19 jours)
Législature IIe
Prédécesseur Alberto Pérez Ferré (ca)
Successeur Segundo Bru (es)
Député au Parlement valencien

(7 ans, 9 mois et 26 jours)
Élection 8 mai 1983
Réélection 10 juin 1987
Circonscription Castellón
Législature Ire et IIe
Groupe politique Socialiste
Vice-président de la Généralité valencienne

(4 ans et 29 jours)
Président Joan Lerma
Gouvernement Lerma I
Prédécesseur Poste créé
Successeur José Luis Olivas (indirectement)
Conseiller à l'Intérieur

(2 ans et 26 jours)
Président Joan Lerma
Gouvernement Lerma I
Prédécesseur Poste créé
Successeur Serafín Castellano (es) (indirectement)
Député aux Cortes Generales

(4 ans, 1 mois et 10 jours)
Élection
Réélection
Circonscription Castellón
Législature Ire et IIe
Groupe politique Socialiste
Successeur Irma Simón Calvo (ca)
Biographie
Nom de naissance Felipe Guillermo Guardiola Sellés
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Valence (Espagne)
Nationalité Espagnol
Parti politique PSOE
Syndicat UGT
Diplômé de Université de Valence
Profession Avocat

Felipe Guillermo Guardiola Sellés est un homme politique espagnol membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), né le à Valence.

Il est député de la circonscription de Castellón au Congrès entre 1979 et 1983. Vice-président et conseiller à l'Intérieur du conseil du Pays valencien à compter de 1981, il conserve ces deux responsabilités lors de la formation de la Généralité valencienne. Il est relevé de son département exécutif en 1985.

Il quitte le conseil de la Généralité valencienne en 1987 pour devenir porte-parole du groupe socialiste au Parlement valencien. Après une législature à exercer cette fonction, il rejoint en 1991 le Sénat espagnol, où il siège quatre ans. Il se retire ensuite de la vie politique.

Formation et vie professionnelle

Felipe Guillermo Guardiola Sellés naît le à Valence. Il étudie le droit à l'université de Valence entre 1968 et 1973, puis obtient un diplôme en criminologie[1],[2].

Après des études en commerce exétieur à la chambre de commerce espagnole à Londres en 1974, il devient directeur de la chambre de compensation de Castellón de la Plana pendant cinq ans. Il fonde en 1975 l'institution culturelle Promoción de Actividades Culturales de Castellón[1].

Engagement politique

Parlementaire national

Il constitue en la fédération du Parti socialiste populaire (PSP) dans la province de Castellón, et en devient le secrétaire. Il renonce à cette responsabilité en 1977, puis adhère au Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et à l'Union générale des travailleurs (UGT)[1].

Lors des élections générales du 1er mars 1979, il est élu député de la circonscription de Castellón au Congrès des députés[1]. Il est réélu à l'occasion des élections générales anticipées du 28 octobre 1982[3].

Conseiller puis député valencien

Le , après la signature d'un accord de partage des responsabilités passé entre l'Union du centre démocratique (UCD), le Parti socialiste du Pays valencien-PSOE (PSPV-PSOE) et le Parti communiste du Pays valencien-Parti communiste d'Espagne (PCPV-PCE), Felipe Guardiola prend les fonctions de vice-président et conseiller[a] à l'Intérieur du conseil du Pays valencien, sous la présidence du centriste Enrique Monsonís[4].

Il est confirmé le , lorsque le socialiste Joan Lerma prend la tête du gouvernement transitoire de la nouvelle Généralité valencienne[5].

Élu député de la circonscription de Castellón au Parlement valencien à l'occasion des élections parlementaires du 8 mai 1983[2], il est maintenu dans ses responsabilités à la formation du gouvernement Lerma I, le suivant. Il abandonne ses responsabilités sur le département de l'Intérieur, qui disparaît de l'organigramme, le [6]. À la suite des élections du 10 juin 1987, il quitte l'exécutif afin de prendre les fonctions de porte-parole du groupe parlementaire socialiste[7].

Sénateur

Il ne se représente pas aux élections de mai 1991. Le , Felipe Guardiola est élu au Sénat par le Parlement valencien[8]. Il quitte son siège à l'issue de son mandat de quatre ans, le [9]. Il se retire alors de la vie politique.

Le secrétaire général du PSPV-PSOE Joan Ignasi Pla le nomme le au sein d'un comité d'experts interne — aux côtés notamment de Joan Lerma et Ciprià Ciscar — chargé de conseiller la direction pour formuler des propositions de réforme du statut d'autonomie de la Communauté valencienne[10]. La réforme statutaire est approuvée, fruit d'un consensus entre conservateurs et socialistes, est adoptée le [11].

Note

  1. En Espagne, un « conseiller » (en espagnol : consejero) est un membre du gouvernement d'une communauté autonome.

Références

  1. a b c et d (es) Congrès des députés, « I Legislatura (1979-1982) Guardiola Selles, Felipe Guillermo », sur congreso.es (consulté le ).
  2. a et b (es) Parlement valencien, « Felipe Guardiola Sellés », sur cortsvalencianes.es (consulté le ).
  3. (es) Congrès des députés, « II Legislatura (1982-1982) Guardiola Selles, Felipe Guillermo », sur congreso.es (consulté le ).
  4. (es) Jaime Millas, « Un Consell con 12 carteras », El País,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (es) Jaime Millas, « Joan Lerma presentó públicamente el primer Gobierno de la Generalitat valenciana », El País,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (es) Généralité valencienne, « Gobiernos de la Generalitat por legislaturas I Legislatura », sur presidencia.gva.es (consulté le ).
  7. (es) Parlement valencien, « La Junta de Síndics », sur cortsvalencianes.es (consulté le ).
  8. (es) Sénat, « Guardiola Sellés, Felipe », sur senado.es (consulté le ).
  9. (es) Sénat, « Guardiola Sellés, Felipe », sur senado.es (consulté le ).
  10. (es) « El PSPV reúne a expertos y líderes cívicos para impulsar la reforma del Estatut », El País,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. (es) « Las Corts aprueban hoy la reforma del Estatuto », El Periódico Mediterráneo,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Felipe Guardiola
Listen to this article