Forces britanniques en Allemagne - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Forces britanniques en Allemagne.

Forces britanniques en Allemagne

Quartier-général des forces britanniques en Allemagne
Quartier-général des forces britanniques en Allemagne

Les forces britanniques en Allemagne (British Forces Germany ou BFG) est le nom du service britannique militaire et civil basé en Allemagne, et qui fait partie de la British Army (armée de terre britannique). À la suite de la dissolution de la British Army of the Rhine (BAOR) et de la Royal Air Force Germany (en) (RAFG) à la fin de la guerre froide, le personnel des forces armées britanniques en Allemagne a été réduit à environ 25 000 personnes en 2004 et il est annoncé le retrait total des forces britanniques en Allemagne en 2019.

Les BFG sont principalement concentrées en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et en Basse-Saxe dans l'ancienne zone d'occupation britannique en Allemagne.

Historique

La BFG a considérablement réduit ses effectifs depuis le rapport de l’Options for Change (en) (plan de restructuration des forces armées britanniques) au début des années 1990, mais elle reste la plus grosse concentration des forces armées du Royaume-Uni stationnées en permanence hors du pays. Depuis lors, la présence britannique est regroupée autour de la 1re division blindée, ses trois brigades et des éléments de soutien. Le quartier général est situé à Herford, près de Bielefeld, avec des garnisons séparées à Gütersloh, Hohne, et Paderborn. Une autre garnison à Osnabrück a fermé en 2009. De plus, la zone de garnison du Rhin (Rhine Garrison) contient le complexe militaire de Rheindahlen (en) et le QG de l'Allied Rapid Reaction Corps (en).

Durant la période des « troubles » en Irlande du Nord, la PIRA a pris pour cible le personnel militaire en Allemagne entre 1988 et 1990. Les différentes attaques ont conduit à la mort de 9 personnes, y compris des civils, et beaucoup de blessés.

Selon la BBC, la présence de la BFG en Allemagne génère 1,5 milliard d'euros chaque année pour l'économie allemande[1].

En 2010, la BFG à un effectif de 20 000 militaires accompagné de 23 000 proches et dispose de 4 700 employés civils.

La Strategic Defense Review annoncé le annonce la fin de la présence militaire britannique en Allemagne en 2020[2]. La moitié du personnel devra être rentrée d'ici à 2015, et le reste d'ici à 2020[3]. En mars 2013, on annonce que les derniers 4 300 militaires britannique quitteront le pays entre 2016 et 2019[4].

La British Army Germany rugby union team (en) joue régulièrement des matchs contre des nations comme la Belgique, le Danemark, les Pays-Bas, l'Allemagne ou le Luxembourg.

Organisation

Le soutien administratif pour le personnel militaire britannique en Allemagne et à travers l'Europe continentale est déléguée à l'United Kingdom Support Command (commandement de soutien du Royaume-Uni). Les 4 garnisons en Allemagne sont sous le contrôle administratif direct de l'UKSC. L'officiel général commandant l'UKSC est également à la tête de la British Forces Liaison Organisation, qui est responsable de la liaison et du maintien des relations avec les autorités civiles allemandes.

Environ 56 000 personnes font partie de la BFG, avec seulement 23 000 dans l'armée elle-même et près de 2 200 civils postés en Allemagne[Quand ?].

Unités en 2010

Challenger 2 sur le terrain d'entrainement de Bergen-Hohne en 2004.
Challenger 2 sur le terrain d'entrainement de Bergen-Hohne en 2004.

1re division blindée

(1st Armoured Division)

  • 1er régiment de l'Army Air Corps (Lynx)
  • 12e régiment de la Royal Artillery (défense aérienne)
  • 1er régiment de soutien logistique du Royal Logistic Corps (en)
  • 1er régiment de la Royal Military Police (en)
  • 1er régiment de transmission de la 1re division blindée

7e brigade blindée

Challenger 2 du 3e bataillon du The Mercian Regiment (en) en 2012.
Challenger 2 du 3e bataillon du The Mercian Regiment (en) en 2012.
Un FV510 Warrior du même bataillon.
Un FV510 Warrior du même bataillon.

(7th Armoured Brigade ou « The Desert Rats »)

  • Royal Scots Dragoon Guards (Carabiniers and Greys) (en) (blindés)
  • 3e bataillon du The Mercian Regiment (en) (infanterie blindée)
  • The Highlanders, 4e bataillon du Royal Regiment of Scotland (infanterie blindée)
  • 2e bataillon du Royal Anglian Regiment (en) (infanterie légère)
  • The 9e/12e Lancers (formation de reconnaissance)
  • 3e régiment de la Royal Horse Artillery (artillerie auto-propulsée)
  • 32e régiment du génie des Royal Engineers
  • 207e escadron de transmission du Royal Corps of Signals
  • 2e bataillon du Royal Electrical and Mechanical Engineers (en)
  • 2e régiment médical du Royal Army Medical Corps
  • 2e régiment de soutien logistique du Royal Logistic Corps (en)
  • 111e compagnie de la Royal Military Police (en)

20e brigade blindée (en)

(20th Armoured Brigade ou « The Iron Fist »)

102e brigade logistique (en)

(102nd Logistics Brigade)

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Sur les forces de l'OTAN en RFA

Liens externes

Bibliographie

  • (en) The British Army in Germany: An Organizational History 1947-2004, Graham Watson, Richard, A Rinaldi, Tiger Lily Publications LLC, 2005, (ISBN 978-0972029698)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Forces britanniques en Allemagne
Listen to this article