Géographie de l'Essonne - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Géographie de l'Essonne.

Géographie de l'Essonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le département de l'Essonne est un département français situé au sud ouest de la région Île-de-France. Il est pour 40 % de son territoire intégré à l’agglomération parisienne[1].

situation géographique du département dans la région Île de France
situation géographique du département dans la région Île de France

Caractéristiques générales

Étendue

Situé au sud ouest de Paris, ce département a une superficie de 1 804 4 m. Il est habité par 1 208 004 personnes, au recensement de 2009 (soit un densité de population de 669 personnes au km2)[2].

Climat

Le département de l’Essonne se caractérise par un climat océanique dégradé, principalement sous l’influence des régimes d’Ouest - Sud-Ouest.

Cela se traduit par une fréquence élevée des pluies (environ cent soixante jours par an), paradoxalement l’Essonne figure parmi les départements les plus secs de France, le mot sec étant relatif aux quantités de pluie (cinq cent soixante millimètres par an à Brétigny-sur-Orge contre huit cent soixante-dix millimètres à Nice ou six cent trente millimètres à Marseille). Les précipitations sont bien réparties tout au long de l’année, toutefois l’été connaît des précipitations surtout sous forme d’averses orageuses brèves mais intenses. De 1947 à 2006 la station comptabilise en moyenne vingt-deux jours par an d’orage, seize jours par an de neige, ainsi que quarante-quatre jours par an de brouillard. L’ensoleillement est de 1790 heures par an.

L’influence du climat continental entraîne cependant des écarts parfois importants et des records de température élevés avec 38,2 °C relevés le et très bas à −20,6 °C le . À noter que les températures minimales sont systématiquement plus élevées d’un à deux degrés celsius dans le nord du département du fait de la densité urbaine plus forte.

Relief

Le terrain s’étage ainsi en un vaste plateau sur la moitié ouest, descendant en pente douce vers la pénéplaine de la Seine au nord-est et entrecoupé de vallées plus ou moins encaissées. Le point culminant du département est ainsi situé à cent soixante-dix-huit mètres à Pecqueuse tandis que le point le plus bas, en bord de Seine est positionné à trente-et-un mètres à Vigneux-sur-Seine.

Géologie

Le département de l’Essonne est géologiquement implantée dans le bassin parisien. Son sous-sol est relativement homogène sur l’ensemble du territoire avec quelques variations entre le sud et le nord-est. Au sud-est le sous-sol est constitué de couches successives de sable de Fontainebleau et de calcaire. Au nord-ouest et à l’est, le calcaire est remplacé par de la marne et dans les vallées de l’Yvette et de la Bièvre, le sable compacté forme des blocs de meulière. Au centre du territoire, le gypse se mêle au calcaire et la marne. Dans les vallées de l’Essonne et de l’Orge s’ajoutent une couche d’argile à silex, et à l’extrême est du territoire, dans le Gâtinais, en profondeur une couche de craie. Au nord-est de la Seine, le plateau briard est composé de couches successives de marne, de sable et de calcaire[3].

Hydrographie

Plusieurs cours d'eau arrosent le département, dont l'Essonne, rivière affluent de la Seine, qui lui donna son nom. Le principal, le fleuve la Seine passe au nord-est du territoire, il entre par l’est au Coudray-Montceaux et parcourt vingt-quatre kilomètres jusqu’à Vigneux-sur-Seine. Les rivières le traversant sont : la Juine, la Rimarde, l'Orge, la Bièvre, l'Yvette, la Chalouette, la Charmoise, l'École, la Louette, la Prédecelle, la Rémarde, la Renarde, le Réveillon, la Salmouille et l'Yerres.

Subdivisions

Anciennes provinces française

Le territoire de l'Essonne se confond avec une partie d'anciennes provinces, dont notamment le Hurepoix, le Gâtinais.

Cantons et villes

Le département est composé de trois arrondissements : arrondissement d'Évry à l'est, arrondissement d'Étampes au sud ouest, arrondissement de Palaiseau au nord ouest.

L’arrondissement d’Évry est composé de dix-sept cantons regroupant cinquante-deux communes 
localisation de l'arrondissement d'Évry
localisation de l'arrondissement d'Évry
L’arrondissement d’Étampes est composé de six cantons regroupant soixante-dix neuf communes 
localisation de l'arrondissement d'Étampes
localisation de l'arrondissement d'Étampes
L’arrondissement de Palaiseau est constitué de dix neuf cantons regroupant soixante-cinq communes 
localisation de l'arrondissement de Palaiseau
localisation de l'arrondissement de Palaiseau

Démographie

Le département de l'Essonne ayant été créé officiellement en 1968, les décomptes antérieurs à cette date sont dénombrés sur le département de Seine-et-Oise.

Évolution démographique
1968 1975 1982 1999 2006 2007 2008 2009 2010
673 325923 063988 0001 134 0261 198 2731 201 9941 205 8501 208 0041 215 340
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : Insee[4])
Histogramme de l’évolution démographique.

Aménagement du territoire

Zones urbaines

Zones agricoles

Espaces naturelles

Voir aussi

Notes et références

Sources

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Géographie de l'Essonne
Listen to this article