Géorgiens

peuple du Caucase du Sud / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

Les Géorgiens, ou Kartvéliens (géorgien : ქართველები - Kartvelebi), sont un peuple autochtone caucasien présent principalement en Géorgie, dans le Caucase du Sud.

Géorgiens
ქართველები
Kartvelebi
Populations importantes par région
Géorgie 3 224 564 (2014)[1]
Russie

157 803 (2010)[2], mais en réalité pas loin de 800 000[3]

Turquie 151 000 (2014)[5] - 60 000 officiels à 2 millions dans les faits[3]
Iran environ 100 000 (2009)[6]
États-Unis environ 100 000[3]
Abkhazie 46 499 (2011)[7]
Israël 45 000[8] - 70 000[9]
Ukraine 34 199 (2001)[10]
Allemagne 30 000[11]
Grèce 27 400 (2011)[12], voire 400 000 en réalité[3]
Royaume-Uni 15 000[3]
Italie 14 045 (2016)[13],[3]
Azerbaïdjan 9 900 (2009)[14]
France 8 460 (2013)[15]
Espagne 6 000[3]
Canada 3 155 (2011)[16]
Chypre 3 000[17]
Biélorussie 3 000[18]
Arménie 1 500[19]
Population totale 5-7 Millions
Autres
Régions d’origine Caucase
Langues Géorgien et autres langues kartvéliennes
Religions Majoritaire : Christianisme orthodoxe (Catholicosat-Patriarcat de toute la Géorgie). Minorités : Islam, Judaïsme, Catholicisme
Ethnies liées Arméniens

La culture préchrétienne des Géorgiens, avec des divinités comme Armazi, Mtzkhéthos ou Zaden, était connue dans la Grèce antique, comportant des aspects religieux, linguistiques et sociétaux (gastronomie, chants et danses traditionnels, coutumes). La Géorgie apparaissait alors le plus souvent sous le nom d'Ibérie, ayant une tradition militaire affirmée qui lui permit de résister à la pression des empires voisins[20]. Cette culture a évolué et s'est exportée par des émigrations de toute nature : forcées, religieuses, politiques, économiques et parfois individuelles[21].

Les Géorgiens au sens large (qui dépasse le groupe des citoyens de la Géorgie) sont locuteurs de langues qui n'appartiennent pas à la famille indo-européenne : les langues kartvéliennes qui se subdivisent en quatre sous-groupes, le géorgien lui-même, le laze, le mingrélien et le svane[22].

Sur le plan religieux, la première religion monothéiste attestée sur le territoire géorgien fut le judaïsme plusieurs siècles avant Jésus-Christ. Il était encore minoritaire lorsque le christianisme y apparut au premier siècle de notre ère ; les Géorgiens en firent leur religion d'État au IVe siècle[23]. Plus tard, minoritairement, sous les influences perse et turques, une partie des Géorgiens se convertit à l'islam chiite ou sunnite. La Catholicosat-Patriarcat de toute la Géorgie reste cependant largement majoritaire aujourd'hui.