Gare de Tamines - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gare de Tamines.

Gare de Tamines

Tamines

Le bâtiment voyageurs vu de la rue Victor Lagneau.
Localisation
Pays Belgique
Commune Sambreville
Section Tamines
Adresse rue Victor Lagneau
5060 Tamines
Coordonnées géographiques 50° 25′ 57″ nord, 4° 36′ 35″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Code UIC 88746099
Services InterCity (IC)
Suburbain (S)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 130, Namur à Charleroi
150, Tamines à Jemelle (fermée)
147, Tamines à Landen (fermée)
Voies 4
Altitude 102 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

La gare de Tamines est une gare ferroviaire belge de la ligne 130, de Namur à Charleroi, située à Tamines sur le territoire de la commune de Sambreville dans la province de Namur en Région wallonne.

Elle est mise en service en 1843 par l'administration des chemins de fer de l'État belge, le bâtiment voyageurs actuel est construit en 1880.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S61) et d'Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 102 mètres d'altitude[1], la gare de Tamines est située au point kilométrique (PK) 22,000 de la ligne 130, de Namur à Charleroi, entre les gares d'Auvelais et Aiseau[2].

C'est un nœud ferroviaire avec la ligne 150, de Tamines à Jemelle et la ligne 147, de Tamines à Landen. Ces deux lignes, qui ne voient plus le passage des voyageurs depuis plusieurs dizaines d'années, sont cependant encore exploitées par le trafic marchandise sur certaines portions: entre Tamines et Aisemont pour la ligne 150 et entre Fleurus et Auvelais pour la ligne 147 (portion reconstruite au début des années 2000). Le reste de ces deux lignes a soit disparu ou est exploité par d'autres acteurs.

Histoire

Le tout premier train à avoir traversé Tamines était un train d’essais mis en marche entre Bruxelles et Namur à la fin des travaux, le . La distance séparant Bruxelles de Namur, via Braine-le-Compte et Charleroi, fut parcourue en h[3].

L’administration des chemins de fer de l’État belge inaugure le la gare de Tamines, ainsi que la ligne de Braine-le-Comte à Namur (actuelles lignes 117, 124 et 130)[4]. À partir du de la même année, les trains commencent à circuler régulièrement[3].

L’aspect du premier bâtiment de la gare n'est pas connu. En 1880, les chemins de fer de l'État Belge font construire un monumental bâtiment voyageurs[5] pratiquement identique à celui de la gare de Virton. Il est constitué de deux parties hautes à toiture mansardée encadrant une aile basse de sept travées sous bâtière avec un fronton surplombant l’entrée.

Service des voyageurs

Accueil

Gare de la SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'un automate pour l'achat de titres de transport. Un service, des aménagements et des équipements sont à la disposition des personnes à mobilité réduite[6].

Desserte

Tamines est desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S61) et d’Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur la ligne 130 (Charleroi - Namur)[7].

Semaine

La desserte régulière est constituée de quatre trains :

Deux trains d'heure de pointe (P) circulent de Jemeppe-sur-Sambre à Charleroi-Sud et Bruxelles (Schaerbeek) le matin et effectuent le trajet inverse l'après-midi.

Il existe aussi un aller-retour Tamines - Jemeppe-sur-Sambre - Gembloux, le matin, via la ligne 144.

Week-end et jours fériés

La desserte est moins étoffée et comprend :

  • un train IC Mouscron - Tournai - Mons - Charleroi - Namur - Huy - Liège - Herstal - Liers, toutes les heures.
  • un train S61 entre Namur et Ottignies via Charleroi, toutes les deux heures.

Intermodalité

Un parc gratuit pour les vélos et un parking, également gratuit, pour les véhicules y sont aménagés[6].

Elle est desservie par des bus[6]. Pour les TEC Namur-Luxembourg, il s'agit des lignes 36 (Tamines-Auvelais-Arsimont-Ham s/s-(Spy)); 58 (Moignelée-Tamines-Auvelais-Jemeppe s/s-Spy ou St-Martin); 147a (Tamines-Lambusart-Fleurus-Ligny-Gembloux) et 150a (Tamines-Falisolle-Fosses-la-Ville-Mettet-Ermeton-sur-Biert). Les lignes 155/156 (Gilly-Châtelet/Chatelineau-Montigny s/s-Aiseau-Tamines-Auvelais-Velaine s/s-Wanfercée Baulet-Châtelet/Chatelineau) sont quant à elles assurées par les TEC Charleroi.

  • 2008.
    2008.
  • 2008.
    2008.
  • 2016.
    2016.

Notes et références

  1. Altitude, source Google Earth (consulté le 22 décembre 2016).
  2. Document de référence du réseau : Annexe E.1 - Distances entre gares et nœuds, Infrabel, , 43 p. (lire en ligne [PDF]), p. 32.
  3. a et b « Tamines : vue du chemin de fer entre Aiseau et Tamines », sur Sambreville bibliotheca (consulté le )
  4. Édouard Perrot, Des chemins de fer belges, M. Hayez, (lire en ligne)
  5. Site inlibroveritas.net Histoire de la ville de Tamines, par Frère Alexis-Marie GOCHET lire (consulté le 1er avril 2012).
  6. a b et c « Tamines », sur SNCB (consulté le ).
  7. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le ).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gare de Tamines
Listen to this article