George B. Seitz - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for George B. Seitz.

George B. Seitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

George B. Seitz
Nom de naissance George Brackett Seitz
Naissance
Boston, Massachusetts, États-Unis
Nationalité
Américaine
Décès (à 56 ans)
Los Angeles, États-Unis
Profession réalisateur, scénariste, producteur, acteur

George B. Seitz est un réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain, né le à Boston, dans le Massachusetts, et mort le à Hollywood, en Californie.

Biographie

Il a d'abord été dramaturge puis écrivain pour des magazines Pulp "haut de gamme" tels que Adventure et People's Magazine.

Ses débuts au cinéma ont majoritairement eu lieu à Fort Lee, dans l’État du New Jersey, qui était alors la capitale du cinéma américain et du monde : de nombreux studios s'y trouvaient avant qu'ils ne démangent tous à Hollywood vers 1930[1].

George B. Seitz est connu pour les scénarios qu'il a écrits pour les feuilletons cinématographiques d'action tels que Les Mystères de New York (1914) et The Perils of Pauline (1914).

Il a tourné plus d'une centaine de films, écrit plus de trente scénarios et a joué dans sept films en tant qu'acteur. Il a travaillé chez Columbia Pictures et Metro-Goldwyn-Mayer, où durant les années 1930 et 1940 il a réalisé onze films de la série à succès Andy Hardy.

George B. Seitz meurt à Hollywood en 1944 à l'âge de 56 ans. Il est le père de George B. Seitz Jr., écrivain et réalisateur dans les années 1940 et 1950 au cinéma et à la télévision.

Filmographie

comme réalisateur

Années 1910

Années 1920

Années 1930

Années 1940

comme scénariste

Années 1910

Années 1920

  • 1920 : The Phantom Foe
  • 1920 : Rogues and Romance
  • 1926 : The Ice Flood
  • 1927 : The Warning

Années 1930

comme producteur

comme acteur

Bibliographie

  • « George B. Seitz » dans The film encyclopedia de Ephraim Katz, New York : HarperCollins Publishers, 1994. (OCLC 29386631)

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
George B. Seitz
Listen to this article