George Relph - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for George Relph.

George Relph

George Relph
Dans Ben-Hur (1959, photo promotionnelle)
Naissance
Cullercoats
Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité
Britannique
Décès (à 72 ans)
Londres
Angleterre, Royaume-Uni
Profession Acteur
Films notables Tortillard pour Titfield (1953)
Ben-Hur (1959)

George Relph est un acteur anglais, né le à Cullercoats (en) (Tyne and Wear, Angleterre du Nord-Est), mort le à Londres (Angleterre).

Biographie

Au théâtre, George Relph entame sa carrière au début des années 1900 et joue pour la première fois à Londres en 1909, dans Hamlet de William Shakespeare (à noter qu'en 1925, il est Horatio dans la même pièce, aux côtés de John Barrymore tenant le rôle-titre). Par la suite, il se produit souvent sur les scènes londoniennes, notamment au sein de la troupe du théâtre Old Vic. En tournée, il joue dans son pays natal et à l'étranger, entre autres à Broadway (New York) dès 1911.

Parmi ses autres pièces notables, mentionnons Oncle Vania d'Anton Tchekhov (1945-1946, avec Laurence Olivier, Margaret Leighton et Ralph Richardson), Antigone de Jean Anouilh, Une demande en mariage d'Anton Tchekhov et L'École de la médisance de Richard Brinsley Sheridan (toutes trois en 1949 et mises en scène par Laurence Olivier, avec Peter Cushing, Vivien Leigh et Laurence Olivier), Ardèle ou la Marguerite de Jean Anouilh (1951, avec Isabel Jeans et Patrick Macnee), ou encore Le Cabotin (en) de John Osborne (1957, avec Laurence Olivier, Brenda De Banzie et Joan Plowright).

Le Cabotin est repris à Broadway en 1958, ce qui permet à George Relph d'obtenir la même année une nomination au Tony Award du meilleur second rôle masculin (celui de Billy Rice) dans une pièce. En outre, son metteur en scène Tony Richardson réalise l'adaptation au cinéma (même titre) de 1960, où Roger Livesey reprend le rôle de Billy.

Au grand écran, George Relph débute dans cinq films muets américains sortis en 1915 et 1916 (dont Insouciance de Maurice Tourneur en 1915), avant deux ultimes films muets, britanniques, sortis en 1921.

Après le passage au parlant, il tient d'abord un petit rôle non crédité dans Le Fantôme vivant de T. Hayes Hunter (avec Boris Karloff et Cedric Hardwicke), sorti en 1933. Suivent neuf autres films britanniques disséminés de 1939 à 1958, dont Tortillard pour Titfield de Charles Crichton (1953, avec Stanley Holloway et Naunton Wayne).

Son dernier film, américain, est Ben-Hur de William Wyler (avec Charlton Heston dans le rôle-titre et Stephen Boyd, lui-même personnifiant Tibère), sorti en , quelques mois avant sa mort.

À la télévision enfin, George Relph apparaît dans deux séries britanniques dédiées au théâtre, de 1956 à 1958.

Il est le père du réalisateur et producteur Michael Relph (1915-2004) et le grand-père de l'assistant-réalisateur et producteur Simon Relph (né en 1940).

Théâtre (sélection)

(pièces jouées à Londres, sauf mention contraire ou complémentaire)

Filmographie complète

Au cinéma

(films britanniques, sauf mention contraire)

À la télévision

(séries britanniques)

  • 1956 : H. M. Tennent Globe Theatre
    • Saison unique, épisode 3 The Living Room
  • 1956 : ITV Play of the Week
    • Saison 2, épisode 6 La Mouette (The Seagull, 1956) et épisode 22 Le Canard sauvage (The Wild Duck, 1957) de Charles Crichton
    • Saison 4, épisode 12 John Gabriel Borkman (1958)

Distinction

  • 1958 : Nomination au Tony Award du meilleur second rôle masculin dans une pièce, pour Le Cabotin.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
George Relph
Listen to this article