Giuseppe Mazzola - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Giuseppe Mazzola.

Giuseppe Mazzola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique (janvier 2013). Vous pouvez améliorer sa rédaction !
Giuseppe Mazzola
Autoportrait
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Lieux de travail

Giuseppe Mazzola (Valduggia, – Milan, ) était un peintre italien.

Biographie

Giuseppe Mazzola est le fils de Giovanni Battista Mazzola et de Angela Bocciolone. Il fait ses premières études à Zuccaro une frazione de Valduggia auprès de son oncle prêtre et est inséré par son père dans l'entreprise familiale de fonderie de cloches.

En 1767 il rencontre Giovanni Battista Cantalupi, qui devient son maître.

Malgré les réticences du père Giovanni Battista, Cantalupi emmene Giuseppe avec lui à Miasino, sur le Lac d'Orta, afin de lui inculquer les bases de l'art de la peinture. En 1768 Mazzola retourne en Valsesia et afin de parfaire sa technique de dessin il se rend à Varallo.

En 1769 il part à Milan dans l'atelier du peintre Martin Knoller.

En 1770 il se rend à Parme afin d'étudier à l'Académie des beaux-arts et se perfectionne dans la copie des œuvres du Corrège.

En 1774 il va à Turin, où il fait la connaissance du comte de Favria qui l'introduit à la cour du rois Victor-Amédée III de Sardaigne.

En 1775 il reçoit une commande pour une Sainte Famille de la part de Marianne de Savoie, l'épouse de Benoît de Savoie et certains nobles lui commissiont des portraits.

En 1777 Mazzola part pour Rome où il est recommandé au cardinal et mécène Alessandro Albani qui le présente à son protégé le peintre Raphaël Mengs qui le prend comme élève. À la mort en 1779 de Mengs, Mazzola devient l'élève d'Anton von Maron.

En 1782, Mazzola victime de fortes fièvres retourne à Valduggia puis en 1783 retourne à Rome où il reçoit diverses commandes.

En 1785 il expose au Panthéon l'Assomption de la Vierge, destiné à l'église paroissiale de Grignasco.

En 1789 à l'occasion du mariage entre Victor-Emmanuel Ier de Sardaigne et Marie-Thérèse d'Autriche-Este, il peint Nozze di Peleo e Teti et le il est nommé peintre à la cour.

Il obtient diverses commandes à Novare, Varallo, Biella et en 1793, pendant un voyage à Milan il réalise le portrait de Giuseppe Parini.

En 1798, les troupes françaises occupant Turin, il retourne à Valduggia où il peint pour des commanditaires locaux.

En 1800 il se rend à Milan et est admis dans le corpus académique de l'Académie des beaux-arts de Brera.

En 1804, il doit se faire amputer de l'avant-bras droit, néanmoins il reprend l'activité quarante jours plus tard en peignant de la main gauche et réalise un Autoportrait qu'il offre à l'Accademia de Brera.

En 1805 Napoléon Bonaparte voit et apprécie des œuvres de Mazzola et le vice-roi Eugène de Beauharnais le nomme professore di colorito à l'Academia de Brera et vicedirettore des Regie Gallerie.

En 1809 il retourne à Valduggia et modifie le Portrait de l'avocat Renato Perdomi, son premier travail après l'amputation de la main droite.

En 1828 Charles-Félix de Savoie le nomme membro estero dell'Accademia di Belle Arti di Torino.

En 1829 il peint son dernier tableau Madonna qu'il offre à la comtesse de Masino.

Giuseppe Mazzola meurt le à Milan, à l'âge de 90 ans et est inhumé dans le cimetière de Porta Comasina.

Œuvres

  • Autoportrait,
  • Portrait e Pie V,
  • Assomption de la Vierge (1785), église paroissiale, Grignasco.
  • Nozze di Peleo e Teti (1789)
  • Portrait de Giuseppe Parini (1793),
  • Portrait de l'avocat Renato Perdomi, Municipio de Valduggia,
  • Madonna, collection particulière.
  • Il mercato dei cavalli, huile sur toile, 44 × 68 cm
  • L'Éducation de la Vierge.

Bibliographie

  • (it) Luigi Albertinotti, Cenni storici di Valduggia e Frazioni, Grignasco, .
  • (it) Pietro Galloni, Uomini e fatti celebri in Valsesia, Varallo, .
  • (it) Girolamo Lana, Guida ad una gita entro al Vallesesia per cui si osservano alcuni luoghi e tutte le Parrocchie che in essa vi sono, Novare, .
  • (it) Giuseppe Mazzola - L'Assunta un capolavoro restaurato, Grignasco, Parrocchia M.V. Assunta, .

Sources

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Giuseppe Mazzola
Listen to this article