Le Grand Prix automobile d'Autriche 2019 (Formula 1 Myworld Grosser Preis von Österreich 2019) disputé le 30 juin 2019 sur le circuit de Spielberg, est la 1006e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la trente-deuxième édition du Grand Prix d'Autriche comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la neuvième manche du championnat 2019. L'épreuve se dispute pour la trente-et-unième fois depuis 1970 sur le circuit de Spielberg, devenu propriété de Red Bull, d'où le nom actuel du circuit, Red Bull Ring.

Grand Prix d'Autriche 2019
Données de course
Nombre de tours 71
Longueur du circuit 4,326 km
Distance de course 307,146 km
Résultats
Vainqueur Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
1 h 22 min 1 s 822
(vitesse moyenne : 224,700 km/h)
Pole position Charles Leclerc,
Ferrari,
1 min 3 s 003
(vitesse moyenne : 246,731 km/h)
Record du tour en course Max Verstappen,
Red Bull-Honda,
1 min 7 s 475
(vitesse moyenne : 230,378 km/h)

Charles Leclerc, dominateur lors de ses deux tentatives en Q3 que son coéquipier Sebastian Vettel ne dispute pas en raison d'un problème de pression d'air sur sa SF90, réalise la deuxième pole position de sa carrière. Il devance Lewis Hamilton de deux dixièmes de seconde mais le Britannique est pénalisé d'un recul de trois places pour avoir gêné Kimi Räikkönen lors de la première phase qualificative. Max Verstappen, auteur du troisième temps, rejoint dès lors Leclerc sur la plus jeune première ligne de l'histoire de la Formule 1, avec 21 ans et 256 jours de moyenne d'âge. La deuxième ligne est composée des Mercedes de Valtteri Bottas et Hamilton. Kevin Magnussen, auteur du cinquième temps, recule de cinq places après le changement de la boîte de vitesses de sa Haas ; la troisième ligne est alors composée de Lando Norris et Kimi Räikkönen ; suivent Antonio Giovinazzi et Pierre Gasly en quatrième ligne puis Vettel et Magnussen sur la cinquième ligne.

Alors que Leclerc réussit son départ, Verstappen reste scotché sur la grille et perd sept places, victime du déclenchement intempestif de son système anti-calage. Vettel, auteur d'un beau départ, boucle le premier tour en sixième position. La stratégie de Ferrari pour Leclerc, en tête de la course, est de se caler sur celle de Valtteri Bottas, son plus proche poursuivant, si bien que lorsqu'il s'arrête, au vingt-et-unième tour, le Monégasque fait de même, chaussant les gommes dures dans la boucle suivante. Auparavant, la Scuderia Ferrari a fait perdre un temps précieux à Vettel dont les pneus n'étaient pas prêts au moment de son arrivée devant son box. Alors que les Mercedes, pénalisées par un problème de surchauffe dans la brûlante atmosphère autrichienne, sont hors du coup pour la victoire, Verstappen effectue un long premier relais et ne regagne les stands qu'au trente-et-unième tour alors qu'il a pris la tête de la course. Soutenu par plusieurs dizaines de milliers de supporters Oranje déchaînés, il se montre le plus rapide en piste, dépasse Vettel puis Bottas et fond sur le leader Charles Leclerc, atteignant la zone d'utilisation de son aileron arrière mobile à cinq tours de l'arrivée. La Ferrari résiste aux attaques de la Red Bull dont les pneus sont plus frais, dans le soixante-huitième tour puis cède, au tour suivant, dans le virage no 3 sur une manœuvre musclée de Verstappen qui provoque, un temps, une enquête des commissaires. Le Néerlandais offre au monteur Honda sa première victoire depuis Jenson Button au Grand Prix de Hongrie 2006, à l'ère des moteurs V8 atmosphériques.

Max Verstappen remporte la sixième victoire de sa carrière, sur le circuit où il s'était déjà imposé en 2018, Charles Leclerc, en tête durant 59 tours, voit passer l'opportunité de s'imposer une première fois, et Valtteri Bottas complète le podium. La série de victoires des Mercedes qui restaient invaincues cette saison, s'arrête donc à dix succès consécutifs. En stoppant une deuxième fois pour chausser des gommes tendres à vingt tours de l'arrivée, Sebastian Vettel prend le meilleur sur Lewis Hamilton et finit quatrième dans les échappements de Bottas. Tous les autres pilotes dans les points sont à un tour du vainqueur : Lando Norris sixième, devance Pierre Gasly, l'autre McLaren de Carlos Sainz Jr. et les deux Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi qui marque le premier point de sa carrière.

Le quintuple champion du monde britannique reste un solide leader du championnat avec 197 points ; il devance son coéquipier Bottas (166 points) alors que Verstappen (126 points) passe devant Vettel (123 points) et s'empare de la troisième place ; Leclerc suit avec 105 points. Un gros écart le sépare de Gasly (43 points), Sainz (30 points), Norris (22 points) et Räikkönen (21 points). Chez les constructeurs, les positions et écarts restent stables entre Mercedes (363 points), Ferrari (228 points) et Red Bull Racing (169 points). McLaren (52 points) prend le large par rapport à Renault (32 points) ; suivent Alfa Romeo (22 points), Racing Point (19 points), Toro Rosso (17 points) et Haas (16 points).

Oops something went wrong: