Le Grand Prix automobile de Hongrie 2014 (Formula 1 Pirelli Magyar Nagydij 2014), disputé le sur le Hungaroring à Budapest, est la 908e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit depuis 1986 de la vingt-neuvième édition du Grand Prix de Hongrie comptant pour le championnat du monde de Formule 1, et de la onzième manche du championnat 2014.

Grand Prix de Hongrie 2014
Données de course
Nombre de tours 70
Longueur du circuit 4,381 km
Distance de course 306,630 km
Résultats
Vainqueur Daniel Ricciardo,
Red Bull-Renault,
1 h 53 min 5 s 058
(vitesse moyenne : 162,691 km/h)
Pole position Nico Rosberg,
Mercedes,
1 min 22 s 715
(vitesse moyenne : 190,674 km/h)
Record du tour en course Nico Rosberg,
Mercedes,
1 min 25 s 724
(vitesse moyenne : 183,981 km/h)

La lutte pour la pole position entre les deux pilotes Mercedes tourne court sur le Hungaroring puisqu'une fuite d'essence provoque un début d'incendie sur la voiture de Lewis Hamilton dès sa première sortie en qualifications ; Kimi Räikkönen est également éliminé dès la phase Q1. Au début de la troisième phase qualificative, une averse s'abat sur une partie du circuit ; elle provoque l'accident de Kevin Magnussen et la sortie du drapeau rouge. Sous le drapeau à damier, Nico Rosberg devance Sebastian Vettel pour réaliser sa sixième pole position de la saison, sa troisième consécutive et la dixième de sa carrière. Derrière les deux Allemands, la deuxième ligne est constituée de Valtteri Bottas et de Daniel Ricciardo ; Fernando Alonso s'élance en troisième ligne aux côtés de Felipe Massa.

Daniel Ricciardo remporte, au volant de sa Red Bull RB10, sa deuxième victoire de la saison et la deuxième de sa carrière à l'issue d'une course démarrée sur piste mouillée et dont les cartes sont rebattues dès le neuvième tour à la suite de l'accident de Marcus Ericsson. La voiture de sécurité sort alors que les quatre premiers (Nico Rosberg, Valtteri Bottas, Sebastian Vettel et Fernando Alonso) ont passé l’entrée des stands et ne peuvent rentrer qu'un tour après tous les autres : ils retrouvent piégés en milieu de peloton, tandis que le pilote australien prend la tête. Au cours d'un Grand Prix émaillé de dépassements où Lewis Hamilton, parti depuis la voie des stands et victime d'une sortie de piste dans le premier tour, réussit à se battre à l'avant, Ricciardo profite d'une stratégie d'arrêts idéalement gérée pour terminer la course chaussé de pneus neufs et ainsi dépasser Hamilton puis Alonso dans les trois derniers tours avant de franchir la ligne d'arrivée en vainqueur. Alonso, qui a effectué les trente-deux derniers tours de course avec le même train de pneus tendres, réalise le meilleur résultat de la Ferrari F14 T cette saison en prenant la deuxième place ; Hamilton finit troisième après avoir commencé depuis les stands. Il précède son coéquipier Nico Rosberg, tous regroupés en six secondes. Plus loin, Felipe Massa se classe cinquième, suivi par Kimi Räikkönen, Sebastian Vettel, Valtteri Bottas, Jean-Éric Vergne et Jenson Button. Les soixante-dix tours de course ont connu neuf changements de leaders.

Nico Rosberg conserve la tête du championnat avec 202 points contre 191 pour Hamilton. Daniel Ricciardo conforte sa troisième place (131 points) devant Alonso (115 points) ; Valtteri Bottas reste cinquième (95 points) devant Sebastian Vettel, sixième avec 88 points. Mercedes est toujours largement en tête du classement des constructeurs avec 393 points et devance Red Bull Racing (219 points). Ferrari (142 points) reprend la troisième place à Williams (135 points) ; Force India (98 points) précède McLaren qui compte 97 points ; suivent Toro Rosso (17 points), Lotus F1 Team (8 points) et Marussia F1 Team (2 points). Neuf des onze écuries engagées au championnat ont marqué des points, Sauber et Caterham n'en ayant pas encore inscrit.

Oops something went wrong: