Le Grand Prix automobile de Hongrie 2017 (Formula 1 Pirelli Magyar Nagydij 2017), disputé le sur le Hungaroring à Budapest, est la 967e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit depuis 1986 de la trente-deuxième édition du Grand Prix de Hongrie comptant pour le championnat du monde de Formule 1, et de la onzième manche du championnat 2017.

Grand Prix de Hongrie 2017
Données de course
Nombre de tours 70
Longueur du circuit 4,381 km
Distance de course 306,630 km
Résultats
Vainqueur Sebastian Vettel,
Ferrari,
1 h 39 min 46 s 713
(vitesse moyenne : 184,386 km/h)
Pole position Sebastian Vettel,
Ferrari,
1 min 16 s 276
(vitesse moyenne : 206,770 km/h)
Record du tour en course Fernando Alonso,
McLaren-Honda,
1 min 20 s 182
(vitesse moyenne : 196,698 km/h)

Pour la troisième fois de la saison, après les Grands Prix de Russie et de Monaco, les Ferrari monopolisent la première ligne sur la grille de départ. Sebastian Vettel, dès sa première tentative dans la troisième phase des qualifications, établit le temps de référence en améliorant de plus de trois secondes le record du circuit hongrois. Il réalise la 48e pole position de sa carrière, sa deuxième de la saison tandis que Kimi Räikkönen le suit à 168 millièmes de seconde. Ils devancent les Mercedes de Valtteri Bottas, plus rapide que son coéquipier Lewis Hamilton, en délicatesse avec l'équilibre de sa monoplace. Les Red Bull suivent sur la troisième ligne, Max Verstappen devant Daniel Ricciardo. Auteur du septième temps, Nico Hülkenberg, pénalisé d'un recul de cinq places, laisse la quatrième ligne aux deux McLaren de Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne. Felipe Massa, malade, déclare forfait pour le Grand Prix après les essais libres du samedi ; il est remplacé au volant de la Williams FW40 par Paul di Resta qui, pour son retour dans la discipline après une absence de plus de trois ans, se qualifie en dix-neuvième position.

La Scuderia Ferrari obtient son deuxième doublé de la saison, le quatre-vingt-troisième de son histoire, au terme des soixante-dix tours de course. Sebastian Vettel remporte sa quatrième victoire de l'année, la quarante-sixième de sa carrière, suivi de près, durant toute l'épreuve, par Kimi Räikkönen. Le pilote allemand, gêné dès les premiers tours passés en tête par une direction faussée, sa voiture tirant à gauche, ce qui le contraint à éviter au maximum les vibreurs, est dès lors moins rapide que son coéquipier. Malgré ses récriminations à la radio, le Finlandais ne reçoit jamais la consigne d'équipe l'autorisant à doubler Vettel. En revanche, chez Mercedes, Valtteri Bottas reçoit l'ordre de laisser passer Lewis Hamilton après quarante-cinq tours pour aller à la chasse des Ferrari ; celui-ci promet de lui rendre sa position s'il ne parvient pas à les dépasser. Hamilton, bien qu'il se soit ménagé dans les ultimes tours une avance de plus de sept secondes sur son coéquipier, tient parole dans le dernier virage, et offre le podium à Bottas ; il termine quatrième. Max Verstappen, en percutant son coéquipier Daniel Ricciardo au niveau de son radiateur dans le premier tour, le contraint à l'abandon, provoque la sortie de la voiture de sécurité et écope d'une pénalité de dix secondes. Alors qu'il roule devant les Mercedes et mène même l'épreuve durant neuf tours à la faveur des arrêts au stand, il effectue sa pénalité et termine cinquième, sur les talons des Flèches d'Argent. Auteur du meilleur tour en course dans sa soixante-neuvième boucle, Fernando Alonso se classe sixième et dernier pilote dans le même tour que le vainqueur. Il devance Carlos Sainz Jr. et les Force India de Sergio Pérez et Esteban Ocon, Stoffel Vandoorne, sur l'autre McLaren, prenant le point de la dixième place.

Vettel augmente son avance en tête du championnat avec 202 points et devance Hamilton de 14 points (188 points) avant la trêve estivale ; suivent Bottas (169 points), Ricciardo (117 points), Räikkönen (116 points), Verstappen (67 points) et Pérez (56 points). Mercedes, avec 357 points, conserve la tête du championnat devant Ferrari (318 points) et Red Bull Racing (184 points) ; suivent Force India (101 points), Williams (41 points), Scuderia Toro Rosso (39 points), Haas (29 points), Renault (26 points) et McLaren qui, avec (11 points), dépasse désormais Sauber (5 points).