Le Grand Prix automobile des États-Unis 2012 (2012 Formula 1 United States Grand Prix), disputé le sur le circuit des Amériques, est la 877e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la trente-septième édition du Grand Prix des États-Unis et de la dix-neuvième manche du championnat 2012.

Grand Prix des États-Unis 2012
Données de course
Nombre de tours 56
Longueur du circuit 5,513 km
Distance de course 308,405 km
Résultats
Vainqueur Lewis Hamilton,
McLaren-Mercedes,
1 h 35 min 55 s 269
(vitesse moyenne : 192,912 km/h)
Pole position Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
1 min 35 s 657
(vitesse moyenne : 207,479 km/h)
Record du tour en course Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
1 min 39 s 347
(vitesse moyenne : 199,773 km/h)

Sur un circuit que tous les pilotes découvrent puisqu'il accueille la Formule 1 pour la première fois, Sebastian Vettel se montre particulièrement à l'aise, dominant les trois séances d'essais libres et les trois sessions qualificatives pour s'adjuger la pole position. Au cours du Grand Prix, faute d'avoir pu prendre assez d'avance sur ses poursuivants, il est néanmoins devancé par Lewis Hamilton qui s'offre une victoire pour son avant-dernière course chez McLaren. Fernando Alonso, seul pilote avec Vettel à pouvoir encore prétendre au titre mondial, profite de la pénalité volontaire de son équipier pour gagner une place sur la grille, remonte plusieurs positions en course et termine finalement troisième. Au classement du championnat du monde, il compte désormais 260 points, soit 13 de retard sur Vettel (273 points) : le titre de champion se jouera donc lors de la dernière course, au Brésil. À l'issue de la course, dix-huit des vingt-cinq pilotes en lice au championnat ont marqué au moins un point.

Chez les constructeurs, l'écurie Red Bull Racing (440 points) est sacrée championne du monde pour la troisième année consécutive : avec 77 points d'avance sur son premier poursuivant, Ferrari, l'écurie autrichienne ne peut plus être rejointe en tête du classement, la deuxième place pouvant encore revenir à Ferrari ou à McLaren. À la fin du Grand Prix, neuf des douze écuries engagées au championnat ont marqué des points, Caterham, Marussia et HRT n'en ayant toujours pas inscrit.

Oops something went wrong: