cover image

Le Grand Prix automobile du Japon 2019 (Formula 1 Japanese Grand Prix 2019) disputé le 13 octobre 2019 sur le circuit de Suzuka, est la 1014e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la trente-cinquième édition du Grand Prix du Japon comptant pour le championnat du monde de Formule 1, la trente-et-unième disputée à Suzuka et la dix-septième manche du championnat 2019.

Grand Prix du Japon 2019
Données de course
Nombre de tours 52 (sur 53 prévus, drapeau à damier présenté trop tôt)
Longueur du circuit 5,807 km
Distance de course 301,664 km
Résultats
Vainqueur Valtteri Bottas,
Mercedes,
1 h 21 min 46 s 755
(vitesse moyenne : 221,326 km/h)
Pole position Sebastian Vettel,
Ferrari,
1 min 27 s 064
(vitesse moyenne : 240,113 km/h)
Record du tour en course Lewis Hamilton,
Mercedes,
1 min 30 s 983
(vitesse moyenne : 229,770 km/h)

Le passage du typhon Hagibis au-dessus de l'île de Honshu le samedi , entraîne la fermeture du circuit et l'annulation totale de cette journée, En conséquence, la troisième session d'essais libres est annulée et les qualifications sont reportées au dimanche matin à 10 heures, quatre heures avant le départ de la course

Sous le soleil matinal, après le passage d'Hagibis, Sebastian Vettel bat le record du circuit de Suzuka dès sa première tentative lors de la troisième phase des qualifications (1 min 27 s 212) puis l'améliore, en 1 min 27 s 064, lors de son deuxième tour rapide ; il bat son coéquipier Charles Leclerc de 189 millièmes de seconde pour une première ligne verrouillée par les SF90 invaincues dans cet exercice depuis la fin de la trêve estivale. Vettel obtient sa deuxième pole position de l'année, la cinquante-septième de sa carrière. Les autres écuries suivent dans l'ordre : les Mercedes sont en deuxième ligne, Valtteri Bottas, troisième devant Lewis Hamilton, les Red Bull sont en troisième ligne où Max Verstappen et Alexander Albon réalisent le même temps au millième de seconde, et les McLaren en quatrième ligne, Carlos Sainz Jr. septième précédant Lando Norris. Pierre Gasly et Romain Grosjean occupent la cinquième ligne.

Alors que Vettel rate son départ, Valtteri Bottas bondit en tête à l'extinction des feux rouges en contournant les deux Ferrari, puis se montre au-dessus du lot durant les cinquante-deux tours de course (sur 53 prévus, le drapeau à damier ayant été présenté trop tôt), n'étant jamais menacé dans sa chevauchée vers la victoire ; il obtient son troisième succès de la saison et le sixième de sa carrière, sa précédente victoire remontant au mois d'avril, à Bakou. Dès le deuxième virage, Charles Leclerc harponne Max Verstappen qui tentait de le dépasser. Alors que les dégâts sur sa voiture provoquent l'abandon ultérieur du Néerlandais, Leclerc continue en piste avec un aileron avant qui se disloque et provoque l'arrachement du rétroviseur de Lewis Hamilton qui le suit, avant de rentrer au stand. Il écope, après la course, d'une première pénalité de 5 secondes pour l'accrochage puis une seconde de 10 secondes pour avoir poursuivi en piste, et perd une place sur tapis vert, passant de la sixième à la septième place.

À l'avant, les leaders passent d'une stratégie d'un arrêt au stand à deux, notamment compte-tenu d'une usure inattendue des pneus mediums. Ainsi, à moins de dix tours de l'arrivée, Lewis Hamilton s'arrête et laisse la deuxième place à Sebastian Vettel, terminant la course dans ses échappements sans trouver l'ouverture malgré son aileron arrière mobile. Cette troisième place du quintuple champion du monde britannique, qui s'adjuge le point bonus du meilleur tour en course, permet à Mercedes Grand Prix de conquérir son sixième titre des constructeurs consécutif depuis 2014 et l'avènement des moteurs turbo hybrides. Toto Wolff dédicace ce titre à Niki Lauda récemment disparu. Les Flèches d'Argent n'ont jamais été battues à Suzuka au cours de cette période et Bottas est le premier vainqueur du Grand Prix du Japon à ne pas être parti de la première ligne. Alexander Albon, quatrième sur la Red Bull rescapée, obtient le meilleur résultat de sa carrière alors que, derrière lui, Carlos Sainz empêche notamment Leclerc de le dépasser en fin de course pour marquer les 10 points de la cinquième place.

Dix jours après la course, les commissaires sportifs de la FIA disqualifient les deux Renault à la suite d'une réclamation de Racing Point portant sur la répartition automatique du freinage des RS.19 constituant une aide au pilotage illégale. Remonté du seizième rang sur la grille, Daniel Ricciardo avait passé la ligne d'arrivée en septième position puis s'était retrouvé sixième après la double pénalité infligée à Charles Leclerc tandis que Nico Hülkenberg avait pris le point de la dixième place. Leclerc est ainsi reclassé sixième devant Pierre Gasly et Sergio Pérez alors que Lance Stroll et Daniil Kvyat, initialement onzième et douzième, récupèrent les derniers points en jeu.

Avec 338 points et 64 unités d'avance sur son coéquipier, Lewis Hamilton se dirige vers son sixième titre de champion du monde alors qu'il ne reste que quatre courses à disputer ; Valtteri Bottas (274 points) est le dernier pilote encore en lice pour lui contester la couronne mondiale 2019. Alors que Charles Leclerc (221 points) consolide sa troisième place, Max Verstappen, quatrième, est à égalité de points (212 points) avec le cinquième, Sebastian Vettel. Carlos Sainz, sixième avec 76 points, devance de peu Pierre Gasly (75 points) ; suivent Alexander Albon (64 points), Sergio Pérez (37 points), Lando Norris (35 points), Daniel Ricciardo, Nico Hülkenberg et Daniil Kvyat, tous trois avec 34 points. Chez les constructeurs, Mercedes Grand Prix (612 points) égale la série de six titres de champion de la Scuderia Ferrari réalisée de 1999 à 2004. Ferrari possède 433 points, 110 d'avance sur Red Bull Racing qui est assuré de finir au moins troisième. De même, McLaren (111 points) est solidement accroché à la quatrième place, devant Renault (68 points) ; suivent Toro Rosso (62 points), Racing Point (58 points), Alfa Romeo (35 points), Haas (28 points) et Williams (1 point).

Oops something went wrong: