Håkon Ier de Norvège - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Håkon Ier de Norvège.

Håkon Ier de Norvège

Håkon Ier de Norvège
Fonction
Roi de Norvège
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Bataille de Fitjar (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Seim (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Håkon AdalsteinsfostreVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Tora Mosterstong (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Ålov (d)
Sigrød Haraldsson (d)
Ring Haraldsson (d)
Ragnvald Rettilbeine (d)
Gudrød Skirja (d)
Sigtrygg Haraldsson (d)
Ulfljotr Haraldsson (d)
Torgils Haraldsson (d)
Dag Haraldsson (d)
Ragnar Rykkel (d)
Gudrød Ljome (d)
Halfdan Haraldsson le Blanc (d)
Bjørn Farmann
Olaf Haraldsson Geirstadalf
Éric Ier de Norvège
Frode Haraldsson (d)
Halvdan Hålegg (en)
Halfdan Haraldsson the Black (en)
Guttorm Haraldsson (en)
Rørek Haraldsson (d)
Sigurd Rise (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Haakon Ier, surnommé le Bon (vieux norrois Hákon góði, norvégien Håkon den Gode) né vers 920, mort vers 961, fut le troisième roi de Norvège.

Biographie

Plus jeune fils de Harald Ier à la belle chevelure (Haraldr hárfagri), il échappa au fratricide (son demi-frère aîné Éric hache sanglante a tué ses 17 autres frères et demi-frères) car il était élevé par le roi anglais Æthelstan. Cela faisait partie d'un accord de paix conclu par son père, et il fut alors surnommé Adalsteinfostre (Aðalsteinsfóstri). Æthelstan lui fit suivre une éducation chrétienne et à la nouvelle de la mort de son père lui fournit des bateaux et des troupes pour organiser une expédition contre le nouveau suzerain. À son arrivée en Norvège, Haakon obtint le soutien des propriétaires terriens en leur promettant de réduire leurs taxes.

Éric dut partir et concentra ensuite ses efforts sur les îles Britanniques. Ses fils s'allièrent avec les Danois pour reprendre le trône de Norvège, mais furent systématiquement battus par Håkon. Ce dernier réussit tout, sauf imposer le christianisme qui souleva une si grande opposition qu'il ne se sentait pas assez fort pour la surmonter. Il fut mortellement blessé à la bataille de Fitjar qu'il a pourtant remportée contre les fils d'Éric. Un poème, le Hákonarmál d'Eyvindr Skáldaspillir, le représente accueilli par les dieux du ciel dans le Valhalla.

Le problème de sa succession - il n'avait pas d'enfants - fut résolu par l'accession de Harald II, troisième fils d'Éric, sur le trône. Les Norvégiens, qui étaient las de ces nombreuses années de guerre, firent bon accueil à la force danoise d'invasion conduite par Harald Ier de Danemark.

Håkon serait à l'origine de l'unification du Noël chrétien et de la fête du Midtvintersblot (fête du milieu de l'hiver), où le lutin Julenisse distribuait des cadeaux.

Sources

  • (no) Claus Krag, « Håkon 1 Adalsteinsfostre », Norsk biografisk leksikon, consulté le .
  • (en) Knut Gjerset, History Of The Norwegian People, vol. I & II, New York, The Mac Millan Company Andesite Press (réédition), 507 p. (ISBN 9781376361513), p. 164-168 § 33 Haakon The Good
  • Heimskringla de Snorri Sturluson traduit du vieil islandais introduit et annoté:
  • Histoire de Hakon le Bon dans Histoire des rois de Norvège par François-Xavier Dillmann "L'aube des peuples" * Gallimard Paris 2000 (ISBN 2-07-073211-8).
  • (en) Sagas of the Norse Kings : Hakon the Good Chapitre IV Everyman's Library.


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Håkon Ier de Norvège
Listen to this article