Jane Renouardt - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Jane Renouardt.

Jane Renouardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jane Renouardt
Nom de naissance Victorine Catherine Renouard
Naissance
Paris, France
Nationalité française
Décès (à 81 ans)
Ville-d'Avray, Hauts-de-Seine
Profession Actrice

Jane Renouardt, née Victorine Catherine Renouard, est une actrice française du cinéma muet, née le dans le 6e arrondissement de Paris et morte le à Ville-d'Avray, Hauts-de-Seine[1].

Biographie

Jane Renouardt commence sa carrière en jouant le rôle de Jane, la femme de Max (Max Linder) dans la série de courts métrages muets.

Jane Renouardt est la première directrice du Théâtre Daunou[2] qu'elle fait aménager après sa construction en 1921. Le théâtre ouvre ses portes le 30 décembre 1921[3].

Elle épouse l'acteur Fernand Gravey en 1936 à Joué-lès-Tours.

Elle est inhumée au cimetière de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).

Filmographie

  • 1911 : Max veut faire du théâtre, court métrage de Max Linder : Jane, sa femme (comme Jane Renouard)
  • 1911 : Max et les crêpes, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Un mariage au téléphone, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Max veut grandir, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Entente cordiale, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Le Voyage de noces en Espagne, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Une nuit agitée, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Jalousie ou Max est jaloux, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Max amoureux de la teinturière, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Max et son chien Dick, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Max reprend sa liberté, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1912 : Max lance la mode, court métrage de Max Linder : Jane
  • 1916 : L'Enfant prodigue[4], court métrage de Michel Carré : Phrynette (comme Jane Renouard)
  • 1916 : La Petite Amie, court métrage de Marcel Simon
  • 1917 : Le Clown, court métrage de Maurice de Féraudy
  • 1917: Une soirée mondaine, court métrage de Henri Diamant-Berger
  • 1918 : La Fugitive de André Hugon
  • 1919 : En quatrième vitesse, court métrage de Marcel Simon

Notes et références

  1. Archives de Paris 6e, acte de naissance no 2092, année 1890 (page 23/31) (avec mentions marginales de mariage et de décès)
  2. « Jane Renouardt », sur data.bnf.fr (consulté le 29 janvier 2016).
  3. « Historique du Théâtre Daunou », sur www.theatre-daunou (consulté le 29 janvier 2016)
  4. « L'Enfant prodigue (film, 1916) », sur fondation-jeromeseydoux (consulté le 26 janvier 2016)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Jane Renouardt
Listen to this article