Johannes Heggland - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Johannes Heggland.

Johannes Heggland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Johannes Heggland
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Vararepresentant
Hordaland (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
VestlandetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de Saint-Olaf
Dotation Gyldendal ()
Sokneprest Alfred Andersson-Ryssts fond (d) ()
Nynorsk Literature Prize (en) ()
Prix Dobloug ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Johannes Heggland, né le à Tysnes (Hordaland) et mort le dans la même ville, est un écrivain, dramaturge et homme politique norvégien.

Biographie

Il publie son premier roman, Folk under fjell, en 1941, et fait paraître plus de 60 livres par la suite, essentiellement des romans et des pièces de théâtre. De style réaliste, ancrés dans la société rurale, souvent inspirés par l'histoire et en particulier par le Moyen Âge, ses ouvrages mettent en scène une Norvège traditionnelle. Ils lui ont valu de nombreux honneurs, dont le Gyldendals legat (1961), le Nynorsk litteraturpris (1988) et le prix Dobloug (1990).

Il a été président de l'Association des écrivains de Norvège (1982-1985), membre du Conseil de la langue norvégienne et membre du jury du prix littéraire du Conseil nordique (1983-1986).

Politique

Il est maire de Tysnes à deux reprises, de 1956 à 1959, puis de 1968 à 1971.

Bibliographie sélective

Romans

  • Folk under fjell (1941)
  • Guds åkerland (1943
  • Menneskebrunnen (1949)
  • Gard (1951)
  • Kvinnfolkgarden (1955)
  • Dagen før domedag (1961)
  • Gabriel (1969)
  • Rusdøler (1971)
  • Brødet frå havet, four volumes (1981–84)
  • Seglet og vinden, three volumes (1985–87)
  • Det saltlause saltet (1999)

Théâtre

  • Mostraspelet (1984)
  • Kongen med gullhjelmen (1996)
  • Håkon Adelsteinsfostre (1996)
  • Håkon Adelsteinfostre i Gula (1996)
  • Håkonarvarde (1995)

Références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Johannes Heggland
Listen to this article