John Hoyt - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for John Hoyt.

John Hoyt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

John Hoyt
John Hoyt, dans les bras de Gail Russell, dans
The Great Dan Patch (1949)
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
John McArthur Hoysradt
Nationalité
Formation
Université Yale
Hotchkiss School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Western (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

John Hoyt est un acteur, scénariste et producteur américain né le à Bronxville, État de New York (États-Unis), mort le à Santa Cruz (Californie).

Biographie

Jeunesse

John Hoyt, né John McArthur Hoysradt à Bronxville, dans l'État de New York[1], est le fils de Warren J Hoysradt, un banquier et investisseur, et d'Ethel Hoyt, née Wolf. Il entre à la Hotchkiss School et à l'université Yale, où il travaille au bureau éditorial du magazine humoristique The Yale Record[2]. Il reçoit sa licence et sa maîtrise de Yale. Il travaille comme professeur d'histoire à la Groton School pendant deux ans[3].

Début sur la scène

John Hoyt a joué le rôle de Decius Brutus dans la production Caesar (1937) du Mercury Theatre. Il fait ses débuts à Broadway en 1931 dans la pièce Overture de William Bolitho. Parmi ses autres succès à Broadway au début des années 1930 se trouvent Miracle at Verdun (1930), Lean Harvest (1931), et Clear all Wires (1932). Il joue aussi dans plusieurs troupes de théâtre régional, puis rejoint le Mercury Theatre d'Orson Welles en 1937 ; il reste membre tardivement jusqu'à son départ pour Hollywood en 1945. John Hoyt a continué à se produire régulièrement dans les productions de Broadway pendant les années 1930 et 1940. Pendant cette période, il joue dans plusieurs pièces, comme Valley Forge (1934), Ziegfeld Follies of 1936 (1935), The Masque of Kings (1936), Storm Over Patsy (1936) et Caesar (1937). Il a aussi travaillé comme comédien de stand-up, parfois jouant un rôle et la comédie le même jour. Son interprétation de Noël Coward est si remarquable qu'il a été engagé pour le casting original dans la comédie de Broadway The man who came to dinner (1939), dans lequel il interprète Beverley Carlton.

Au cinéma

John Hoyt raccourci son nom en 1945, l'année précédant ses débuts dans Les Héros dans l'ombre. Il joue le strict principal Warneke dans le film Graine de violence (1955), donnant la réplique à Glenn Ford. Il joue un industriel dans le film Le Choc des mondes (1951). John Hoyt apparaît dans le film shakespearien de la MGM Jules César, reprenant le rôle de Decius Brutus (Decimus Junius Brutus Albinus) qu'il avait joué dans les production du Mercury Theatre en 1937. En 1952, il interprète Cato dans Androclès et le Lion. En 1953, il interprète Elijah dans le film biblique Sins of Jezebel.

Filmographie

Cinéma

Télévision

Scénariste

  • 1964 : The Glass Cage

Producteur

  • 1964 : The Glass Cage

Références

  1. Wilson, Scott, 1953-, Resting places: the burial sites of more than 14,000 famous persons (ISBN 978-0-7864-7992-4, 0-7864-7992-2 et 978-0-7864-5098-5, OCLC 948561021, lire en ligne)
  2. Yale University., Yale banner & pot pourri. (OCLC 6240531, lire en ligne)
  3. (en-US) « John Hoyt Is Dead; Actor, 86, Played In Films and on TV », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
John Hoyt
Listen to this article