Journalisme sportif - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Journalisme sportif.

Journalisme sportif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le journalisme sportif, ou journalisme de sport, est une spécialité du journalisme qui a pour objet la couverture médiatique des événements liés au sport.

Définition de l'information sportive

L'information sportive présente un caractère particulier au sein du champ journalistique. Celle-ci présente en effet une ambivalence entre sa nature commerciale qui suppose une exclusivité pour son acquéreur et son caractère informatif qui suppose une liberté d'accès par tous[1].

Histoire du journalisme sportif

Histoire du journalisme sportif en France

Une du quotidien L'Auto le 1er juillet 1903 annonçant le départ du Tour de France.
Une du quotidien L'Auto le annonçant le départ du Tour de France.

L'histoire du journalisme sportif débute dans le domaine de la presse écrite. Le premier journal dédié à l'actualité du sport est le bimensuel Le Sport, journal des gens du monde fondé par Eugène Chapus et publié à partir de [2]. Entre et , la France voit la fondation de vingt-six titres de presse sportive.

De manière générale, ces premiers journaux mettent l'accent sur les disciplines du cyclisme, de l'athlétisme et sur les sports de pleine nature qui connaissent un développement considérable au XIXème siècle. Plusieurs compétitions de cyclisme sont même organisées par des entreprises de presse ou des journalistes sportifs. Ainsi, en , Théodore Vienne crée la course Paris-Roubaix, L'Auto-Vélo organise la course Paris-Brest-Paris à partir de puis L'Auto organise le Tour de France à partir de [3].

Histoire du journalisme sportif aux États-Unis

Tout comme en France, l'histoire du journalisme sportif aux États-Unis commence dans le domaine de la presse écrite au XIXème siècle. Le quotidien The New York Herald, publié entre et , est l'un des premiers quotidiens à inclure des pages consacrées au sport. En , le quotidien The New York World devient le premier journal à disposer d'un département entièrement consacré au sport.

Les années à voient l'augmentation du nombre de pages dédiées à la couverture du sport au sein de la presse écrite. La proportion de pages dédiées au sport au sein d'un journal passe ainsi de 0,4% en 1880 à 20% en 1920[4]. Les publications d'alors se concentrent essentiellement sur le commentaire sportif et la diffusion des résultats des différents matchs. C'est aussi à cette époque que sont installées les premières loges pour la presse (press box en anglais) sur les terrains de sport.

Organisation de la profession

Au niveau professionnel, la notion de journalisme sportif couvre en fait plusieurs métiers. Animateur, présentateur, journaliste, journaliste reporter d'images, commentateur ou encore consultant sont autant de métiers pouvant être exercés en journalisme sportif[5]. De même, il est possible d'exercer la profession sur plusieurs médias : presse écrite et en ligne, télévision, radio.

Dans la plupart des pays, les professionnels du journalisme de sport s'organisent collectivement sous la forme d'associations (par exemple, en France, l'Association internationale de la presse sportive qui regroupe diverses associations de la presse sportive) ou de syndicats (en France, il existe l'Union des Journalistes de Sport en France qui regroupe 3 100 adhérents en [6]). Certaines disciplines sportives disposent également de leurs propres associations dédiées aux journalistes.

Plusieurs journalistes sportifs sont eux-mêmes d'anciens sportifs. C'est notamment le cas de Henri Desgrange, Gabriel Hanot, Robert Chapatte ou encore Laurent Paganelli. Parmi d'autres journalistes sportifs, citons par exemple Rodolphe Darzens, Géo Lefèvre, Georges Briquet, Jacques Goddet, Jean Eskenazi, Jacques Thibert, Félix Lévitan, Pierre Chany, Roger Couderc, Pierre Salviac, Thierry Roland, Thierry Gilardi, Mel Allen, Red Barber, Vin Scully, George Plimpton, Roger Kahn, Nelson Monfort, Christophe Pacaud, Pierre Ménès, Hervé Mathoux, Daniel Riolo, Alain Lunzenfichter, Jacques Verdier, Chantal Machabée, Pierre Houde.

Enjeux du journalisme sportif

Place des femmes dans le journalisme sportif

Que ce soit en France ou aux États-Unis, les femmes n'ont pas toujours eu accès aux métiers du journalisme sportif. Les premières accèdent à la profession qu'à partir du milieu du XXème siècle. Aux États-Unis, il s'agit notamment de Jane Chastain (en), Donna De Varona ou encore de Jeannie Morris[7]. En France, Marianne Mako est, en , la première femme à occuper une fonction de chroniqueuse dans une émission sur le football[8].

La place des femmes dans la profession reste l'un des enjeux auxquels le journalisme sportif est actuellement confronté. En effet, le manque de diversité sexuelle au sein de la profession est souvent mis en avant dans le débat public car les hommes sont largement plus nombreux que les femmes à occuper un emploi dans le domaine du journalisme sportif. Malgré une tendance à la féminisation du domaine du journalisme sportif et du journalisme en général[N 1], les femmes journalistes sportifs ont tendance à occuper des fonctions de présentatrice ou d'animatrice plutôt que de journaliste ou de commentatrice[9].

Sources

Notes et références

Notes

  1. Entre et en France, d'après l'Observatoire des métiers de la presse, le nombre de femmes journalistes a augmenté de 24,2% (elles sont 16 419 à détenir la carte de presse en 2018) tandis que le nombre d'hommes journalistes a diminué de 7,4% (18 422 sont titulaires de la carte de presse en 2018)[1].

Références

  1. Françoise Papa, « L’information sportive : une marchandise ou un droit ? », Les Cahiers du journalisme, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, 1re série, vol. 1, no 11 « Journalisme sportif : le défi éthique »,‎ , article no 7
  2. Jacques Marchand, « SPORT (Histoire et société) - La presse sportive », sur universalis.fr, Boulogne-Billancourt, Encyclopædia Universalis (consulté le 29 mai 2020)
  3. Bertrand During, « Sport et presse : une histoire partagée », Hermès, Paris, CNRS Éditions « Sport et médias »,‎ , p. 31-47 (ISSN 0767-9513)
  4. (en) Arthur Meier Schlesinger, The Rise of the City, 1878-1898, Columbus, Ohio State University Press, (1re éd. 1933), 528 p. (ISBN 9780814208359)
  5. « Le journalisme sportif aujourd'hui », sur clemi.fr, Paris, Centre pour l'éducation aux médias et à l'information (consulté le 29 mai 2020)
  6. « Présentation de l'UJSF » [html], sur ujsf.fr, Paris, Union des journalistes de sport en France (consulté le 7 juin 2020)
  7. (en) Lou Schwartz, « Women in Sportscasting: A Brief History » [html], sur americansportscastersonline.com, New York, The American Sportscasters Association (consulté le 7 juin 2020)
  8. « La journaliste Marianne Mako est morte » [html], sur lequipe.fr, L'Équipe, Boulogne-Billancourt, L'Équipe 24/24, (ISSN 0153-1069)
  9. Emilie Gavoille, « Journalisme sportif : où sont les femmes ? », sur telerama.fr, Télérama, Paris, Télérama SA, (ISSN 0040-2699)

Voir aussi

Bibliographie

Note : l'icône Document utilisé pour la rédaction de l’article indique que le document a été utilisé comme source pour la rédaction de l'article.

Bibliographie en français

Bibliographie en anglais

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Journalisme sportif
Listen to this article