Juliana Hatfield - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Juliana Hatfield.

Juliana Hatfield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Juliana Hatfield
Biographie
Naissance
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Instruments
Labels
American Laundromat Records (en), Atlantic Records, Mammoth RecordsVoir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Site web
Discographie
Discographie de Juliana Hatfield (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Juliana Hatfield, née le 27 juillet 1967 à Wiscasset (États-Unis), est une musicienne et auteure-compositrice-interprète américaine.

Elle se fait connaître au sein des groupes d'indie rock bandes Blake Babies et Some Girls[1]. Elle exerce ensuite en solo, ou en duo avec Matthew Caws au sein de Minor Alps. En 2014, elle forme un nouveau groupe, The Juliana Hatfield Three.

Biographie

Livres

Autobiographie

  • When I Grow Up, éd.  Wiley, John & Sons, Incorporated, 2008,

Partitions

  • Only Everything: Guitar/Vocal with Tablature, éd. Alfred Music, 1995

Discographie

Albums solo

  • Hey Babe (1992)
  • Only Everything (1995)
  • Bed (1998)
  • Beautiful Creature (2000)
  • Juliana's Pony: Total System Failure (2000)
  • In Exile Deo (2004)
  • Made in China (2005)
  • How to Walk Away (2008)
  • Peace & Love (2010)
  • There's Always Another Girl (2011)
  • Juliana Hatfield (2012)
  • Wild Animals (2013)
  • Pussycat (2017)
  • Juliana Hatfield Sings Olivia Newton-John (2018)
  • Weird (2019)

Blake Babies

  • Nicely, Nicely (1987)
  • Earwig (1989)
  • Sunburn (1990)
  • God Bless The Blake Babies (2001)

Some Girls

  • Feel It (2003)
  • Crushing Love (2006)

Minor Alps

  • Get There (2013)

The Juliana Hatfield Three

  • Become What You Are (1993)
  • Whatever, My Love (2015)

The I Don't Cares

  • Wild Stab (2016)

Références

  1. (en) Kory Grow, « She's Such a Bitch: The Oral History of Juliana Hatfield Three's 'My Sister' », SPIN Magazine,‎ (lire en ligne)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Juliana Hatfield
Listen to this article