Jurian Cootwyck - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Jurian Cootwyck.

Jurian Cootwyck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jurian Cootwyck
Biographie
Naissance
Décès
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jurian Cootwyck (ou Jurian Kootwyck), né à Amsterdam en 1714, est un orfèvre et graveur au lavis.

Biographie

Jurian Kootwyck naît à Amsterdam en 1714[1].

Jurian Kootwyck grave en imitant des dessins avec un « rendu d'une manière très supérieure »[1]. Il a gravé d'après différents maîtres des Pays-Bas, mais a aussi gravé d'après ses propres dessins, qu'il réalise à l'encre de Chine ou aux crayons[1],[2]. Principalement graveur au lavis, il a aussi réalisé des aquatintes ou des manières de crayon[3],[4]. Il signait d'un monogramme « J C » suivi de l'année d'exécution[5].

Les dictionnaires biographiques méconnaissent sa date de mort, mais le site artprice avance l'année 1798, sans source[6].

Œuvre

Estampes connues, d'après ses propres dessins ou d'autres artistes, si mentionnés[7],[2],[3]:

  • Homme assis, son chapeau sur les genoux, au lavis.
  • Vieille assise sur une chaise et tenant un papier, au crayon rehaussé de blanc.
  • Six différents Paysages, au lavis.
  • Un Ane chargé, au crayon.
  • Les Cochons couchés, au lavis.
  • Deux sujets champêtres, où se voient un bœuf et une vache
  • Une très jolie Marine, très rare, d'après Ludolf Bakhuizen.
  • Le même sujet plus terminé; dans le lointain se voit une ville, d'après Ludolf Bakhuizen.
  • Trois Pièces, où se voient des vaches qui paissent, et un âne chargé, d'après Pieter van Bloemen.
  • Pastorale avec des animaux, berger assis sur des ruines et à côté une femme qui file, d'après Nicolaes Berchem.

Il a aussi gravé d'après Abraham Bloemaert, François Boucher, Cornelis Dusart, G. van Eckhoud, Allaert van Everdingen, Govert Flinck, Guillaume Kobell, Jan Lievens, Paulus Potter, Rembrandt, Eustache Le Sueur, R. de Vinkeler et Jacob de Wit[8].

Notes et références

  1. a b et c Manuel de l'amateur d'estampes, 1821, p. 371.
  2. a et b Rees 1819, « LOW ».
  3. a et b Bryan 1816, p. 612-613.
  4. Huber 1801, p. 315-316.
  5. Ris et Paquot, Dictionnaire encyclopédique des marques & monogrammes, chiffres, lettres initiales, signes figuratifs, etc., etc., t. 2, Paris, Henri Laurens (lire en ligne), p. 279.
  6. « Fiche de Jurian Cootwyck », sur artprice (consulté le 17 septembre 2018).
  7. Manuel de l'amateur d'estampes, 1821, p. 371-372.
  8. Heinrich 1790, p. 291.

Annexes

Bibliographie

  • Manuel de l'amateur d'estampes, Paris, (lire en ligne).
  • (en) Abraham Rees, The Cyclopædia: Or, Universal Dictionary of Arts, Sciences, and Literature, vol. Volume 21, Longman, Hurst, Rees, Orme & Brown, (lire en ligne).
  • (en) Michael Bryan, A Biographical and Critical Dictionary of Painters and Engravers, vol. 1, Carpenter and Son, J. Booker et Whittingham and Arliss, (lire en ligne).
  • Michel Huber, Manuel des curieux et des amateurs de l'art, contenant une notice abrégée des principaux graveurs, et un catalogue raisonné de leurs meilleurs ouvrages, vol. 5-6, Chez Orell, Gessner, Fuesslin et Comp., (lire en ligne).
  • Karl von Heinrich, Dictionnaire des artistes, dont nous avons des estampes: avec une notice détaillée de leurs ouvrages gravés, vol. 4, Leipzig, Breitkopf, (lire en ligne).

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Jurian Cootwyck
Listen to this article