Kashag - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Kashag.

Kashag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quatre kalöns du Kashag en 1938-39
Quatre kalöns du Kashag en 1938-39

Le Kashag (tibétain : ཤག, Wylie : bkaʼ-shag, pinyin tibétain : Gaxag, dialecte de Lhassa API : [káɕaʔ] ; translittération en chinois : 噶廈 ; pinyin : gáxià), crée en 1721 par le pouvoir central de la dynastie Qing (sous le règne de Kangxi, 1661 – 1722), pour remplacer le gouvernement civil qui existait depuis Lobsang Gyatso, le Ve dalaï-lama, est le conseil gouvernemental du Tibet sous la tutelle des Qing (1720 — 1912), pendant la dynastie Qing et la période post-Qing du Tibet, jusqu'en 1950[1]. Il est réorganisé, après les émeutes de Lhassa de 1750 (en), en 1751, par un une ordonnance de l'empereur Qianlong pour le gouvernement du Ganden Phodrang, appelée « Ordonnance en 13 articles pour une gouvernance plus effective du Tibet (en) » (chinois : 《酌定西藏善后章程十三条》). Le gouvernement civil est alors représenté par le Kashag (conseil) après que le poste de Desi (ou régent, voir Système de double gouvernance) est abolit par la cour impériale des Qing. La cour désire que Kelsang Gyatso, le 7e dalaï-lama porte la double responsabilité du gouvernement religieux et civil, tout en renforçant la position des hauts commissaires[2],[3],[4],[5].

Annexes

Notes et références

  1. (Norbu 2001, p. 76) « Following the Zunghar invasion, the Qing court intervened militarily in Tibet and, in 1721, removed the indigenous civil government that had existed in Lhasa since the V Dalai Lama's rule. »
  2. (Wang et Nyima 1997, p. 58-)
  3. (en) « Seventh Dalai Lama Kelsang Gyatso », sur Namgyal Tantric College « https://web.archive.org/web/20100701184755/http://namgyalmonastery.org/hhdl/hhdl7 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  4. The Dalai Lamas of Tibet, p. 101. Thubten Samphel and Tendar. Roli & Janssen, New Delhi. (2004). (ISBN 81-7436-085-9).
  5. Tsepon W. D. Shakabpa, Tibet, a Political History (New Haven: Yale, 1967), 150.

Bibliographie

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Kashag
Listen to this article