cover image

Labour

technique de travail du sol retournant la terre avant plantation de semences / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

En agriculture et agronomie, le labour (ou labourage) est une technique (ou façon culturale) de travail du sol, ou plus précisément de la couche arable d'un champ cultivé. Généralement effectué avec une charrue, il consiste à ouvrir la terre à une certaine profondeur, à la retourner, avant de l'ensemencer ou de la planter. Le labour est généralement évité en agriculture de conservation.

Labour traditionnel avec un cheval de trait comtois, des prestigieux Mazis-chambertin sur la route des Grands Crus du vignoble de Bourgogne.
Pseudo-labour avec tracteur agricole et déchaumeur Cultipress, 2010.
Vue aérienne d'une parcelle et de sa tournière.

Par extension, le terme « labour » désigne le champ labouré (par opposition à la partie non labourée, le « guéret »). Il est dérivé du verbe « labourer », du latin, laborare, travailler. C'est un doublet indirect de « labeur ».

De nos jours, les agriculteurs labourent avec des charrues en métal tractées par un tracteur ou portées par l'intermédiaire de l'attelage trois-points. Les plus populaires sont réversibles car elles prennent moins de temps et elles compactent moins le sol.

Depuis peu, on expérimente un labour très profond sur lequel les arbres semblent particulièrement bien pousser, avec aussi quelques expériences agricoles (culture sur sol inversé en rizière par exemple).

Malgré ses nombreux avantages sur la productivité à court terme, le labour présente de graves impacts sur l'environnement à long terme.