Le Sexe faible (film) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Le Sexe faible (film).

Le Sexe faible (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Sexe faible
Réalisation Robert Siodmak
Scénario Édouard Bourdet
d'après sa pièce
Acteurs principaux
Pays d’origine
France
Genre comédie
Durée 95 min
Sortie 1933


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Sexe faible est un film français réalisé par Robert Siodmak, sorti en 1933.

Synopsis

Antoine (Victor Boucher) est un maître d'hôtel stylé dans un palace parisien. Une des clientes, Mme Leroy-Gomez (Jeanne Cheirel), a une fille et trois fils. La fille travaille, et est indépendante. Le fils aîné est marié et père de quatre enfants. Le second fils, Philippe (Philippe Hériat), est également marié, mais il vient de quitter son épouse Christina (Suzanne Dantès) pour entamer une liaison avec une intrigante d'origine russe, Louba, liée à des escrocs. Madame Leroy-Gomez veut marier son dernier fils Jimmy (Pierre Brasseur) avec une riche Américaine, Dorothy Freeman (Betty Stockfeld), mais il aime une couturière, Nicole (Mireille Balin). L'appartement de madame Leroy-Gomez ayant été temporairement réquisitionné par sa fille pour y organiser des défilés de mode, cette bourgeoise désargentée séjourne temporairement, aux frais de sa fille, dans le luxueux "Hôtel Palace" dont le maître d'hôtel Antoine lui sera d'un grand secours pour mettre un terme à ses problèmes familiaux. Particulièrement bienveillant, celui-ci reçoit en effet les confidences des clients, et noue discrètement les intrigues, dans lesquelles interviennent notamment une vieille comtesse attirée par les jeunes hommes (Marguerite Moreno) et un gigolo Sud-américain (José Noguero).

Fiche technique

Distribution

Appréciation

« Promu par la grâce de l'auteur, Édouard Bourdet, maître d'hôtel au Ritz, Victor Boucher trace d'Antoine une silhouette en pointe sèche. Déférent et attentif, l'œil aigu, ironique et désabusé, Antoine reçoit les confidences, active les intrigues, joue les appareilleurs sinon les entremetteurs avec une dignité exemplaire. Son sourire reste discret, sa connivence, distante »

— Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir & Blanc, 250 acteurs du cinéma français 1930-1960, Flammarion, 2000

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Le Sexe faible (film)
Listen to this article