Le Voyage à Biarritz - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Le Voyage à Biarritz.

Le Voyage à Biarritz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Voyage à Biarritz
Réalisation Gilles Grangier
Scénario d'après la pièce de
Jean Sarment
Acteurs principaux
Pays d’origine
France
Genre Comédie
Durée 92 minutes
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Voyage à Biarritz est un film français réalisé par Gilles Grangier en 1962, sorti en 1963.

Synopsis

Guillaume Dodut, chef de gare de Puget-sur-Var, rêve depuis vingt ans d'aller à Biarritz avec sa femme et son fils. Il apprend que l'arrêt du train de voyageurs va être supprimé. Il se souvient alors que même le "Côte d'Argent" qui venait de Paris s'arrêtait dans sa gare, que son fils se plantait devant un très beau wagon et lui disait "en voiture pour Biarritz". Charles a maintenant 25 ans et a terminé ses études d'ingénieur par un stage à Londres. Il va retrouver la gare paternelle classée en seconde catégorie. Après un voyage éclair à Londres où il ne peut même pas voir son fils, Guillaume Dodut apprend à son retour qu'il arrive le lendemain. La petite Thérèse, qui travaille au guichet, sera même invitée à la table familiale, car Guillaume Dodut souhaite que son fils épouse la "petite". Mais Charles Dodut a d'autres projets en tête et met la petite gare en émoi lorsqu'il annonce qu'il va habiter à Londres et qu'il compte épouser la fille de son patron. Le soleil de Provence, le sourire de Thérèse et la peine du père auront vite raison de cette fragile décision ; après tout, entre Toulon et Fréjus, on doit manquer d'ingénieurs et peut-être que le voyage de noces, on le fera tous à Biarritz, pense Guillaume Dodut qui a retrouvé le sourire.

Fiche technique

  • Réalisation : Gilles Grangier, assisté de Serge Piolet
  • D'après la pièce de Jean Sarment
  • Adaptation : Raymond Castans, Gilles Grangier, Jean Manse, Massimo Uleri
  • Dialogues : Raymond Castans
  • Décors : Rino Mondellini
  • Photographie : Roger Hubert
  • Opérateur : Marc Champion
  • Montage : Madeleine Gug, assistée de Catherine Vitsoris
  • Musique : Georges Van Parys (éditions Manèges)
  • Son : Jean Bertrand, sur système Western-Electric
  • Scripte : Martine Guillou
  • Régisseurs : Jean Pieuchot, Louis Mannella
  • Régisseur extérieurs : Nady Chauviret
  • Arletty est coiffée par Alexandre et habillée par Chanel
  • Année de production : 1962
  • Sociétés de production : Millimax Production (Paris), Produzioni Cinematografiche Méditerranée (Rome)
  • Directeur de production : Jacques Plante
  • Secrétaire de production : Noëlle Mouton
  • Administrateur comptable : Louis Trinquier
  • Dates de tournage : Du 8 octobre à fin novembre 1962
  • Lieux de tournage : Intérieurs à Paris Studios Cinéma (Billancourt) ; extérieurs à Cadenet (le village et le "Café de la gare"), Trets (la gare), Toulon (le port), Londres
  • Tirage : Laboratoire Franay L.T.C Saint-Cloud
  • Générique : LAX
  • Société de distribution : Cinédis
  • Pays :
    France
  • Format : Pellicule 35 mm - 1,65:1 - noir et blanc - son mono
  • Genre : Comédie
  • Durée : 92 min
  • Première présentation : en France
    • Visa d'exploitation : 26.712, délivré le 10 mars 1963

Distribution

  • Fernandel : Guillaume Dodut, chef de gare de Puget-sur-Var
  • Arletty : Fernande, la patronne du "café de la gare"
  • Rellys : Louis, le chauffeur de car
  • Michel Galabru : Touffanel, l'employé S.N.C.F.
  • Catherine Sola : Thérèse Collard, la guichetière de la gare
  • Hélène Tossy : Madeleine Dodut, la femme de Guillaume
  • Jacques Chabassol : Charles Dodut, le fils
  • Jean-Pierre Moulin : Philippe, le copain de Charles
  • Albert Dinan : M. Bastide, un habitué du café, garagiste
  • Paul Bonifas : M. Bourrelys, un habitué du café
  • Max de Rieux : M. Laget, un habitué du café
  • José Casa : Le facteur
  • Gaston Rey : M. Boucoiran, le libraire
  • Viviane Méry : Une femme sur le marché de Puget
  • Germaine Gerlatta : Lydie, une commère sur le marché
  • Jean Daniel : M. Berthomieu, le chef de gare de Fréjus
  • Paul Frankeur : Le conducteur de locomotive en colère (non crédité)
  • Richard Caldicot : M. Robertson, le patron de Charles
  • Alvys Maben : Mme Robertson
  • Anna Massey : Marjorie Robertson, la fille du patron de Charles
  • Jacques Balutin : Le reporter de la maison "Bolivar"
  • Daniel Ceccaldi : Paul Bonnenfant, le représentant des cafés "Bolivar"
  • Michael Anthony : Jack, le responsable d'Air France
  • Anthony Stuart : Un journaliste anglais
  • Alix Mahieux : La journaliste anglaise blonde (non créditée)
  • Gilles Grangier : Caméo (le dernier homme qui descend du car)
  • Josette Chavassieux

Autour du film

  • Concernant le rêve de Monsieur et madame Dodut de se rendre à Biarritz, Fernandel trouvait invraisemblable de situer l'action du film en 1962, époque où Biarritz se trouvait seulement à trois heures d'avion de Marseille. Le prix du voyage en avion en 1962 devait être hors de portée d'un petit chef de gare.
  • Les scènes de la gare et les scènes place de la gare ont été tournées dans deux communes différentes.
  • Box-office France : 1 589 883 entrées (33e film de l'année)
  • Dernière apparition physique d'Arletty dans un long-métrage de fiction. Devenue aveugle en 1966, elle n'apparaitra plus qu'en voix hors-champ dans des documentaires.

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Le Voyage à Biarritz
Listen to this article