Lewis John Carlino - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Lewis John Carlino.

Lewis John Carlino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lewis John Carlino
Naissance
Queens, New York, États-Unis
Nationalité
Américain
Décès (à 88 ans)
Île Whidbey, Washington, États-Unis
Profession Scénariste
Réalisateur
Romancier
Dramaturge
Films notables Résurrection
Le Flingueur
The Great Santini
Jamais je ne t'ai promis un jardin de roses
Le Renard

Lewis John Carlino, né le à New York et mort le [1] à l'Île Whidbey dans l'État de Washington[2], est un scénariste, réalisateur, dramaturge et romancier américain. Principalement connu pour ses travaux de réalisateur et de scénariste, il a été nommé plusieurs fois aux Oscars. Il a adapté pour le cinéma et la télévision de nombreux écrivains, comme D. H. Lawrence, Yukio Mishima, Pat Conroy, Anne Edwards (en) ou Joanne Greenberg.

Biographie

Il commence sa carrière comme dramaturge en 1957 en signant la pièce de théâtre The Brick and the Rose. Il écrit au cours des années suivantes plusieurs pièces qui sont distribuées par la Dramatists Play Service (en) et jouées à travers les États-Unis.

Il fait ses débuts de scénariste en 1963 en écrivant l’épisode And Make Thunder His Tribute pour la série télévisée Route 66. Il adapte ensuite le roman Seconds de l’écrivain David Ely qui devient sous la caméra de John Frankenheimer le film L'Opération diabolique. Son travail suivant porte également sur une nouvelle adaptation, celle de la novella de D. H. Lawrence Le Renard (en) qui devient le film Le Renard réalisé par Mark Rydell.

Il signe ensuite plusieurs scénarios de films noirs et policiers. Pour Martin Ritt, il écrit le scénario original du film Les Frères siciliens en 1968. Pour Michael Winner celui du film Le Flingueur en 1972. Il adapte la même année le roman policier Go To Thy Death Bed de Stanton Forbes pour William A. Fraker qui réalise le thriller A Reflection of Fear en 1973. Il s’inspire de la vie du mafieux Joe Gallo pour le film Jo le fou (en) de Carlo Lizzani en 1974. Pour la télévision, il adapte notamment le roman Honor Thy Father de Gay Talese et livre le pilote de la série médicale Doc Elliot (en) en 1974.

Il passe à la réalisation en 1976 avec l’adaptation du roman Le Marin rejeté par la mer de Yukio Mishima qui devient au cinéma le film The Sailor Who Fell from Grace with the Sea. Il scénarise ensuite le best-seller de Joanne Greenberg Jamais je ne t'ai promis un jardin de roses (en) pour Anthony Page qui réalise le film éponyme en 1977.

Il réalise un second film en 1979 nommé The Great Santini d’après le roman Le Grand Santini (en) de l’écrivain Pat Conroy. Il écrit le scénario du film fantastique Résurrection de Daniel Petrie en 1980 puis retourne une troisième et dernière fois à la réalisation avec la comédie Class en 1983. Il signe un dernier scénario en 1988 pour Ivan Passer, une adaptation du roman Haunted Summer de la romancière américaine Anne Edwards (en).

Le Flingueur de Simon West sortit en 2011 est un remake du film de Michael Winner, tout comme le téléfilm Résurrection de Stephen Gyllenhaal qui s’inspire du film homonyme de Daniel Petrie.

Comme romancier, Lewis John Carlino a transposé en roman les scénarios des films The Brotherhood et The Mechanic. Ces deux textes sont traduits à la Série noire en 1969 et 1973.

Filmographie

Comme réalisateur

Comme scénariste

Au cinéma

À la télévision

Téléfilms
Séries télévisées

Œuvre littéraire

Romans

  • The Brotherhood (1968)
    Publié en français sous le titre Les Frères siciliens, traduction d’Alain Chataigner, Gallimard, Série noire no 1313, 1969.
  • The Mechanic (1972)
    Publié en français sous le titre Le Flingueur, traduction de Rosine Fitzgerald, Gallimard, Série noire no 1624, 1973.

Distinctions

Nominations

Notes et références

  1. (en) « Lewis John Carlino, Writer and Director of 'The Great Santini,' Dies at 88 », sur The Hollywood Reporter (consulté le 16 juillet 2020)
  2. (en) Julia Carmel, « Lewis John Carlino, Oscar-Nominated Screenwriter, Dies at 88 », sur The New York Times, (consulté le 30 juin 2020)

Source

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Lewis John Carlino
Listen to this article